Les assurances cyber de plus en plus sollicitées par les entreprises

La cybersécurité où se trouve aujourd’hui un aspect très important dans la vie de toutes les organisations.

Cela parce que les attaques informatiques se multiplient. Les cybercriminels se professionnalisent et on le vent en poupe. Le risque d’être pris dans un incident informatique de type sécurité n’a jamais été aussi imminent que ces derniers moments.

Cet article va aussi vous intéresser : L’importance des assurances face aux risques cyber

À cause de leur nombre qui augmente constamment, et les organisations sur le plan mondial essaie tant bien que mal de se défendre et de se protéger contre les conséquences potentielles. Parlant de conséquences, les entreprises ne se contentent plus de déployer les systèmes de sécurité informatique, elles cherchent à s’assurer. Et cela s’est vu dans une augmentation croissante de la conclusion des contrats d’assurance Cyber.

« Les cyberattaques sont aujourd’hui l’un des plus grands fléaux touchant les entreprises mondiales. Leur nombre, en augmentation constante, force les entreprises à s’assurer contre ces attaques précises, comme le démontrent les chiffres d’Allianz Global Corporate & Specialty » explique Michaël Duforest.

Cependant, les experts affirment que les entreprises ne doivent pas craindre seulement les incidents informatiques créés par des intrusions externes, il y a aussi les problèmes internes.

Au-delà de tout ceci, l’importances des assurances cyber se précisent. En Europe, en 5 ans, le préjudice engendré par la cybersécurité s’évaluent hauteur de 600 millions d’euros. Selon une étude réalisée par Allianz Global Corporate & Specialty, entre 2015 et de nos jours, près 1 736 réclamations liées à des questions de sécurité informatique ont été faites à des compagnies d’assurance.

« Les pertes dues à des incidents tels que les attaques par déni de service distribué ou les campagnes de phishing ou par ransomware représentent aujourd’hui une majorité importante des réclamations de cybersécurité », a expliqué Catharina Richter d’Allianz Global Corporate & SpecialtyCS.

Selon l’étude de la société, les problèmes de sécurité sont beaucoup plus liés à des erreurs humaines cas des attaques informatiques extérieures. Cependant ces attaques extérieures causent beaucoup plus de dommages financiers et les pertes subies par les entreprises sont beaucoup plus importantes, quoique moins nombreux que les erreurs internes. Ces erreurs qui peuvent entraîner d’autres problèmes à l’avenir autres que financiers.

« Si la cybercriminalité fait la une des journaux, les pannes de systèmes, les pannes informatiques et les erreurs humaines peuvent également causer des problèmes aux entreprises, même si leur impact financier n’est généralement pas aussi grave », note ainsi Catharina Richter.

Face à cette prolifération des attaques informatiques, les compagnies d’assurance n’ont pas manqué de profiter de la situation pour s’adapter et adapter leurs offres. Des offres axées typiquement sur la protection cyber depuis 2016 maintenant. Pourtant durant cette année, les compagnies d’assurance avaient seulement observé que 77 réclamation de la part des entreprises victimes. Nombre qui sera pratiquement multiplié par 10 en 2019, avec environ 800 réclamations perçues par les compagnies. En 2020, lors de la première moitié de l’année les compagnies ont observé près de 770 réclamation liées à des incidents informatiques de sécurité. Cette en 2020 se comprend aisément par l’adoption massive du télétravail et les incidents informatiques que cela a pu engendrer. Bref, la pandémie aura impulsé d’une certaine manière l’intervention pour la sollicitation des assurances cyber par les entreprises.

L’étude de Allianz Global Corporate & SpecialtyCS a précisé que le coût moyen généré par une attaque informatique au détriment d’une entreprise a augmenté de 70 %. En d’autres termes, les entreprises qui subissent des attaques informatiques maintenant perdent beaucoup plus d’argent qu’il y a 5 ans. L’étude a aussi précisé que l’essentiel des états causés par des attaques par déni de service ou des Campagne de phishing.

Les actes de cybermalveillance en interne constituent 9 % des problèmes de sécurité informatique. Malgré ce faible taux, elles sont très coûteuses pour les entreprises.

Les plus grandes pertes subies par les entreprises sont dues à des interruptions d’activités. À elles seules, elles constituent 60 % des réclamations analysées par les compagnies d’assurance ces 5 dernières meilleures années. En deuxième position, ce sont les coûts générés par les violations de données qui pèsent le plus sur les entreprises.

« L’une des inquiétudes pour l’avenir repose sur l’augmentation de l’implication de gouvernements dans les diverses attaques. Les événements tels que les élections ou la pandémie représentent de grandes opportunités pour de telles attaques. Google a indiqué avoir bloqué plus de 11 000 attaques soutenues par des Etats lors de chaque trimestre de cette année. » note la plateforme Help Net Security.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage