Archives par mot-clé : données personnelles

4 astuces pour sécuriser vote compte Facebook

Le mot de passe et l’identifiant de connexion le plus important aujourd’hui.

Il est au cœur même de la stratégie et de sécurité développé par les constructeurs et les éditeurs de logiciels pour protéger leurs utilisateurs. Par conséquent il n’est pas rare que des pirates informatiques déploie suffisamment de ressources dans le but de dérober cette information. Obtenir le mot de passe d’un compte Facebook facilite généralement son piratage et son usurpation par des acteurs malveillants. L’utilisateur doit être tout le temps en alerte. Car le piratage de compte de réseaux sociaux est une menace persistante et très dangereuse.

Cet article va aussi vous intéresser : Vous pouvez pirater un compte Facebook en quelques minutes

Dans notre article, nous allons vous donner 4 astuces pour améliorer la sécurité de votre compte Facebook. À la fin nous vous donnerons une méthode qui pourrait vous servir assurément.

Conseil 1 : activer l’authentification à multiples facteurs

L’authentification à multiples facteurs est un système qui est aujourd’hui généralisé à presque tous les réseaux sociaux et plateformes informatique. Elle consiste tour simplement à confirmer l’identité de l’utilisateur à travers un second code de sécurité envoyé soit par mail ou par message texte ou à travers une application d’authentification tel que Google authenticator ou Microsoft authenticator. C’est un système qui permet de combler les failles de sécurité de mot de passe en particulier si l’utilisateur n’est pas suffisamment prudent. Alors n’hésitez pas et opter pour la double authentification.

Conseil 2 : faire attention à ses publications

Le plus souvent, lorsque nous publions des informations sur notre compte Facebook, elles contiennent énormément de données personnelles qui peuvent t’être convertir en identifiant de connexion. Il en est de même des photos que nous partageons ou des commentaires que nous faisons sur certaines publications. Ces dernières sont souvent motivées par des intentions d’ingénierie sociale. Par conséquent avant d’interagir avec une autre personne, il faudra vous assurer ne pas divulguer des informations qui pourraient être utilisées contre vous.

Conseil 3 : Se méfier des applications tierces

Sur Facebook comme la majorité des réseaux sociaux, vous trouverez certainement des applications tierces qui fournissent des services de distraction ou autres. Certaines de ses applications sont des logiciels espions destiné à siphonner vos informations personnelles. Par conséquent il est généralement déconseillé d’utiliser ses applications. A y regarder de près, vous n’avez pas besoin de les utiliser d’ailleurs. Et lorsque vous vous laisser distraire par la majorité qui le font. Vous exposez votre compte Facebook a des attaques informatiques probables.

Conseil 4 : protégez votre outil informatique

L’outil informatique que vous utilisez pour accéder à Facebook doit être protégé. En effet, il ne sert à rien d’être vigilant lorsque l’appareil informatique même de base est vulnérable. Par conséquent, vous devez penser à sa protection logicielle et à sa protection physique. Au niveau logiciel, vous devez vous assurer toujours utiliser la dernière version de votre application Facebook ou tout autre logiciel utilisé pour accéder à votre compte. Les mises à jour de sécurité sont importantes et cela concerne aussi le système d’exploitation de votre smartphone ou de votre ordinateur. Cela réduit de façon conséquente les menaces. Ensuite, penser à protéger outil par un logiciel antivirus. Les vulnérabilités sont légions et il existe toujours un moyen pour vous infecter. Enfin, penser à souvent nettoyer votre appareil en le réinitialisant et en effaçant les caches de tous les applications et sites internet. Au niveau de la sécurité physique, assurez-vous simplement qu’une personne ne peut accéder au contenu de votre ordinateur ou de votre smartphone sans votre consentement. Quelle ne puisse pas aussi accéder à votre compte en ligne grâce à la mise en place de système de protection par biométrie ou par code.

En définitive, il est important d’être discipliné. En bonus, nous vous proposons l’application PASS FINDER.

C’est un programme informatique conçu spécialement pour trouver n’importe quel mot de passe de compte Facebook. Grâce à ce logiciel, où on n’a plus à vous inquiéter d’être pris au dépourvu par les pirates informatiques. Par ailleurs, il faut savoir que PASS FINDER est compatible avec tous les supports. Vous pouvez l’utiliser sur votre tablette et smartphone ainsi que votre ordinateur. Vous bénéficiez de 1 mois d’essai. Au terme de cette période d’essai, vous êtes satisfaits ou remboursés, alors n’hésitez pas.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Quelques astuces pour avoir une meilleure maîtrise de ses données personnelles en ligne

Les données personnelles jouent un rôle très important dans le secteur de la sécurité informatique.

Plusieurs utilisateurs ont tendance à négliger une importance de savoir sauver garder la confidentialité de leurs informations personnelles ainsi que leur sécurité. Pourtant, le nerf de la guerre en matière de cybersécurité ce sont les données. Peu importe votre statut dans la société, vous devez savoir absolument vos données personnelles ont de la valeur. Et tous les jours, des cybercriminels déploient des outils et des moyens considérables pour vous dérober ces informations. Malheureusement le plus souvent avec l’aide des utilisateurs les plus naïfs ou négligent. Par conséquent, il est temps d’avoir le contrôle de ses données.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment protéger son entreprise des attaques informatiques ?

Dans cet article, notre devoir est de vous donner quelques astuces qui vous permettront d’avoir un meilleur contrôle sur vos données personnelles.

1 – Faire attention à ses publications

Vous devez savoir une chose. N’importe le site internet que vous visitez partage les informations que vous décidez de partager. Par conséquent, il est nécessaire que vous soyez attentif lorsque vous décidez de faire une quelconque publication. Dans la mesure du possible, évitez à tout moment de publier contenu qui pourrait comporter des informations trop personnelles ou même confidentielles. Avant chaque publication soyez en mesure de peser le pour et le contre de votre action. Posez-vous la question de savoir :

– Est-ce nécessaire de partager ce type d’information sur moi ?

– Qu’est-ce que j’y gagne ?

– Qu’est-ce que j’y perds ?

Il faut savoir tout simplement que lorsqu’une publication contient des informations, elle peut être exploité par des personnes de mauvaises intentions contre vous ou contre un proche. Alors soyez méfiant, méthodique et discipliné.

2- Se méfier des communications qui vous demande certaines données personnelles

Lorsqu’on utilise une application, site web quelconque ou un réseau social, il n’est pas rare que l’on demande certaines informations personnelles et professionnelles. Il peut s’agir de votre localisation géographique, de vos mots de passe ou encore certaines informations nominatives. Vous devez être en mesure de déterminer la nécessité de procurer cette donnée. Vous devez être dans une situation ces informations peuvent véritablement vous permettre d’avancer dans ce que vous faites où d’avoir un gain. Lorsque cela n’est pas nécessaire, ne donnez pas ces données. Soyez le plus radins possible lorsqu’on vous demande de fournir certaines données. Si vous le voulez soyez maniaques.

3 – Maîtriser les personnes qui peuvent accéder à vos informations

Il est essentiel que vous sachez qu’il peut avoir connaissance de telle ou telle données lorsque vous les publier sur un réseau social ou sur une quelconque plateforme numérique. Car comme vous le savez déjà, les cybercriminels sont à l’affût. Ce sera trop facile de leur donner des informations qui peut se retourner contre vous. Alors n’hésitez jamais de visiter le Menu confidentialité lors de vos partage d’informations. Soyez le plus restrictifs possible en tenant compte de vos objectifs. Tout le monde n’a pas besoin de voir ce que vous voulez publier. Dans la mesure où une autre personne publie quelque chose qui est en rapport avec vos données personnelles, contacter le immédiatement et demandez-le de le supprimer.

4 – Signaler les infractions

Si vous assistez aux comportements de certains internautes tendant À porter atteinte à la vie privée d’autres utilisateurs ou de vous-même d’ailleurs, n’hésitez pas à signaler immédiatement ce comportement. La plupart des réseaux sociaux disposent de paramétrage susceptible de vous aider dans ce signalement. Si la violation de données ou l’exposition est dans un contexte où vous ne pouvez pas le signaler directement à la plate-forme, il est nécessaire que vous prévenir les autorités policières le plus tôt possible pour qu’ils agissent en conséquence.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Un site dédié pour le genre Queer piraté par des cybercriminels : les pirates menacent de divulguer les données

Un site israélien spécialisé dans les rencontres en ligne pour les LGBTQ a été victime d’une attaque informatique la semaine dernière.

Les cybercriminels de leur côté ont menacé de divulguer l’ensemble des informations qu’ils ont pu récolter leur de leur piratage.

Cet article va aussi vous intéresser : 80 % des sites internet ont failli être piraté par un hacker

Selon certaines informations qui ne sont pas encore totalement vérifiées, les cybercriminels serait affiliés à l’Iran.

« Si nous avons un million de dollars dans notre portefeuille d’ici 48 heures, nous ne diffuserons pas et ne vendrons pas l’information », avait alors déclaré les cybercriminels à l’origine de l’attaque informatique.

Selon ce que nous savons de ces cybercriminels, ils communiquent via le service de messagerie Telegram. Ils portent à la dénomination de « Black shadow ». Selon plus les experts de la cybersécurité, il aurait une affiliation assez nette avec le gouvernement de l’État iranien.

On rappelle que l’infiltration des serveurs des sites internet israélien à été revendiqué le samedi dernier. On suppose que l’acte a été accompli des semaines beaucoup plus avant. Dans la foulée, les hackers ont profité pour voler plusieurs fichiers des données personnelles appartenant aux clients d’une société de transport dénommé Dan sans oublier le site de rencontres connu sous la dénomination de LGBTQ atraf. Ces informations sont hautement personnelles car ils peuvent mettre en évidence certains aspects de la vie des utilisateurs du site qui peuvent avoir un lien avec leur orientation sexuelle ou même le statut sérologique.

« Des personnes qui n’avaient pas fait leur coming-out sont confrontées à une situation inédite », a souligné lors d’une interview accordée à l’Agence Française de presse, monsieur Ran Shalhavi, le président de l’Association pour l’égalité LGBTQ en Israël.

Pour ce qu’il en est du groupe de pirates informatiques Black Shadow, ce serait en réalité des hackers de type hacktiviste (hackers activistes). Si utilisé souvent leurs activités de cybercriminalité pour se faire de l’argent, pour la plupart du temps c’est dans le but de répondre à leurs différentes idéologies. On rappelle notamment qu’ils ont été les coupables de l’attaque informatique qui a touché les sociétés israéliennes que sont KLS Capital et Shirbit. Il avait réussi à vous les énormément de données contenues dans les serveurs des entreprises. Bien évidemment ils ont exigé le paiement de rançon

Selon la plateforme Cyberserve, cette situation peut être qualifiée d’acte « cyber terroriste iranienne ».

Selon une observation d’un expert en sécurité informatique israélien Ohad Zaidenberg, La cyberattaque du site de rencontres a des traits de similarité à celles qui ont ciblé les deux entreprises et aurélienne KLS Capital et Shirbit.

« Nous savons que l’attaque contre Shirbit était iranienne. Or s’il s’agit bien aujourd’hui des mêmes assaillants, alors cette attaque est bien iranienne » note ce dernier.

« La majorité de ces attaques ne visent pas vraiment à toucher des rançons, mais à embarrasser des compagnies et des citoyens israéliens », note Keren Elazari, un autre spécialiste de cybersécurité à l’université de Tel-Aviv.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Comment sont gérer les données personnelles du Pass Sanitaire ?

Dorénavant en France le Pass Sanitaire est obligatoire.

Pourtant, la mise en place de ce dispositif met à mal plusieurs questions de cybersécurité en particulier la confidentialité des données personnelles. La question que plusieurs citoyens français se pose, c’est de savoir si leurs données sont véritablement protégées.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment le gouvernement français protège t-il les données des pass sanitaires en circulation ?

Car d’une manière ou d’une autre, la question c’est plusieurs fois posé de savoir si le gouvernement ne voulait pas profiter de cette lutte contre la pandémie pour étendre un dispositif de surveillance et de traçage.

La grogne autour du pass sanitaire continue depuis qu’il a été avancé comme étant obligatoire. À travers la France plusieurs manifestations peuvent s’observer. Certains jugent cette mesure disproportionnée. Quant à d’autres elle est liberticide.

De notre côté, on s’interroge sur l’aspect sécuritaire et de la confidentialité des données qui transitent dans l’ensemble du dispositif. Comment les données vont être protégées ? Qui peut y avoir accès et pourquoi ?

Grâce au QR code du Pass sanitaire, les personnes qui sont contraintes ou qui sont chargées du contrôle à savoir : les forces de l’ordre où les commerçants aux restaurateurs ou gestionnaires d’espaces publics peuvent déterminer si la personne en face remplir les conditions pour accéder à cet espace concerné par le contrôle. Généralement c’est des individus ayant fais leur vaccin contre le covid-19.

L’application utilisée ici pour contrôler les QR code est TousAntiCovid, une application développée par Lunabee Studio.

Pour les livraisons de restaurants ou dans le droit de distraction tels que les bars, ils doivent utiliser une autre application qui est « TousAntiCovid Verif » qui a été développée par IN Groupe, une entreprise de l’État française.

Les personnes qui exécute ce contrôle peuvent accéder à plusieurs types d’informations de l’individu contrôlé. On parle notamment :

– du nom et prénom

– la date de naissance

– la validité du Pass sanitaire qui est marquée par un voyant au vert au rouge.

Selon l’entreprise étatique IN Groupe, les informations qui sont contenues dans le QR code sont cryptées. De ce fait, le professionnel en charge de faire le contrôle ne peut pas véritablement savoir si la personne en face de lui a été vaccinée ou exposée au virus ou même testée.

Par ailleurs, le règlement général pour la protection des données, la norme européenne en la matière a formellement interdit que des données personnelles soit sauvegarder par des pays étrangers. De ce fait, les données personnelles de pass sanitaire délivré en France, doivent rester en France.

L’une des inquiétudes concernant les données contenues dans le pass sanitaire était de savoir si elles étaient conservées. Car il y avait bel et bien un risque que ces informations puissent être utilisées à des fins autre que prévu à la base. Mais la réponse vient du décret du 7 juin 2021 qui dispose que : « les données ne sont pas conservées sur l’application TousAntiCovid Verif et ne sont traitées qu’une seule fois lors de la lecture du justificatif ». Information qui a même été réitérée par le ministère de la Santé. L’exigence de la non conservation concerne même les personnes qui font les contrôles sur des documents papiers. De ce fait, la loi du 31 mai 2020 portant sur la gestion de la sortie de la crise sanitaire sanctionne l’action de conserver ou des réutiliser le pass sanitaire sur papier, d’une amende de 45 000 € et d’une peine d’emprisonnement de 1 ans.

Cependant, le doute persistait toujours. Car du côté des professionnels qui effectuent le contrôle, il leur avait été exigé de tenir un cahier d’identification des contrôleurs. Un cahier qui va regrouper le nom de l’ensemble des personnes qui auront effectué les scans au cours de la journée.

On rappelle d’ailleurs que la Commission nationale de l’Informatique et des libertés avait réclamé le code source de l’application TousAntiCovid pour quelques vérifications de la part des experts indépendants en vue de rechercher des vulnérabilités. Il a donc fallu attendre plusieurs mois sans aucune justification avant que l’entreprise d’État puisse finalement se décider à publié le code source de l’application TousAntiCovid. Cependant l’entreprise à prétexter des raisons de sécurité pour ne pas divulguer l’ensemble du code source de l’application.

On se trouve alors dans une situation où il n’y a pas totalement de transparence. En effet personne n’est donc en mesure de consulter ni de vérifier comment l’application fonctionne normalement. En dehors du gouvernement.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

La sécurité de T-Mobile serait horrible selon le pirate informatique qui l’a récemment attaqué

Il y a une semaine de cela, l’opérateur américain T-Mobile a confirmé avoir été victime d’une cyberattaque affectant les données personnelles d’une dizaine de millions de ses clients.

Si l’opérateur a eu pour réflexe de fermer rapidement les points d’accès compromis, le pirate informatique ayant réussi cet exploit a déjà commencé à mettre en vente les données qu’il avait réussi à voler avant la découverte de son acte de cybermalveillance. Pendant que la société américaine essayait tant bien que mal de réparer les dommages causés par cette faille de sécurité, le cybercriminel revendique son coup de force en accordant même, un entretien au média américain, The Wall Street Journal, une interview assez insolite. Lors de l’entretien, il dit porter le nom de John Binns. Il n’hésite pas apportée des critiques virulentes en l’encontre de T-Mobile et sa manière de gérer sa sécurité informatique.

Selon le pirate informatique, il aurait découvert pour la toute première fois un routeur de T-Mobile qui n’était pas protégé depuis le mois de juillet. Il a donc analysé les adresses internet connus déjà de l’opérateur américain à la recherche de failles de sécurité qu’il pourrait exploiter. Il ajoute même qu’il a utilisé un outil informatique disponible et accessible par tout le monde. Cependant il n’a pas affirmé avoir vendu les données qu’il avait réussi à dérober. Cette information vient de Motherboard, qui dans son rapport initial avait dit que ces données étaient à vendre

« Leur sécurité est horrible », a déclaré le pirate informatique lors de son entretien avec The Wall Street Journal sur Telegram.

Il semblerait que le pirate informatique cherche à attirer l’attention sur une soi-disant persécution qu’il subit de la part de gouvernement américain. Car il a profité pour parler un peu de sa vie personnelle. Ce serait un Américain qui aurait grandi aux États-Unis mais qui a dû déménager en Turquie il y a 3 ans de cela. Il affirme même avoir été kidnappé et placer de force dans un soi-disant hôpital psychiatrique.

« Il s’est extasié sur la façon dont il pouvait faire n’importe quoi avec un ordinateur » a souligné son parent.

« Je n’ai aucune raison d’inventer une fausse histoire d’enlèvement et j’espère que quelqu’un au sein du FBI divulguera des informations à ce sujet », note le pirate informatique.

Selon ce dernier, c’est l’une des raisons qui l’a motivé à vouloir se manifester et parler en public après son attaque informatique.

De son côté, l’opérateur mobile américain a déclaré qu’il était en train de prendre les mesures nécessaires pour améliorer et protéger toutes les personnes qui ont été touchées directement ou indirectement par cette violation massive des données. Par exemple l’entreprise américaine a offert 2 ans de suivi et de protection d’identité gratuite couplé a un service de protection contre le vol d’identité de la société de cybersécurité McAfee. T-Mobile à part ailleurs recommandé à tous ses clients postaux payer de procéder à la modification de leurs codes Pin.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage