Protection des données personnelles : la Fondation Mozilla classifie les appareils en fonction de leurs avantages pour les données d’utilisateurs

Pour la fête de fin d’année, il faudrait bien choisir quoi offrir à ses parents et à ses proches.

Le plus souvent l’idée qui nous traverse touche les objets numériques. Pourtant, tous les appareils ne sont pas tous bons à offrir par rapport à certaines circonstances. C’est dans ce contexte que Mozilla a décidé de publier une liste mettant en avant les appareils qui sont soucieux d’une bonne gestion des données d’utilisateurs. Une liste qui fait l’apologie de certains constructeurs mais qui d’un autre sens dénigre d’autres.

Cet article va aussi vous intéresser : L’impact de l’Internet des objets sur la sécurité des systèmes de contrôle industriel selon Kaspersky

Cette année nous sommes à la 4e édition de la fameuse liste intitulé « Privacy Not Included » en fonction de l’intérêt que porte les constructeurs à la vie privée des utilisateurs de leurs appareils. La liste disponible sur la plate-forme de Mozilla, la Fondation qui se trouve derrière le célèbre navigateur Firefox. La liste comprend 136 produits de la classe des objets connectés.

« En 2017, lorsque nous avons lancé « Privacy Not Included », nous ne savions pas si les gens seraient intéressés par un guide sur la vie privée et la sécurité des jouets, gadgets et produits de maison intelligents connectés. Il s’est avéré qu’ils l’étaient. Et il n’y avait pas que les gens qui étaient intéressés. Nous avons découvert que les entreprises l’étaient aussi », explique la fondation. Il faut noter que dorénavant les visiteurs de sa plate-forme peuvent aussi participer au classement dans leur appréciation de la chose coût d’un produit qu’il aurait utilisé

« Nous sommes conscients que les gens veulent simplement savoir quels produits sont sûrs et lesquels ne le sont pas. Nous sommes Mozilla – pas une société d’évaluation de produits de consommation – donc nous ne dirons pas « Achetez ceci, n’achetez pas cela ». Nous avons plutôt utilisé notre expertise technique pour créer un ensemble de normes de sécurité minimales auxquelles nous pensons que tous les produits devraient répondre pour être vendus dans les magasins », souligne de ce fait la direction de la fondation.

Dans la liste des plus réputés comme étant problématiques pour les données personnelles des utilisateurs, 3 grands groupes sont mis sur la sellette. Ce sont notamment Amazon Moleskine et Facebook.

La fondation à épingler plusieurs produits du géant américain Amazon parce qu’elle estime qu’elle est trop minimaliste pour ce qui en est la gestion de la vie privée et de la protection des données des utilisateurs de ces produits. Certaines pratiques de Amazon selon Mozilla pourraient se caractériser littéralement comme criminelles. En particulier avec son produit Halo, le bracelet connecté produit par le géant américain du e-commerce. Les personnes qui ont procédé à la sélection non qualifiée comme « le plus effrayant des traqueurs de fitness jamais vu. Le problème n’est pas que toutes les données collectées par ce dispositif sont conservées de manière non sécurisée, Amazon fait un bon travail de sécurisation des données. Le problème est de savoir à quoi Amazon peut potentiellement utiliser toutes ces données ». Selon ces derniers, le bracelet connecté de Amazon ne se contente pas seulement de mesurer l’activité physique de son utilisateur, mais il écoute aussi et en utilisant des procédés de machine learning, il exige certaines activités tel que se prendre en photo en sous-vêtement dans le but de voir l’évolution du taux de graisse. Il est vrai que Amazon a certifié ne pas utiliser les informations collectées par Halo dans un but commercial, cependant, la recommandation de produits que reçoivent les utilisateurs du bracelet les poussent à penser autrement. Et malgré ceci, le bracelet continue d’engranger des données biométriques de ses utilisateurs. « Nous classons ça dans la catégorie « Ce n’est pas parce que vous pouvez que vous devez le faire » », notaient dans leur rapport les auteurs de la sélection.

Du côté de Facebook, la méfiance concerne l’utilisation de son Portal. En pratique, il faut soulever le fait que le réseau social n’a pas une bonne réputation en ce qui concerne la gestion et la sécurité des données personnelles des utilisateurs de ces plateformes. Facebook « a un bilan assez catastrophique en matière de protection de la vie privée de ses utilisateurs », et la fondation Mozilla s’inquiète : « aujourd’hui, ils demandent aux gens de dépenser quelques centaines de dollars pour installer chez eux un appareil doté d’une caméra intelligente alimentée par l’intelligence artificielle et capable de suivre tous leurs mouvements, ainsi qu’un microphone à écoute permanente alimenté par Alexa ». Selon la fondation, si jusqu’à présent aucun fait concret ne permet de douter de Facebook, en particulier pour l’utilisation de son objet connecté, il ne faudrait surtout pas oublier ses antécédents. « C’est compte tenu du terrible bilan de Facebook en matière de respect de la vie privée que nous sommes très inquiets », expliquent alors les auteurs de la sélection. « La question est de savoir si Facebook a à cœur vos intérêts lorsqu’il collecte toutes les données que cet appareil est capable de collecter. Dans le passé – depuis Cambridge Analytica et au-delà – la réponse à cette question a trop souvent été non », concluent ces deniers.

Hormis les deux géants américains, Les constructeurs tel que Moleskine, DJI, Xiaomi sont aussi pointé du doigt à travers leur mauvaise réputation pour la gestion des données de leurs utilisateurs. Ces derniers présenteraient des carences palpables en termes de protection des informations d’utilisateurs.

Mais au-delà de ceci, plusieurs objets provenant de constructeurs connus tel que Apple, Nintendo ou Jabra, ont reçu des très bonnes notes de la part de la sélection de Mozilla.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage