La sécurité des services cloud selon Check Point

Aujourd’hui nous sommes à l’ère du cloud computing.

La technologie qui consiste à offrir des services de stockage et de puissance de calcul à travers des serveurs distants prend de l’ampleur. Cependant, cette grande évolution n’a pas épargné face à la menace grandissante dans le domaine de la cybersécurité. Et au-delà, les spécialistes se rendent compte que plus cette technologie continue de s’étendre les problèmes informatiques liés à la sécurité connaissent une avancée non négligeable.

Cet article va aussi vous intéresser : La problématique du cloud Américain à l’épreuve de la souveraineté des États européens

Avec la pandémie du coronavirus, l’utilisation du cloud en a connu un boom comme la majorité des services web et numérique. Et malheureusement les incidents de sécurité ne se sont pas fait attendre.

Au regard de cela, la société de cybersécurité Checkpoint et Cybersecurity Insiders ont récemment publié un rapport portant sur la sécurité de l’utilisation des services cloud intitulé Cloud Security Report, en son édition 2020. On pourrait tenir de ce rapport comme l’élément principal de conclusion que :

– 75 % des professionnels de la cybersécurité ont déclaré avoir pour principale inquiétude la sécurité des services de cloud public, ce qui est légèrement une augmentation au regard de ceux de l’année dernière

– 68 % des organisations approchées ont estimé que la principale menace dans le secteur serait la mauvaise configuration des plateformes cloud. Une inquiétude qui se trouvait à la 3e place l’année dernière. Elle serait alors suivie par les accès non autorisés comme l’a mentionné 58% des professionnels, de l’amant sécurisation des interfaces pour 52 % des professionnels et le détournement des comptes pour 50% d’entre eux.

– 37 % des organisations interrogées note le manque de personnel qualifié comme étant l’un des principaux obstacles à l’adoption du cloud en toute sécurité. Cet argument était placé à la 5e position lors du rapport de l’année dernière.

– 63 % des entreprises interrogées considèrent que la rentabilité des services est la priorité lors du choix de fournisseur en charge du service, suivi de la facilité de déploiement selon 53 % et de la sécurité native au service par ses comptes de pour 52%.

– 66 % des organisations interrogées estiment que les fonctionnalités du produit sont l’un des éléments principaux de base permettant d’évaluer une solution de sécurité cloud. Concernant la même question, 65 % d’entre eux estiment que le coût du produit est leurs priorités 55 % estime que l’expérience du fournisseur fera l’affaire.

« La sécurité reste un problème clé pour les clients de service cloud, les accès non autorisés et les interfaces non sécurisées figurant parmi les plus grandes menaces », selon Check Point. « Les fournisseurs de services cloud proposent des mesures de sécurité de plus en plus robustes, néanmoins les clients restent responsables de la sécurisation de leurs charges de travail dans le cloud. Les principaux défis de sécurité du cloud mis en évidence dans cette enquête concernent la perte / fuite de données (69 % – en hausse de cinq points de pourcentage par rapport à l’année dernière) et la confidentialité des données (66 % – en hausse de quatre points de pourcentage). Viennent ensuite les inquiétudes concernant l’exposition accidentelle des informations d’identification et la réponse aux incidents (égalité à 44 %). »

Le défi de sécurité auquel est confronté les entreprises continuent d’être de plus en plus complexe. L’utilisation des services cloud comme nous l’avons mentionné plus haut et quelque chose qui s’en va en grandissant. Cependant, les mêmes outils de sécurité semblent ne plus pouvoir faire l’affaire quand à la protection de ce nouvel environnement. Cela s’explique par le fait qu’ils n’ont pas été conçu à la base pour répondre à de tel besoin. Selon 80 % des professionnels interrogés, les outils de sécurité traditionnel ne peuvent pas fonctionner dans un environnement cloud, ou lorsqu’ils fonctionnent, sont notamment limités quant à leurs fonctionnalités, selon 65 % des professionnels. 17 % reste catégorique à ce sujet. Il estime que ces solutions ne fonctionnent tout bonnement pas.

La note positive dans tout ceci, est que les entreprises reconnaissent qu’il est très important de déployer des solutions de sécurité basée sur le cloud. 41 % elle suggère qu’il est nécessaire d’avoir un déploiement de solutions assez rapide.

« Le rapport montre que les migrations et les déploiements dans le cloud des entreprises dépassent les capacités de leurs équipes de sécurité à les défendre contre les attaques et les violations. Leurs solutions de sécurité existantes ne fournissent que des protections limitées contre les menaces du cloud, et les équipes manquent souvent de l’expertise nécessaire pour améliorer la sécurité. Et les processus de conformité » affirment TJ Gonen, le responsable de la gamme de produits cloud chez Checkpoint Software.  « Pour combler ces lacunes de sécurité, les entreprises doivent disposer d’une visibilité globale sur tous leurs environnements de cloud publics et déployer des protections cloud natives unifiées et automatisées, s’appliquer à la mise en conformité et à l’analyse des événements. De cette manière, elles peuvent suivre le rythme des besoins de l’entreprise, tout en garantissant une sécurité et une conformité continues. » ajoute t-il.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage