Archives par mot-clé : anonyme

Covid-19 : comment garder votre vie privée sur le net ?

En cette période de coronavirus, il paraît compréhensible que certains pays commencent à suivre leurs civils.

Pour des raisons de santé publique, les autorités étatiques peuvent même aller jusqu’à épier vos données personnelles conservées sur la toile. Cependant, le respect de la vie privée de l’individu et le droit à l’oubli font partie des prérogatives essentielles conférées aux citoyens.

Cet article va aussi vous intéresser : La cybersécurité à l’épreuve du télétravail en période de coronavirus

Dès lors, face à une telle situation occasionnée par l’évolution du Covid-19, que faire pour garder votre vie privée sur le web ? Tenez-vous à protéger votre identité et vos informations sensibles mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Découvrez, dans ce guide complet, des astuces pour garder votre vie privée dans ce moment de pandémie.

Configurer vos différents comptes

Réduire votre empreinte numérique sur la toile est l’un des meilleurs moyens de protéger votre identité. Cela est encore plus d’actualité durant cette période rythmée par l’évolution fulgurante de la pandémie du Covid-19. Il est d’autant plus primordial que la cybercriminalité trouve des moyens de prospérer en cette période de coronavirus. D’un autre côté, pour éviter que les autorités publiques vous imposent une surveillance extrême, occasionnée par l’état d’urgence sanitaire, il est préférable de trouver un moyen de cacher vos données personnelles.

Pour ce faire, la première chose que vous pourriez faire est de configurer la sécurité de tous vos comptes (Facebook, Twitter, Instagram et Google). Quand vous vous connectez sur le net, notamment sur Google, les algorithmes du moteur de recherche américain vous tracent par le biais de leurs cookies. Ainsi, Google recueille et stocke la plupart de vos informations personnelles, y compris les plus sensibles ! Ainsi, pour mieux protéger votre vie privée, il vous est, d’abord, conseillé de vous rendre sur le menu « Privacy Check Up de Google ».

En le configurant, vous pourrez empêcher au moteur de recherche de sauvegarder votre historique de recherche. Cela vous permettra aussi de désactiver votre position. Ensuite, vous pouvez utiliser l’option « Security Check Up » sur Google. Celle-ci vous permet de savoir quels appareils ont accès à votre compte. Vous pourrez ainsi restreindre ceux que vous considérez comme malveillants. Enfin, toujours avec le moteur de recherche américain, vous pouvez utiliser l’option « Delete me ». Pour ce faire, rendez-vous dans la rubrique « Préférence de comptes ». Ainsi, vous pourrez supprimer des produits ou même votre compte.

Le même travail devrait aussi être fait sur vos différents comptes dans les réseaux sociaux (Twitter, Instagram, Facebook, Whats App). Pour cela, un reflexe simple consiste à vous rendre dans l’onglet « confidentialité » pour contrôler ce que les autres peuvent voir sur vous. Enfin, dans le cas où votre compte est compromis, une mesure extrême consiste à le supprimer. Cependant, notez qu’avec Facebook, vous ne pourrez que désactiver votre compte. A défaut d’être supprimé, votre compte ne pourra plus être visible pour les tierces personnes.

Cacher votre identité en utilisant un VPN (Virtual Private Network) 

Si la configuration de vos différents comptes ne vous garantit toujours pas une confidentialité optimale, vous pouvez utiliser un Virtual Private Network (VPN). Le VPN (réseau privé virtuel) est le meilleur moyen pour cacher votre identité sur le net.  En effet, un VPN est réputé pour vous garantir un anonymat total sur la toile. Il vous permet, entres autres, de cacher votre Adresse IP mais aussi vos données privées. Grâce à cet outil, vous pourrez alors être sûr de passer sous le radar du contrôle des pouvoirs publics en cette période de coronavirus. En outre, un VPN présente l’avantage de vous protéger contre d’éventuelles attaques virales. Enfin, il faut noter que les VPN sont aujourd’hui très en vogue sur le marché numérique.

Certains sont naturellement plus sophistiqués que d’autres. Sachez que certains réseaux privés virtuels sont gratuits et d’autres payants. Il est recommandé, à ce propos, de choisir les VPN payants en raison de leur performance optimale. A ce titre, vous pouvez noter que les meilleurs VPN du marché sont actuellement NordVPN (abonnement de 3 ans à partir de 2,75 dollars), Express VPN (abonnement de 15 mois à partir de 6,67 dollars), CyberGhost (abonnement de trois ans à partir de 2,5 euros) et PIA (abonnement de 24 mois dès 2,91 dollars). En plus d’être efficaces et faciles à utiliser, ces VPN vous offrent une période d’essai allant de 7 à 45 jours.

Naviguer dans le réseau TOR

Il s’agit d’une autre astuce qui vous permet d’éviter d’être tracé par les autorités publiques à cause du Covid-19. D’emblée, il faut savoir que TOR est un réseau qui vous permet d’accéder au web profond (deep web). En cela, il s’agit d’un excellent moyen de cacher de votre identité, et par ricochet, de garder votre vie privée sur le net. Il faut noter également que le réseau TOR est un outil qui permettant aux utilisateurs d’éviter le tracking mais aussi la censure. Une chose est sûre, votre Adresse IP y sera totalement invisible. Cependant, il faudra faire particulièrement attention. En accédant à une zone de non droit du web, telle que le Darknet, vous n’êtes pas l’abri d’hackers professionnels. Une solution simple consiste à sécuriser votre connexion.

Utiliser un serveur proxy en cette période de Covid-19

Enfin, une autre possibilité consiste à utiliser un serveur Proxy pour masquer votre identité et sauvegarder vos informations confidentielles sur le web. Il faut rappeler que le proxy est un serveur jouant un rôle d’intermédiaire entre votre navigateur et la page web que vous souhaitez consulter. En l’utilisant, le site que vous visitez ne sera pas en mesure de voir Adresse IP. Il verra donc ainsi celui de réseau Proxy. Notez qu’il s’agit d’un service totalement gratuit. En vous rendant sur Proxy.org, vous aurez un large éventail de choix. Vous n’aurez plus qu’à choisir le Proxy prenant en compte le format HTTPS. Mais, le seul bémol est que cette technique ne protège pas votre identité quant vous utiliserez des applications telles que Twitter ou Instagram.

En définitive, il existe plusieurs astuces vous permettant de sauvegarder votre vie privée en cette période d’état d’urgence sanitaire liée au coronavirus. Mais, en les utilisant, il vous est fortement recommandé de rester dans la légalité. N’hésitez pas à partager vos différentes expériences sur le Covid-19 en commentaire de cet article !

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Les données sont-elles réellement en sécurité une fois anonymisées comme nous le prétendent certaines entreprises du numérique ?

Selon une étude récente, les données numériques générées par les utilisateurs des services numériques ne sont pas véritablement sûres une fois anonymisés comme le prétendent les entreprises.

Des étudiants de l’université d’Harvard ont mis sûr pied est un outil informatique dans le cadre d’un projet universitaire permettant d’analyser un grand nombre de données de consommateurs lorsque ces dernières sont exposées à des failles de sécurité. Grâce à ce test, ils ont réussi à démontrer que quand bien même que ces éléments soient rendus anonymes, il serait bien sûr possible de pirater les utilisateurs sans trop déployer de moyens énormes.

Cet article va aussi vous intéresser : La sécurité des données personnelles gérées par les aéroports

Les étudiantes dont parle sont inscrits en étude d’ingénierie et sciences appliquées il s’agit notamment de Dasha Métropolitano et Kian Attari. Pour mieux expliquer le procédé dont ils faisaient allusion, ils décrient : « le programme prend une liste d’informations personnellement identifiables, comme une liste d’adresses mails ou de noms d’utilisateur, puis il recherche parmi les fuites toutes les données d’identification qu’il peut trouver pour chaque personne. »

Il faut noter que cet outil a déjà permis d’analyser plusieurs informations notamment celles emanant du piratage informatique d’Experian. Et pour finir, il a été démontré que plusieurs éléments censés être des informations anonymes, ont permis d’accéder à des identités bien clair sans aucune difficulté. Dasha Metropolitansky déclara à cet effet « une fuite individuelle est comme une pièce de puzzle. À elle seule, elle n’est pas particulièrement puissante, mais lorsque plusieurs fuites se rencontrent, elles peuvent alors former une image très claire de nos identités. En effet, tandis que certaines entreprises vont stocker les informations de base quant à notre identité, d’autres vont par exemple garder en mémoire notre historique de navigation. Le tout rassemblé peut dévoiler beaucoup de choses à propos d’une personne. ».

On se référant au dire de ses étudiants de Harvard, il est possible de relier des données  anomysées à d’autres données qui ne le sont pas véritablement. Et cela ne présente aucune difficulté quand on a tout ce qu’il faut. On prend l’exemple de Facebook par exemple qui a tendance à compiler des données à la fois anonymisées et d’autres qui ne le sont pas. En cas de fuite de données il ne sera pas très difficile d’établir des rapports en différentes informations.

Pour ces étudiants, il est fort regrettable de voir à quel point les utilisateurs dans le grand ensemble, ont tendance à sous-estimer les véritables impacts des fuites de données non seulement sur la vie privée mais aussi sur la sécurité de leurs activités sur le Web et en dehors. Malheureusement la majorité du grand public n’écoute pas la différence d’avertissement en terme de sécurité informatique. En utilisant leurs outils, les deux étudiants ont découvert que c’est 96000 mots de passe, seulement 26000 étaient des mots de passe unique. On imagine déjà les applications de leur découverte. Cela leur permettra-t-il véritablement d’envisager de nouvelles manières d’assurer la sécurité des usagers du net ?

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Quel VPN utilisé sur Netflix ?

On sait qu’il est difficile de trouver aujourd’hui un VPN compatible au service en ligne ou Netflix.

Pourtant comme tout service en ligne, il est bien sûr important de pouvoir se protéger. de plus, utiliser un VPN pour Netflix vous permettra d’avoir accès à plus de contenus que vous n’en n’avez depuis vous êtes abonnés, car comme on le sait, certains contenus dépendent de l’espace géographique dans lequel l’abonné se trouve. Par exemple Netflix Canada proposer plus de contenu que Netflix France. alors depuis la France si vous utilisez le bon VPN, vous pouvez avoir accès au contenu de Netflix Canada.

Cet article va aussi vous intéresser : Netflix se serait rendu coupable piratage informatique ?

Cependant, utiliser un VPN sur Netflix, n’est pas une chose aussi aisée. Car la majorité de ces technologies sont détectés par la firme américaine. Et une fois détecté, l’utilisateur fera face à un message d’erreur proxy qui s’affiche comme suit : « Il semble que vous utilisiez un proxy ou un débloqueur ».

Alors dans notre article nous vous proposerons 3 VPN dédiés à Netflix qui fonctionnent encore. Et la sélection se justifie par le fait que cette trois ont quelque chose de commun :

  • Il permettre à l’utilisateur de débloquer le contenu de Netflix en tenant compte des intérêts et de l’éventail de possibilités qui ne veut atteindre.
  • Il permettra aussi d’avoir accès à Netflix États-Unis, qui se constitue comme étant le plus grand catalogue du monde.
  • Offrent aussi des solutions pour permettre à l’utilisateur de toujours pouvoir accéder à Netflix même si ce dernier bloque l’IP de son serveur.
  • Il y a aussi sans compter leur capacité à permettre aux utilisateurs d’avoir accès à d’autres plateformes autre que Netflix tels que BBC iPlayer Amazon Prime ou encore IT ITV.

Voici donc les VPN choisis :

1- ExpressVPN, le meilleur VPN pour Netflix.

Il veux bien se lancer dans le défi qu’il relève depuis maintenant un bon moment avec succès : permettre à ses utilisateurs d’accéder à Netflix et de débloquer les contenus dont il ne devrait pas avoir accès du fait de sa position géographique. pour le moment il faut avouer que cela lui réussit. Et il tient encore le Paris. c’est le meilleur choix que vous ferez en matière de VPN. Et sa qualité et son expertise en tant que VPN de Netflix s’explique par différent points :

  • Sa plus grande force réside dans sont très grand nombre des serveurs un peu disséminées dans le monde entier. de la sorte les utilisateurs de Netflix qui souhaite avoir accès à de nouveau contenu, pourront facilement trouver un moyen pour débloquer celui de certaines zones géographiques tel que les USA le Royaume-Uni de Canada ( contenus préférables pour les francophones).
  • Par ailleurs ExpressVPN avait un moment intégrer à son interface une fonctionnalité denommée media streamer DNS aux offres qu’il fait à ses utilisateurs. Ce qui permet bien sûr de débloquer certaines zones tels que les USA pour le moment.
  • Par ailleurs il y a la possibilité d’installer sur ce VPN sur pratiquement tout type de support informatique que ce soit des tablettes, des PC sous Windows ou encore Mac OS, des Freebox, cette interface est vraiment pratique et se plaira à votre guise.

2- PureVPN

PureVPN comme le précédent fonctionne aussi avec Netflix. Lui de son côté, les paramètres permettent de débloquer pour le moment certains catalogues dont celui des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de l’Australie, de l’Allemagne, du Canada, du Japon, et de la France. pour les francophones, on dira que c’est Netflix Canada qui est le plus intéressant parmi les catalogues proposer parce ce VPN. Pour accéder à Netflix, ce VPN vous proposera un logiciel de connexion qui fonctionne avec le mode streaming. s’il débloque moins de catalogue que le prédécesseur il a notamment la qualité d’être 3 fois moins cher.

3 – NordVPN

Totalement fonctionnelle avec Netflix, NordVPN pourra vous permettre de débloquer sans vous soucier de quoi que ce soit du contenu Netflix de votre choix. cependant, votre choix ne sera limité qu’à 3 catalogues possible. Ce sont les catalogues les plus demandés que sont ceux des États-Unis, de la Grande-Bretagne et du Canada. S’il propose moins que ces prédécesseurs NordVPN, a le mérite d’avoir une bonne qualité au niveau de la vitesse de lecture du streaming.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Le saviez-vous ? : anti-tracking et abonnements VPN pour le Firefox 63

L’année dernière, l’éditeur du navigateur Firefox, à déployer son nouvel outil qui répondait au nom de : « enhanced tracking protection » (protection améliorée contre le suivi), dont la fonctionnalité principale est d’empêcher les sites internet de suivre les activités que faisaient les internautes lorsqu’ils accédaient au le web.

Service VPN a été aussi associé à ce déploiement auquel les utilisateurs de Firefox devait s’abonner s’ils étaient intéressé.

Avec le déploiement de Firefox 63, Mozilla a voulu peaufiner son approche pour faire barrière au site internet et aussi aux annonceurs de Google de continuer à suivre tout ce que les internautes faisait en ligne.

Cet article va aussi vous intéresser : Le DNS-over-HTTPS (DoH) de Firefox serait-il mauvais ?

Pour cela la fondation a mis la part belle sur son outil « enhanced tracking protection », même s’il faut avouer que ce dernier sera désactivé par défaut.

On sait que Mozilla avait en vu d’envoyer sur ses outils de blocage de programme de suivi publicitaire. Et qu’avec le déploiement de Firefox 57, cette fonctionnalité devait s’améliorer de plus en plus. Elle viendra maintenant se bonifier encore plus ses fonctions de F 63. Il permettra de bloquer tout type de cookies de suivi qui sont déjà inscrit dans une liste disponible sur disconnect.me. La Fondation a ensuite précisé dans un communiqué de presse : « qu’avec cette nouvelle version de Firefox, les utilisateurs auront la possibilité de bloquer les cookies et l’accès au stockage des traqueurs tiers, qui sont la forme la plus courante de pistage inter-sites ». Vu sous cet aspect, non seulement tous les programmes de suivi seront bloqués, cependant, l’utilisateur pourra accéder à certains sites sur lesquels ne puisse pas avec Firefox 57.

En plus de cela il y aura une proposition d’ abonnements VPN pour les utilisateurs. Sur le coup elle a été controversée il faut l’avouer. Car dans ses Début il avait été prévu, que l’on propose aux abonnés de Firefox d’opter pour un abonnement aléatoire à protonvpn. Le réseau virtuel privé était censé alors assurer une certaine protection et une confidentialité sur tous les réseaux, et tout cela en établissant un lien direct entre les machines qui étaient distantes. Donc il allait être possible de masquer ses adresses IP au site internet. Malgré ses contestations le service a quand même pu s’installer, et l’abonnement a été proposé à hauteur de 10 dollars par mois. Et, les gains qui sont accueillis seront partagés entre la Fondation et un futur projet qui sera destiné à rendre moins dépendant Firefox de Google, dont elle tire l’essentiel de ses revenus.

Si cette pratique semble aller à l’encontre des valeurs exprimer à travers Firefox, cependant cela cadre dans un sens avec la volonté d’assurer une meilleure sécurité de l’utilisateur qui est une confidentialité accrue.

Si d’aucuns estimeront que cette accord de nature commercial est antinomique avec les principes de Mozilla, on peut considérer que proposer un VPN de qualité aux internautes va dans le sens de la protection de la vie privée. Ce dernier est d’ailleurs, on l’a vu, au cœur de Firefox 63 avec la fonctionnalité « enhanced tracking protection ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Est-ce possible de disparaître d’Internet ?

Aujourd’hui, de nombreuses personnes ont tendance à évoquer ce qu’on appelle le droit à l’oubli numérique.

Cette action qui permettrait à n’importe qui d’effacer son empreinte numérique et de rester dans l’anonymat total sur internet. Et vous savez quoi ? Cela est possible. Oui c’est bien vrai.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment éviter d’être espionné sur Internet ?

Les réseaux sociaux ont évolué et ils sont devenus aujourd’hui des vrais gouffres à données personnelles. Il possède aujourd’hui toutes les données du monde tout le monde. De ce fait, ils peuvent déterminer nos liens de parenté, nos habitudes ainsi que nos préférences. Il arrive souvent même que lorsque nous postulons pour un emploi, les recruteurs font des tours sur nos comptes sociaux pour essayer de déterminer notre profil et décider à partir de la , si nous allons faire un bon candidat. Il suffira juste d’une publication mal ajustée où est une photo peu convenable sur Facebook pour discréditer à jamais.

Alors il se trouve qu’il est normal aujourd’hui de vouloir protéger sa vie privée et de ne pas laisser internet être la fenêtre qui permet à tout le monde de la violer.

depuis l’entrée en vigueur de la législation européenne en matière de droit à l’oubli, le géant américain Google est obligé de se conformer aux dispositions qui ont été adoptées. Cependant ces dispositions ne sont en vigueur qu’en Europe. Ce qui fait que les citoyens européens ont droit à l’oubli numérique comme prérogatives liée à leur statut.. C’est-à-dire qu’ils peuvent demander que certaines informations sur leurs personnes disparaissent sur les moteurs de recherche. Mais à des conditions bien sûr.

Il y a eu un exemple dans lequel un individu avait poursuivi Google en justice pour que ce dernier efface des informations sur lui relativement à une ancienne condamnation. Gagné son procès, la justice britannique, qui avait été saisie de l’affaire, a ordonné à la firme américaine de procéder à la suppression des informations pour l’individu. « Lorsque vous en ferez la demande, nous établirons un équilibre entre le droit à la vie privée de la personne concernée et l’intérêt du grand public à avoir accès à l’information, ainsi que le droit des autres de diffuser l’information. » informe Google. « Par exemple, nous pouvons refuser de supprimer certains renseignements sur les escroqueries financières, les fautes professionnelles, les condamnations criminelles ou la conduite publique des fonctionnaires.» En clair soyons en sûr vous pouvez demander qu’on efface des informations personnelles sur vous mais vous devez savoir que toutes les informations ne seront pas effacer. Certaines informations d’intérêt public demeureront. Donc avant de faire des bêtises sur internet faites bien attention.

Maintenant, si le Droit à l’oubli numérique ne vous convient pas, il vous reste l’alternative de confidentialité. En effet si vous ne pouvez pas effacer tous de vous sur internet. Vous pouvez au moins les rendre confidentiels. Chaque compte où chaque réseau social dispose d’un système permettant d’assurer la confidentialité des informations que ces utilisateurs publient où génèrent. Par ailleurs s’il vous est arrivé d’avoir publié sur des forums ou sur des groupes et que vous n’arrivez pas à supprimer ces publications. Le seul conseil que nous pouvons vous donner c’est tout simplement de contacter les administrateurs de ces forums ou groupes. Demander leur tout simplement de le faire pour vous. Pour la facilité la tâche insérer des liens vers les publications que vous voulez supprimer ou vous en débarrasser.

Le dernier conseil que nous pouvons vous donner est apprendre à utiliser un VPN. Grâce à ces programmes vous pouvez facilement surfer sur Internet en toute sécurité et confidentialité.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage