Le saviez-vous ? : anti-tracking et abonnements VPN pour le Firefox 63

L’année dernière, l’éditeur du navigateur Firefox, à déployer son nouvel outil qui répondait au nom de : « enhanced tracking protection » (protection améliorée contre le suivi), dont la fonctionnalité principale est d’empêcher les sites internet de suivre les activités que faisaient les internautes lorsqu’ils accédaient au le web.

Service VPN a été aussi associé à ce déploiement auquel les utilisateurs de Firefox devait s’abonner s’ils étaient intéressé.

Avec le déploiement de Firefox 63, Mozilla a voulu peaufiner son approche pour faire barrière au site internet et aussi aux annonceurs de Google de continuer à suivre tout ce que les internautes faisait en ligne.

Cet article va aussi vous intéresser : Le DNS-over-HTTPS (DoH) de Firefox serait-il mauvais ?

Pour cela la fondation a mis la part belle sur son outil « enhanced tracking protection », même s’il faut avouer que ce dernier sera désactivé par défaut.

On sait que Mozilla avait en vu d’envoyer sur ses outils de blocage de programme de suivi publicitaire. Et qu’avec le déploiement de Firefox 57, cette fonctionnalité devait s’améliorer de plus en plus. Elle viendra maintenant se bonifier encore plus ses fonctions de F 63. Il permettra de bloquer tout type de cookies de suivi qui sont déjà inscrit dans une liste disponible sur disconnect.me. La Fondation a ensuite précisé dans un communiqué de presse : « qu’avec cette nouvelle version de Firefox, les utilisateurs auront la possibilité de bloquer les cookies et l’accès au stockage des traqueurs tiers, qui sont la forme la plus courante de pistage inter-sites ». Vu sous cet aspect, non seulement tous les programmes de suivi seront bloqués, cependant, l’utilisateur pourra accéder à certains sites sur lesquels ne puisse pas avec Firefox 57.

En plus de cela il y aura une proposition d’ abonnements VPN pour les utilisateurs. Sur le coup elle a été controversée il faut l’avouer. Car dans ses Début il avait été prévu, que l’on propose aux abonnés de Firefox d’opter pour un abonnement aléatoire à protonvpn. Le réseau virtuel privé était censé alors assurer une certaine protection et une confidentialité sur tous les réseaux, et tout cela en établissant un lien direct entre les machines qui étaient distantes. Donc il allait être possible de masquer ses adresses IP au site internet. Malgré ses contestations le service a quand même pu s’installer, et l’abonnement a été proposé à hauteur de 10 dollars par mois. Et, les gains qui sont accueillis seront partagés entre la Fondation et un futur projet qui sera destiné à rendre moins dépendant Firefox de Google, dont elle tire l’essentiel de ses revenus.

Si cette pratique semble aller à l’encontre des valeurs exprimer à travers Firefox, cependant cela cadre dans un sens avec la volonté d’assurer une meilleure sécurité de l’utilisateur qui est une confidentialité accrue.

Si d’aucuns estimeront que cette accord de nature commercial est antinomique avec les principes de Mozilla, on peut considérer que proposer un VPN de qualité aux internautes va dans le sens de la protection de la vie privée. Ce dernier est d’ailleurs, on l’a vu, au cœur de Firefox 63 avec la fonctionnalité « enhanced tracking protection ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage