Les plus grands hackers de tous les temps

La cybercriminalité se popularise de plus en plus.

Les gens commencent à entendre parler de piratage informatique et à s’y intéresser. C’est pour cela dans cet article, nous allons aborder quelques pirates informatiques qui ont marqué ou qui continuent de marquer l’histoire de la cybercriminalité.

1- Kevin Poulsen

Il est connu sous le pseudonyme de Dark Dante. C’est le premier pirate informatique de l’histoire à être accusé aux États-Unis d’espionnage. L’effet remonte depuis l’année 1985, lorsque Kevin Poulsen entre dans Sun Microsystems comme un consultant en sécurité informatique pour le compte du Pentagone américain. Des années plus tard, il se rend coupable de vol d’une bande magnétique qui contenait des informations classifiées secret défense, des informations qui détaillées le plan de vol d’un exercice militaire en Caroline du Nord. Et ce n’est pas tout, cette dernière vole même des commutateurs de la compagnie téléphonique Pacific Bell dans l’objectif de mettre sur écoute la police fédérale américaine et les agents des investigations de Pacific Bell qui ont pour objectif de le traquer de l’arrêter. En 1989, il se fait finalement arrêter, et ce à cause d’une photo souvenir que le montre en train de crocheter la serrure du Pacific Bell.

Cependant l’affaire ne s’arrête pas là car avant son procès, Dark Dante réussi à prendre la fuite. Il va même au passage pirater tous les lignes d’une station de radio de la ville de Los Angeles, KIIS-FM. Les raisons de ce piratage semblent totalement dingues. En effet, son objectif était d’être le cent deuxième auditeur a appelé la radio californienne pour gagner un concours qui mettait en jeu une Porsche. Chose qu’il réussit à faire. Il se fait arrêter une seconde fois en 1991 après 17 mois de cavale, suite à une dénonciation d’un informateur des autorités.

2- Gary McKinnon

Il a commis ce qui se qualifie aujourd’hui du plus grand piratage informatique militaire de tous les temps. Une déclaration émanant du gouvernement américain. À la base, c’est un individu qui est juste un administrateur système qui a une faute passion pour l’espace. À partir de 2001, il commence à pirater plusieurs ordinateurs du Pentagone, de la NASA et de l’armée américaine. Il pirate en tout, près de 97 ordinateurs de ces structures. Son objectif était de savoir si l’armée américaine possédait des informations ou des technologies d’origine extraterrestre. Selon ce dernier, ces piratages lui ont permis de confirmer cette doute comme quoi une technologie anti gravité d’origine extraterrestre ainsi que plusieurs photos des vaisseaux spatiaux était en possession les Américains. Malheureusement pour lui la sécurité de ces institutions a réussi à remonter l’adresse IP jusqu’à le localiser. Toutes les preuves étaient sur son disque dur. Il n’a pas nié ces piratages et a immédiatement reconnu les faits. Il a été diagnostiqué est un syndrome d’asperger, ce qui lui évite de justesse l’extradition pour les États-Unis.

3- Adrian Lamo

L’histoire de ce pirate informatique est directement lié à celle de WikiLeaks, l’organisme en privé non gouvernemental créé par Julian Assange dans le but de publier des documents classifiés ou toutes autres informations pouvant mettre en évidence de la corruption des violations de droit de juin ou de l’espionnage. Il a publié une conversation privée de lui et Chelsea Manning où cette dernière affirme avoir publié elle-même la vidéo du Collateral Murder. Des images qui ont mis en évidence le mauvais traitement des civils irakiens par des soldats américains. Cette dernière avec accéder à cette vidéo depuis son poste d’Analyste militaire pour l’armée américaine. On rappelle par la suite que Adrian Lamo avec plusieurs fois été impliqué dans des affaires de justice où il était accusé de piratage informatique contre le New York Times, Microsoft ou Yahoo.

4- Kevin Mitnick

Il est le premier pirate informatique faisant partie de la liste des 10 fugitifs les plus recherchés par la police fédérale américaine.

Il a connu sur le pseudonyme de Condor. On compte plusieurs piratages informatiques dans ses exploits à savoir le piratage de plusieurs clients de Pacific Bell, de Nokia de Sun Microsystems, de Motorola ainsi que du réseau informatique du Pentagone.

C’est grâce à une trahison de son ami du nom de Lenny DiCicco, que le FBI a réussi à l’arrêter pour la toute première fois. Après avoir fait 8 mois de prison, il décide de devenir programmeur. Malheureusement il reprend ses mauvaises habitudes en exploitant de manière illégale plusieurs systèmes de données commerciales. Il réussi à échapper à nouveau au FBI qui s’était remis activement à sa recherche. Pendant 2 ans, il continue ses actes de cybermalveillance en toute impunité. Il réussit cela car il avait mis sur écoute les agents de FBI. Aujourd’hui il s’est converti en consultant en sécurité informatique et a même publié de livre.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage