Ransomwares : On ne récupère pas les données après avoir payé la rançon

Comme nous le savons dans le domaine de la cybercriminalité, les attaques sont littéralement devenues quelque chose de commune.

Malheureusement un grand nombre de sociétés ont été victimes au moins une fois d’une attaque au rançongiciel. Le problématique majeur auquel est confronté le plus souvent les personnes victimes de ce genre de cyberattaque, et de savoir s’il faut payer la rançon ou non. Dans, un premier temps payer la rançon semble une bonne solution en ce sens qu’envisager le coût des réparations s’avère plus onéreux que les sommes souvent exigées par les cybercriminels. Pourtant cela n’est pas si facile que ça en à l’air. En effet, dans un rapport récent fournie par la société de sécurité, Coveware, plusieurs groupes de cybercriminels ne se débarrassent pas des informations voler lors de leurs cyberattaques même après que la rançon a été payée.

Cet article va aussi vous intéresser : Ransomware : Campari Group victime de Ragnar Locker

On retient alors que les pirates informatiques en majorité ne tiennent pas leurs paroles. En clair, payer la rançon ne vous protégera pas.

Le rapport du cabinet a été corroboré par plusieurs chercheurs en sécurité informatique ainsi que plusieurs entreprises avec des victimes de ce genre de cyberattaques.

Rappelons-nous avons que nous sommes dans le contexte des attaques fondées sur des programmes de rançon.  Particulièrement, les attaques ciblant de manière spécifique des entreprises ayant une certaine importance et une certaine affiliation avec le numérique. Ce sont en général des entreprises très importantes voir des organismes publics. Ces organisations sont dans des secteurs assez délicat ou une interruption informatique est susceptible de causer de grands dégâts sur le plan financier que sur le plan technique. Le problème ne concerne pas seulement les interruptions de l’ensemble de l’informatique de l’entreprise ou de l’organisme en public, il concerne aussi la qualité des informations pouvant être dérobées par les cybercriminels. Lorsque l’information est assez confidentielle et sensible, la rançon pour moi être exigé par les cybercriminels est en hausse. Surtout qu’il y a une possibilité de faire chanter ladite organisation par la publication de ces informations.

On assiste depuis 2019 à une nouvelle phase des attaques au programme de rançonnage. En effet, les pirates informatiques ne se contentent plus de chiffrer les accès au termine au réseau informatique. Apparemment, ce procédé ne paye plus. Ils dérobent des informations, le maximum d’informations. Et par la suite, c’est le chantage comme nous l’avons mentionné plus haut. On estime que cette manière de procéder puisant sa source dans le fait que les entreprises avaient commencé à faire des sauvegardes des informations. Comme ça, lorsque l’accès était chiffré et elles se contentaient tout simplement de restaurer l’ensemble des systèmes.

Donc le nouveau procédé est de faire chanter les entreprises après avoir récupéré le maximum d’information. Certains groupes de pirates informatiques vont allez plus loin. Créer des sites internet, où ils vont publier des informations de leurs victimes histoire de les motiver à payer la somme exigée. De la sorte, les pirates promettre de données non seulement les clés de déchiffrement mais aussi de supprimer les informations qui sont en leur possession.

À ce propos la société de sécurité, Coveware, dans son rapport avertissait les entreprises : « Contrairement à la négociation pour une clé de déchiffrement, la négociation pour la suppression des données volées n’a pas de fin ». « Une fois qu’une victime reçoit une clé de déchiffrement, elle ne peut pas lui être retirée et elle ne se dégrade pas avec le temps. Concernant les données volées, l’attaquant peut revenir pour un second paiement à tout moment dans le futur. ».

Par conséquent, Coveware recommande aux entreprises de toujours considéré que leur donnée n’a pas été effacées par les cybercriminels peu importe la situation. De la sorte, il leur faut prendre dans ce genre de situation les mesures qui s’imposent et se préparer aux pires conséquences. Il est important d’avertir toutes les personnes dont les informations ont été exposés dans ce genre de problème. Surtout lorsqu’on sait que la plupart des informations qui sont volées dans ce genre de circonstances sont des données liées aux finances ou à l’identité même des personnes. Les entreprises vont souvent prendre le prétexte d’avoir payé la rançon aux cybercriminels pour ne pas informé les individus touchés directement par ces vol d’informations.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage