L’importance d’anticiper la menace informatique

L’importance d’anticiper la menace informatique

juillet 26, 2022 Non Par admin

L’économie numérique est clairement en plein essor.

Les entreprises, les organisations publiques ainsi que les particuliers se sont baignés très facilement dans cette fameuse révolution numérique. De plus en plus de services se digitalisent au quotidien, et on a clairement du mal à savoir exactement à quel niveau nous en sommes et jusqu’où nous irons.

Cet article va aussi vous intéresser : Les entreprises en faveur de la protection de la vie privée de leurs employés

Cependant, il va quand même mentionner que nous sommes pris dans une course. La course à la sécurité informatique, où il existe énormément d’éventualité pour chaque erreur que nous pouvons commettre, peut se retourner contre nous.

Quand on parle de sécurité informatique, on oublie souvent de mentionner qu’il y a des réglementations. Que ce soit au niveau international ou au niveau local. Les entreprises doivent donc se conformer à celles-ci. À côté de Normand et réglementation, il y a aussi des normes sectorielles fixées en tenant compte des secteurs d’activité. Cette production de règles a pour but de pouvoir réglementer non seulement la construction d’appareils informatiques, mais aussi leur mise à disposition et leurs utilisations sur un certain temps.

Et cela est quand même nécessaire quand on sait que les pirates informatiques deviennent beaucoup trop sophistiqués. Leurs attaques informatiques prennent une toute autre ampleur. Ce qui est certainement de nature à créer beaucoup plus de problèmes à l’avenir.

« Comme lors d’une course, l’équipe de sécurité se doit donc de les tester… à vitesse maximum. Ils se font alors passer pour des cybercriminels, pensent comme des cybercriminels, planifient comme des cybercriminels et se déplacent comme des cybercriminels. Ils trouvent des chemins furtifs et des opportunités de mouvement latéral, tout comme le ferait un véritable hacker. Ils exploitent les lacunes des workflows hybrides. Ils exploitent les mêmes techniques du monde réel que celles utilisées aujourd’hui pour inciter les utilisateurs à révéler des informations sur eux-mêmes et leur environnement professionnel. Et ils n’hésitent pas à détourner des comptes cloud pour accéder à une cible. », explique Claire Loffler, Ingénieur Sécurité France chez Vectra AI.

« Lorsque l’équipe de sécurité a terminé, le responsable des systèmes d’information de l’organisation cible dispose d’une image claire et nette de l’efficacité des mesures de sécurité actuelles face à une attaque réelle. Les équipes de sécurité se tiennent au courant du paysage des menaces et s’informent de la manière dont les opérateurs malveillants mènent leurs activités. Elles connaissent les dernières techniques, procédures et jeux d’esprit. Les meilleures équipes de sécurité, cependant, vont au-delà des tests de pénétration standard nécessaires à une stricte conformité. Elles le font parce qu’elles savent que de nombreux systèmes « conformes » sont vulnérables. Ces systèmes peuvent être compromis et le sont effectivement, ce qui peut entraîner des dommages. », conclut cette dernière.

Il faut juste retenir que, appréhender la sécurité informatique ne doit plus être comme on voit un problème qui peut être résolu à tout moment. C’est quelque chose qui malheureusement est ancrée dans nos habitudes. Ne pouvant plus se passer des outils numériques, on se trouve dans une situation où nous sommes contraints d’être disciplinés.

« Les analyses automatisées qui ne découvrent que des vulnérabilités techniques racontent une histoire insipide et ne révèlent que très peu de détails sur les menaces réelles auxquelles une entreprise est confrontée, ou sur la façon dont ces risques peuvent se transformer en catastrophes. C’est pourquoi les exercices de l’équipe de sécurité axés sur les menaces simulent de multiples scénarios afin de couvrir toutes les failles possibles dans l’armure numérique. Parfois, ces failles impliquent des vulnérabilités dans la technologie. Mais d’autres cas peuvent concerner des processus ou des personnes. Les acteurs malveillants ont l’habitude de trouver les maillons les plus faibles, où qu’ils se trouvent, et les cyber défenseurs doivent donc apprendre à faire de même. Les équipes de sécurité peuvent les y aider. », explique Claire Loffler, Security Engineer France chez Vectra AI.

À ce stade on peut alors constater la valeur d’une équipe de sécurité. Surtout si elle arrive à signaler avec efficacité une menace potentielle et à l’inhiber avant qu’elle ne s’explose.

Il est essentiel de ne pas toujours se limiter à reprendre à la menace et à colmater les brèches. Il faut savoir anticiper. Protéger en amont et déposer des barrières.

C’est justement à cela que servent l’essentiel des tests d’intrusion.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage