L’autorité de régulation financière britannique touchée par une fuite de données

Le gendarme financier britannique, La Financial Conduct Authority (FCA), un reconnu avoir été victime d’une fuite de données le mardi dernier.

Les informations qui m’ont été divulguées était de nature confidentielle, appartement à plus de 1600 citoyens de la Grande-Bretagne. Selon l’agence de régulation, c’est suite à une procédure de publications des informations répondant à une demande légale sur la liberté d’information en grande Bretagne, qu’il est survenue une faille de sécurité, qui a exposé toutes ces données. La demande ce fondement de la loi aura été faite entre le 2 janvier 2018 et le 17 juillet 2019. Lorsque les demandes a été traité et publié, il y a eu par mégarde des informations confidentielles de 1600 personnes.

Cet article va aussi vous intéresser : Les structures financières, cibles privilégiées des hackers ?

Dans déclaration, la FCA notait que « Certaines informations confidentielles sous-jacentes peuvent avoir été accessibles (…) la publication de ces informations était une erreur. Il s’agit notamment de « noms, les descriptions des plaintes, les adresses, les numéros de téléphone et d’autres informations ont été rendues publiques, totalement ou en partie. Aucune information financière, aucun passeport ou autre document d’identité n’a en revanche fait l’objet de fuite. »

L’autorité britannique se veut rassurante et a même présenté ses excuses. Selon elle tous les dossiers ont été retirés donc inaccessible depuis Internet. Les victimes de cette fuite de données en personnellement été contacté pour des excuses et aussi des procédures de sécurisation.

Informé par l’affaire l’autorité de contrôle des informations. il se pourrait que la faute de certains fonctionner puisse être soulevé dans cette affaire. en effet si la faute était due à un non respect du protocole, il faudrait sûrement s’entendre au paiement d’une amende. Exemple de la chaîne de supermarché Tesco qui a dû payer 16,4 millions de livres sterling pour avoir négligé des normes de cybersécurité.

À titre de rappel, il faut noter que l’OIC, l’autorité de contrôle de l’information britannique équivalent de la CNIL en France, et compétent pour connaître les affaires relatives aux plaintes liées au non-respect du règlement général des données personnelles européen. Selon cette dernière, Grande Bretagne, en seulement 18 mois il a été enregistré près de 160 milles notifications relatives à une violation du règlement général des données personnelles.

Du côté du FCA, les institutions pour me mettre en œuvre tous les moyens permettant d’éviter que le problème ne se reproduise : « Nous avons pris des mesures immédiates pour que cela ne se reproduise plus (…) Nous avons entrepris un examen complet afin de déterminer l’étendue des informations qui auraient pu être accessibles. Notre principale préoccupation est d’assurer la protection et la sauvegarde des personnes qui peuvent être identifiées à partir de ces données ». Mais alors, quand sera-t-il pour les victimes. Seront-t-elles dédommagées où l’institution de régulation britannique prendra des mesures pour assurer leur sécurité. Pour l’heure, aucune plainte officiellement n’a été encore déposée pour cette fuite de données contrôle institutions de régulation. Cependant, il faut être sûr que cela ne va pas tarder.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage