Quelques conseils d’Edward Snowden face aux géants du numérique

Retranché depuis des années en Russie, Edward Snowden continue sa bataille contre les géants du numérique et la surveillance en ligne.

Il donne certains conseils aux utilisateurs pour leur permettre de lutter contre la suprématie de ces puissances appelés les GAFA. Et pourquoi cela, tout simplement parce que ce dernier pense que : « ces entreprises fonctionnent comme des bras armés des gouvernements. ».

Cet article va aussi vous intéresser : Comment protéger ses données personnelles sur Internet ?

Il affirme que ces géants du numériques sont beaucoup trop intrusifs et mettent en mal de plus en plus notre vie privée et notre sécurité. Tout est conçu dans ce monde pour nous pour nous prendre en état. « Google a la plus grande partie de mes courriels parce que vous, vous avez un compte Gmail, et donc Google a une copie de tous les courriels que je vous ai envoyés (…) Il faut des réglementations, de structures techniques concurrentielles, prendre conscience que ces compagnies, même si elles possèdent des archives, ne sont pas propriétaires de ces données, qui appartiennent aux gens. Et les gens auront toujours un droit fondamental sur ces données. » conseillait t’il.

1- Alors il conseille tout d’abord d’opter pour le non-consentement

« La bonne réaction, c’est de faire attention, de reconnaitre que si vous devez utiliser Google, Facebook, toutes ces technologies qui travaillent contre vous, ce n’est pas par choix, que vous n’exprimez pas un consentement éclairé, même si vous cliquez sur le bouton « je suis d’accord », celui sur lequel vous devez cliquer pour vous inscrire à un service (…) Ce sont des documents de 600 pages, personne ne peut les lire, personne ne les lit jamais. Et eux, ils peuvent changer ce document. Donc tout ceci n’est pas un consentement : c’est une excuse. » Disait Edward Snowden. Nous devons adopter une attitude qui exprime clairement notre non assentiment à tout ceci. Nous ne voulons pas mais nous sommes obligés.

2- Choisir la bonne application de messagerie

On sait par exemple qu’en France, le Premier ministre Edouard Philippe, utilise la messagerie WhatsApp pour échanger avec ses ministres et le président de son côté lui se sert Telegram avec ses collaborateurs.

Cependant Edward Snowden n’est pas du tout pour ces applications : « N’importe lequel de ces deux programmes vaut mieux que des SMS. Mais ces deux systèmes, si vous êtes Premier ministre, sont très risqués ! (…) N’utilisez pas WhatsApp ou Telegram, à moins de ne pas avoir d’alternative. Vous devriez plutôt utiliser la messagerie Signal ou l’application Wire. Elles sont disponibles gratuitement. ».

Il faut que le logiciel de la NASA « XKeyscore » est généralement alimenté par des données numériques provenant des géants du numérique. C’est pour cette raison qu’il déconseille commandes les applications qui ont une affiliation quelconque avec ces derniers. « XKeyscore ne récolte pas de l’information : c’est un Google pour espions, tout un lot de programmes, de liaisons de la communauté de la recherche et de l’espionnage, entre les États-Unis, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et le Canada. Toutes les informations recueillies par ces pays y sont consultables. »

3- Prendre garde aux métadonnées

L’ex ingénieur de la NASA nous dit que même si nous faisons l’effort de crypter souvent nos connexions, rien n’empêche les autorités de pouvoir y accéder : « Je suis assis à mon bureau, je vois absolument tout ce que vous écrivez, tous les sites que vous tentez de visiter sur Internet (…) On peut voir les gens avec qui vous êtes liés, à quelle heure vous vous réveillez. Ce que l’on peut voir en permanence, à n’importe quel moment, c’est l’image globale de l’activité humaine (…) Et on peut faire marche arrière comme avec une machine à remonter le temps, à mon époque on pouvait remonter 30 jours de l’histoire humaine. Aujourd’hui, six ans après mon départ, on peut certainement remonter beaucoup plus loin. ». Simplement que les métadonnées sont comme des petites balises que nous activons chaque fois que nous avancions sur internet. Il faut s’en méfier donc et trouver un moyen de ne pas trop nous exposer.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage