Les entreprises en faveur de la protection de la vie privée de leurs employés

Récemment une enquête a été réalisée par le Ponemon Institute sur la protection de la vie privée des employés.

Cette étude a impliqué près de 1 200 professionnels de l’informatique et de la cybersécurité. L’étude aurait été commanditée par une entreprise experte dans la cyber intelligence du nom de DTEX Systems.

Cet article va aussi vous intéresser : La protection de la vie privée à l’épreuve des différents projets financés par Bill Gates

On peut retenir entre autres du résultat de cette analyse que :

– 63 % des répondants ont déclaré qu’il trouve important de miser sur la protection de la vie privée des employés ;

– Seulement 34 % des organisations approchée ont affirmé avoir totalement confiance en leur système de protection des données de leurs employés ;

– La majorité des organisations approcher ont du mal à trouver le juste milieu entre la surveillance de l’engagement du personnel depuis leur passage en télétravail et la protection de leur vie privée ;

– 64 % des personnes interrogées en aussi mentionner le fait qu’il est très difficile de pouvoir mesurer la capacité la performance des employés sans faire entorse à leur vie privée et à leur confiance à l’entreprise ;

– 53 % des entreprises ont aussi reconnu qu’ils savent que leurs employés souhaitent et s’attendent à ce que leurs habitudes, leurs comportements et activités de nature personnelle restent totalement privés ;

– Malheureusement seulement 47 % des entreprises rendre anonyme à l’ensemble des informations collectées sur leurs employés en surveillant au même moment le risque au niveau de la sécurité informatique et leurs performances.

« L’un des principaux constats de cette étude est que la confidentialité de la vie des employés doit être une priorité absolue, et pas seulement un objectif de confort » a déclaré le directeur de la clientèle de DTEX Systems, Rajan Koo. « Le personnel est une source d’intelligence incroyable, mais les organisations continuent de tomber dans une approche de surveillance « Big Brother » qui érode la confiance et la transparence. Les solutions technologiques draconiennes disponibles sur le marché ne font qu’aggraver ce problème. Les résultats de ce rapport sont clairs : il y aura bientôt des comptes à rendre. ».

De façon pratique l’étude a aussi mis en évidence le fait que :

– 58 % des organisations ont tendance à minimiser la quantité de données qu’elles collectent sur leurs employés

– 49 % seulement font preuve de transparence sur leur manière de collecter et de gérer ses données à distance

– 35 % des organisations acceptent que leurs employés puissent s’exprimer quant à la collecte des données personnelles en télétravail, et de manifester sur leurs inquiétudes.

– 43 % seulement des organisations approchées utilisent des outils informatiques qui sont des natures à renforcer la conscience la confiance de leurs employés au niveau de l’accès, de la collecte et de l’utilisation de leurs informations sensibles

« Nos résultats montrent que les organisations ont besoin d’une nouvelle approche de la protection de la vie privée des employés, une approche qui adopte l’approche de longue date de la protection de la vie privée par la conception, à la fois dans la philosophie et dans la technologie choisie pour recueillir des renseignements sur les employés », explique le directeur de recherche et président du Ponemon Institute, Larry Ponemon. « Cela est confirmé par le fait que seulement 38 % des personnes interrogées ont déclaré que leur organisation disposait des technologies adéquates pour atténuer les risques et promouvoir l’efficacité sans porter atteinte à la vie privée. Les 62 % d’organisations restantes ayant raté le coche, il est essentiel que les employeurs changent leur façon de penser sur la raison et la manière d’apprendre de leur personnel. ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage