60 % des vols de monnaies cryptographiques à travers le monde sont le fait de deux groupes de pirates de hackers

Chainalysis, une société d’analyse spécialisée dans le domaine de la blockchain, dans un de ses rapports, publié la semaine dernière, à affirmer que deux groupes de hackers ont réussi à dérober environ 1 milliard de dollars en crypto monnaie.

Il serait alors les responsables de 60 % de toutes les attaques informatiques qui ont été dirigé contre les bourses d’échanges de monnaie cryptographique. « En moyenne, nous estimons que les deux groupes de piratage importants les plus actifs ont volé 90 millions de dollars par piratage » disait le rapport de Chainalysis.

Cet article va aussi vous intéresser : Le Bitcoin peut-il être piraté ?

La série d’analyses nous a affirmé avoir dans son collimateur ces deux groupes de pirates depuis plusieurs années. l’un est connu sur le nom de code de Alpha le second lui sur le code de bêta. Le groupe Alpha c’est défini comme étant un groupe à part et d’une puissance non négligeable. On dit qu’il « est une organisation géante étroitement contrôlée, dont les objectifs sont au moins en partie à des fins non monétaires » alors que beta de son côté est plutôt une « organisation moins organisée et plus petite, essentiellement motivée par l’argent.»

Expert dans l’art de la dissimulation en ligne, quand ils réussissent à mettre la main sur des fonds, ils arrivent très facilement à dissimuler son origine en les faisant voyager sur plusieurs comptes à travers des réseaux très complexe. Il est dit que les comptes sont déplacés généralement au moins 5000 fois. Il se donne ensuite une période d’attente qui s’élève au-delà de 40 jours. Ensuite ils ne font qu’encaisser l’argent sous forme de monnaie fiduciaire. « Une fois qu’ils se sentent en sécurité, ils agissent rapidement (…) Au moins 50% des fonds piratés sont encaissés par un service de conversion dans les 112 jours, et 75% des fonds piratés ont été encaissés dans les 168 jours.»

Le groupe Alpha est considéré comme le plus rapide quand il faut encaisser les fonds, une fois le piratage réussi.

La firme Chainalysis détaille tous les éléments dans son rapport qui est disponible sur le site internet. Par ailleurs il faut noter que Chainalysis est une structure qui a été célèbre grâce à ses enquêtes sur la blockchain déjà en 2017, ses experts ont réussi en collaboration avec Google à déterminer les paiements fait en Bitcoins pour des cas de piratage aux logiciels de rançonnage. Dans cette enquête ces deux avaient pu découvrir que plus de 95 % des paiements effectués dans le cas des ransomware se faisaient par bitcoin et ce convertisseur par la suite comme monnaie fiduciaire une plate-forme en ligne dénommé BTC-e. Cela a permit d’arrêter le propriétaire de cette plate-forme du nom de Alexander McQueen Vinnick, connu sous le pseudo de « M Bitcoin. ».

Pour le moment les responsables de ces deux groupes n’ont pas encore été identifiés. On ignore même l’origine des pirates qui composent ces bandes de hackers. Tout ce qu’on peut retenir c’est qu’ils sont doués.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage