La firme industrielle Alliance a été la cible d’une attaque informatique

Une fois encore au Canada, une firme a été la cible de cybercriminels qui en voulaient aux données personnelles.

C’est le média Radio-Canada qui nous a informé que la société d’assurance industrielle Alliance, s’était fait pirater récemment, compromettant par conséquent les données personnelles de certains de ses clients. Les clients affectés par cette intrusion sont majoritairement localisés au Québec. Dans l’ensemble, environ 3000 clients sont concernés. Les informations qui ont été compromis concernent en partie « le nom et les produits financiers » des clients mais aussi « les numéros d’assurance sociale, les dates de naissance et les coordonnées bancaires. ».

Cet article va aussi vous intéresser : 100 % des adultes au Canada leurs données personnelles piratées

La cause de ce piratage serait bien lointaine. En effet, la firme industrielle Alliance groupe financier, avait annoncé que certains de ses représentants avait été des victimes d’une attaque de phishing. Il est vrai que c’est 3 cas n’ont rien en commun, cependant cela aurait pu faciliter l’attaque que le groupe a subi récemment. Deux de ses employés avaient vu le contrôle de leur courriel leur échapper. Cependant il est à noter que la recherche du pirate informatique suit son cours, et qu’il y a des fortes de chances qu’on puisse le retrouver. Ce qui est rassurant dans cette histoire, c’est qu’apparemment aucune des données volées ne semble avoir été utilisée pour le moment. Et aussi sur aucun site du marché noir, ces données sont en vente, donc on peut estimer que le pirate avait d’autres intentions que les équipes de sécurité cherchent à mettre à jour.

La compagnie n’a pas hésité à présenter ses excuses à ses clients qui ont été touché par la cyberattaque. Dans une lettre d’excuse elle « assure prendre la situation très au sérieux (…) Des mesures additionnelles ont été rapidement mises en place pour renforcer la protection des renseignements personnels. ».

La compagnie comme pour se racheter va proposer à ses clients qui ont été touchés par l’attaque exactement au nombre de 2864, un forfait d’abonnement qui se prolongera sur 5 ans relatif au service des crédits et d’assurance. De nouvelles dispositions ont été mises à jour et ces derniers auront à leur soin un service spécial clientèle. Interviewé sur la question Steve Waterhouse spécialiste de la sécurité cybersécurité affirme ceci « Les commissaires à la vie privée du Québec et du Canada n’ont toujours pas de mordant pour faire une intervention légale (…) c’est-à-dire porter des accusations à partir d’enquêtes (…) Les enquêtes prennent souvent trop de temps à être réalisées pour être capables de faire quelque chose qui a du sens ou qui peut réellement faire un changement positif ».

Il ‘estime que les autorités prennent trop leurs temps et ne se donne pas à fond alors que ce genre de problème devient de plus en plus fréquent. il faudrait institué un ensemble de mécanismes qui pourront non seulement protéger mais aussi diligenter les enquêtes pour savoir qui sont ceux qui sont à l’origine de ce désordre. Soutenu dans sa logique par le parlementaire Gaëtan Barrette qui note : « Les données, qu’elles soient au public ou au privé, c’est la même procédure et le même environnement. En ce qui me concerne, il faut tout traiter d’un coup maintenant. »

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage