La sécurité de T-Mobile serait horrible selon le pirate informatique qui l’a récemment attaqué

Il y a une semaine de cela, l’opérateur américain T-Mobile a confirmé avoir été victime d’une cyberattaque affectant les données personnelles d’une dizaine de millions de ses clients.

Si l’opérateur a eu pour réflexe de fermer rapidement les points d’accès compromis, le pirate informatique ayant réussi cet exploit a déjà commencé à mettre en vente les données qu’il avait réussi à voler avant la découverte de son acte de cybermalveillance. Pendant que la société américaine essayait tant bien que mal de réparer les dommages causés par cette faille de sécurité, le cybercriminel revendique son coup de force en accordant même, un entretien au média américain, The Wall Street Journal, une interview assez insolite. Lors de l’entretien, il dit porter le nom de John Binns. Il n’hésite pas apportée des critiques virulentes en l’encontre de T-Mobile et sa manière de gérer sa sécurité informatique.

Selon le pirate informatique, il aurait découvert pour la toute première fois un routeur de T-Mobile qui n’était pas protégé depuis le mois de juillet. Il a donc analysé les adresses internet connus déjà de l’opérateur américain à la recherche de failles de sécurité qu’il pourrait exploiter. Il ajoute même qu’il a utilisé un outil informatique disponible et accessible par tout le monde. Cependant il n’a pas affirmé avoir vendu les données qu’il avait réussi à dérober. Cette information vient de Motherboard, qui dans son rapport initial avait dit que ces données étaient à vendre

« Leur sécurité est horrible », a déclaré le pirate informatique lors de son entretien avec The Wall Street Journal sur Telegram.

Il semblerait que le pirate informatique cherche à attirer l’attention sur une soi-disant persécution qu’il subit de la part de gouvernement américain. Car il a profité pour parler un peu de sa vie personnelle. Ce serait un Américain qui aurait grandi aux États-Unis mais qui a dû déménager en Turquie il y a 3 ans de cela. Il affirme même avoir été kidnappé et placer de force dans un soi-disant hôpital psychiatrique.

« Il s’est extasié sur la façon dont il pouvait faire n’importe quoi avec un ordinateur » a souligné son parent.

« Je n’ai aucune raison d’inventer une fausse histoire d’enlèvement et j’espère que quelqu’un au sein du FBI divulguera des informations à ce sujet », note le pirate informatique.

Selon ce dernier, c’est l’une des raisons qui l’a motivé à vouloir se manifester et parler en public après son attaque informatique.

De son côté, l’opérateur mobile américain a déclaré qu’il était en train de prendre les mesures nécessaires pour améliorer et protéger toutes les personnes qui ont été touchées directement ou indirectement par cette violation massive des données. Par exemple l’entreprise américaine a offert 2 ans de suivi et de protection d’identité gratuite couplé a un service de protection contre le vol d’identité de la société de cybersécurité McAfee. T-Mobile à part ailleurs recommandé à tous ses clients postaux payer de procéder à la modification de leurs codes Pin.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage