Archives par mot-clé : bitcoin

C’est possible de récupérer le mot de passe de ses bitcoins perdus

De grandes quantités de bitcoins pouvant être évalués à des milliards de dollars sont aujourd’hui perdues car leurs utilisateurs ont oublié leur mot de passe.

Ce qui constitue dans l’ensemble une grosse perte pour ces derniers. Pourtant, un père et son fils, assure pouvoir les aider à récupérer leurs cryptomonnaies en retrouvant leur mot de passe.

Cet article va aussi vous intéresser : Malwares : vos mots de passes et cryptomonnaies en danger

L’information selon laquelle ces milliards de dollars en bitcoins peuvent être récupérés pourra réjouir plus d’un.

Ils se nomme respectivement Chris et Charlie Brooks, tous deux chasseurs de mots de passe oubliés de portefeuilles de cryptomonnaies. Ils ont développé une méthode qui leur permet avec l’aide de leurs clients de deviner ou de retrouver leur identifiant de connexion. Il faut ajouter d’ailleurs que la quantité de bitcoins bloqués s’évalue à hauteur de 4,7 milliards de dollars aujourd’hui. Les deux chercheurs estiment que cela est totalement récupérable.

« Nous avons un très large éventail de clients. Nous avons comme client un mineur débutant en bitcoin qui a perdu toutes ses informations et qui sait qu’il a des bitcoins quelque part … Nous avons des clients à qui on a dit en 2017 d’acheter lorsque la bulle gonflait et ils ont acheté 1 000 dollars [de bitcoins] et cherchent à présent un moyen pour couvrir le loyer » a signifié Charlie Brooks, un programmeur informatique de 20 ans, le fils dans le duo. Avec son père qu’il a rejoint récemment, il dirige une société basée au New Hampshire du nom de « Crypto Asset Recovery ».

« L’un de nos plus récents clients avait environ 250 000 dollars dans un portefeuille blockchain », expliquait le programmeur Charlie Brooks.

Former en informatique dans une université américaine, il décide alors de stopper ses études pour travailler dans l’entreprise de son père. « C’est quelque chose que j’ai toujours aimé. Je suivais mon père… La chasse au trésor en ligne, ça me semblait vraiment cool. ».

Lors d’une récente enquête, sur les 1 000 propriétaires américains de cryptomonnaies, 40 % d’entre eux ont déclaré avoir perdu leurs mots de passe permettant d’accéder à leurs portefeuilles. La fête est finie en moyenne s’élève en moyenne à de 2 134 dollars par personne.

Selon les chiffres fournis par un cabinet d’analyse Chainalysis, 20 % des 18,5 millions de bitcoins qui existent sont bloqué dans des portefeuilles définitivement verrouillés. Le New York Times a aussi relayé la même information. On rappelle d’ailleurs un article publié dans ce média américain faisait état de programmeur basée à San Francisco qui avait déclaré qui lui restait que 2 essais avant que son portefeuille ne soit verrouillé alors que celui-ci contient 7 002 de bitcoin. Il a échoué sur le 8 tentatives.

« Oui, ce bitcoin est perdu, mais si le propriétaire de ce bitcoin est motivé, quel pourcentage pensons-nous que nous pourrons raisonnablement récupérer ? », a déclaré le père du jeûne programmeur, Chris Brooks, programmeur informatique âgé de 50 ans, fondateur de l’entreprise depuis maintenant 2017. Les actions quand même accélérées depuis qui travaille dorénavant avec son fils comme renfort.

Après une forte analyse réalisée sur le marché du bitcoin, nos chercheurs ont estimé que 14 % des bitcoins perdus étaient récupérables. Il était en mesure de décrypter 35 % des mots de passe perdus.

Dans une estimation, beaucoup de monnaie cryptographiques ont été perdues de la sorte. De 68110 à 92855 bitcoins, la valeur estimée pouvant être récupérée est de 4,7 milliards de dollars de bitcoins récupérables.

« Nous obtenons d’un client la meilleure liste de mots de passe possible, puis nous mettons nos cerveaux en commun et passons du temps à extrapoler la façon dont il crée ses mots de passe et essayons de nous mettre dans sa tête lorsqu’il crée un mot de passe », explique alors Charlie Brooks. « C’est la chose la plus utile, le simple fait de voir leur pratique (…) C’est la pierre angulaire de notre activité. », ajoute ce dernier.

Pour réussir donc leur tâche, nos chercheurs vont devoir exécuter « des centaines de millions ou des milliards de combinaisons de mots de passe et les tester sur la version cryptée du portefeuille. » explique Chris Brooks. « Si vous n’avez pas une très bonne idée du mot de passe, il y a plus de mots de passe possibles qu’il n’y a d’atomes dans l’univers, et je ne suis pas facétieux quand je dis cela. », ajoute ce dernier.

Il ajoute cependant que le temps nécessaire pour le décryptage variera selon le portefeuille. Ça peut prendre 5 secondes à des mois.

Cependant, avant toute action, ils font signer des reconnaissances à leurs clients ou ces derniers doivent stipuler qu’ils sont bel et bien les propriétaires du portefeuille. Quant à eux ils touchent 20 % de commission après avoir débloquer le portefeuille. Le client ne paye rien si c’est dernier n’arrive pas à le déverrouiller. Pour Chris Brooks « Il s’agit de trouver un équilibre pour être utile sans s’immiscer trop ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Doit-on s’interroger sur la sécurité des monnaies cryptographiques ?

La cryptomonnaie continue d’avoir de plus en plus de la côte.

Cependant, les questions de sécurité demeurent une réalité bien évidente. Cette situation s’est notamment aggravée lorsqu’un pirate informatique a réussi à voler jusqu’à 600 millions de dollars d’actifs en crypto monnaie. Avant bien sûr de les rendre plus tard. Cette situation a ramené et les mêmes interrogations quant au début. La sécurité des monnaies décentralisée.

Le mardi dernier, une société en charge d’un actif de crypto monnaie annonce publiquement avoir subi un vol de plus de 600 millions de dollars. Le plus étrange dans cette histoire, c’est que le pirate informatique a rendu un actif de 338 millions de dollars. Sur le coup ses motivations semble alors poser la matière à spéculation.

Dans les messages qui ont été intégrés à l’acte de vol, le pirate informatique met en évidence ces bonnes intentions : « Je ne suis pas très intéressé par l’argent! ». Il précise d’ailleurs que son objectif est bel et bien de rendre les sommes qui ont été volé. Alors l’on s’interroge. Serait-ce un hacker éthique ?

Il faut signifier que cette affaire est suivie de près par tous les acteurs de la cryptomonnaie ou des finances classiques. Selon un spécialiste de suivi des cryptomonnaies dérobés, Pawel Aleksander, la tactique des pirates informatiques dans ce cas de figure consiste généralement à disperser l’argent et de le déplacer de manière constante « en utilisant parfois des centaines de milliers de transactions consécutives ». Son entreprise fait partie de ces structures privées qui aide généralement les forces de l’ordre à appréhender ou amener des explications en ce sens.

Dans un rapport au récent fourni par la société de sécurité informatique CipherTrace, les pertes mondiales lié à la monnaie cryptographique s’estime hauteur de 1,9 milliards en 2020, contre 4,5 milliards en 2019. Soit une baisse assez conséquentes.

« L’imagination des fraudeurs de cette industrie est en constante évolution », note cependant Syedur Rahman, un avocat britannique spécialisé dans les affaires impliquant des cryptomonnaies.

On ne peut pas nier que récupérer des actifs en crypto monnaie volées n’est pas toujours une chose aisée, surtout que « les activités criminelles dans la cryptographie sont très transnationales », souligne Pawel Aleksander. « Il est typique que les victimes siègent dans différentes juridictions et que les échanges soient enregistrés dans différentes juridictions », précise l’expert. Par ailleurs il faut signifier que cela coûte très cher d’embaucher des experts pour investir sur des actifs numériques vous volés. Surtout pour des particuliers.

« Lorsque vous avez un consommateur qui a perdu une somme symbolique, il n’y a pas grand-chose à faire », résume Syedur Rahman.

En revenant à l’affaire du vol d’actifs de 600 millions en crypto monnaie, dans une publication sur Twitter le pirate informatique a déclaré avoir fait cela port s’amuser. Son objectif serait : « Identifier une faille dans l’architecture de Poly Network restera comme l’un des meilleurs moments de ma vie », comme il l’explique lui même. De son côté, Poly Network le considère dorénavant comme un hacker éthique. La société déclare dans la journée d’hier sur Twitter : « À 8H00 GMT, 342 millions de dollars de crypto-actifs avaient été rendus, dont 4,6 millions en Ethereum, 252 millions en BinanceCoin et 85 millions en OxPolygon ». Depuis mardi, suite à la l’attaque informatique, la société a toujours adopté un ton conciliant avec le pirate informatique à entrer en contact avec elle.

« Alors que notre communication avec Mr White Hat continue, les actifs restants en Ethereum sont graduellement transférés sur le portefeuille multi-adresses requis par Mr White Hat », a déclaré Poly Network. « Nous attendons que Mr White Hat rende tous les cryptoactifs des utilisateurs, comme il l’a indiqué ». Ajoute l’entreprise.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Des millions de dollars volés en cryptomonnaie par jour

Aujourd’hui les cryptomonnaies sont en plein développement

La cause de quelques valeurs que l’on lui confie et sa simplicité d’utilisation, les internautes continuent beaucoup plus à se tourner vers ce genre de monnaie électronique.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment pirater une cryptomonnaie : Checkpoint met en évidence quatre stratégies utilisées par les pirates informatiques

Pourtant, la question de sécurité de ces monnaies n’est malheureusement pas bien appréhendée par tous.  Selon une récente analyse, c’est près de 7 000 personnes qui ont perdu plus de 80 millions de dollars américains en crypto monnaie entre le mois d’octobre 2020 et le mois de mars 2021. Ces personnes font état d’une augmentation de 1000 % selon les chiffres de la FTC au regard de l’année dernière seulement.

Dans la qualité de ses pertes de crypto monnaie on rappelle que 10 millions de dollars ont été dérobés juste avant que le président de Tesla Elon Musk n’apparaisse aux Américains Saturday Night Live qui a boosté la valeur de la cryptomonnaie.

« Et c’est là que le bât blesse : vous n’avez aucun moyen de protéger vos comptes contre le vol. Dans le monde des cryptomonnaies, il n’y a aucune garantie. Contrairement au monde bancaire traditionnel, il n’existe pas d’équivalent du Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (FGDR) qui couvrirait les pertes éventuelles sur votre compte. Si vos actifs numériques sont volés, vous n’avez pas de chance. », explique Andrew Shikiar, de l’Alliance FIDO. « Permettre un accès sécurisé à ces actifs en cryptomonnaies est absolument essentiel pour éviter le vol – qui, fin 2020, s’élevait à un peu plus de 10 M millions par jour – et/ou le verrouillage de sa fortune potentielle. », ajoute ce dernier.

Dans ce cas, les gens s’interrogent constamment sur la manière de permettre aux utilisateurs de pouvoir accéder à leur compte quand bien même que ceux ci soient verrouillés. Mais la tâche ne sera pas aussi facile que cela se présente.

« Cela dépend de la manière dont les comptes sont configurés initialement, ce qui implique généralement des mots de passe ou une autre forme d’authentification basée sur les connaissances. Malheureusement, les mots de passe ne sont tout simplement pas adaptés à la sécurisation des comptes de grande valeur, car ils peuvent être facilement compromis, que ce soit par des attaques de phishing ou par un vol pur et simple. », explique Andrew Shikiar.

Il est clair que lorsque vous utilisez votre portefeuille de monnaie électronique, il y a des très grandes chances que vous finissez par oublier le mot de passe. Cette situation est valable pour tous les comptes en ligne. Le souci généralement dans le secteur des crypto monnaies, c’est la difficulté de récupération des mots de passe en cas d’oubli. Cela se comprend par la nécessité de protéger l’utilisateur lui-même. Car les méthodes habituelles de récupération de mot de passe facilement être pirater. « L’authentification basée sur les connaissances est également confrontée à des problèmes allant du manque de mémoire (quel est mon passe-temps favori déjà ?) à la grande disponibilité d’informations « personnelles » sur le web (pour quelques dollars, vous pouvez sûrement trouver le nom de jeune fille de ma mère). », souligne Andrew Shikiar.

De plus plusieurs autres situations rendent difficile la sécurisation des portefeuilles des cryptomonnaies. En dehors du manque de confiance qu’il y a entre les fournisseurs et les utilisateurs de portefeuilles, il y a aussi l’impossibilité d’annuler une transaction déjà lancée.

« Malheureusement, ces prises de contrôle utilisent un schéma très similaire à celui observé depuis des années dans le monde bancaire traditionnel : une personne malveillante essaiera d’abord de récolter puis d’utiliser les informations d’identification volées. Si cela ne fonctionne pas – disons qu’un utilisateur a protégé son compte en exigeant un second facteur par SMS – il passera aux techniques populaires pour contourner les SMS, comme l’échange de cartes SIM ou un service de relais SMS (à faible coût) qui envoie le code SMS au smartphone du pirate, ce qui lui permet de réussir la prise de contrôle du compte. », déclare l’expert du FIDO.

Malheureusement, la vulnérabilité affecte même les récents outils développées pour l’authentification. Même les tokens ne font pas exception. Pourtant l’utilisation des cryptomonnaies est en pleine croissance. Il existe un marché à prendre.

« Pour que le marché des cryptomonnaies atteigne son plein potentiel, ses échanges doivent collectivement trouver un équilibre entre l’anonymat et la confidentialité qui rendent les cryptomonnaies si uniques et la sécurité des comptes et des actifs requis. Suivre l’exemple des bourses de cryptomonnaies comme Gemini et permettre aux utilisateurs de verrouiller leurs comptes avec des standards de sécurité adaptés est un grand pas vers la protection des utilisateurs contre le phishing et autres piratages de comptes, tout en maintenant la confidentialité et la commodité. » conclu Andrew Shikiar.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Être millionnaire en bitcoin et ne pas pouvoir y accéder

Récemment on assiste à une situation assez cocasse à la désolant.

Celle de personnes ayant perdu leurs mots leurs permettant d’accéder à leurs bitcoins. Être riche et ne pas pouvoir profiter de son argent voilà de façon terre à terre le problème de plusieurs personnes.

Cet article va aussi vous intéresser : Bitcoin : l’un des plus gros portefeuilles au monde dévalisé

L’information a été relayé par le New York Times. Ces personnes ne peuvent plus accéder au bitcoin pour le moment. Car ils ont tout simplement oublié le mot de passe. Le simple chiffre qui leur empêche de pouvoir accéder à leur potentielle fortune. Ces personnes font partie de ces gens qui ont depuis le début cru au bitcoin et ils y ont investi leur argent. N’ayant pas vendu le contenu de leurs portefeuilles depuis tout ce temps, ceci a pris énormément de valeur. Le seul problème est le mot de passe qu’il avait choisi depuis le début. Ils ne s’en souviennent plus.

À la base le bitcoin a été créé dans le but de libéraliser le secteur des monnaies. Une manière de décentraliser la circulation et la production et si que la régularisation de la monnaie. En d’autres termes, chaque bitcoin appartient exclusivement à son détenteur. Il n’y a aucune entreprise qui sert d’intermédiaire ou de conservateur. Les mots de passe sont générés et conservés par les détenteurs de bitcoin. Malheureusement, cette organisation porte aussi atteinte à certaines personnes. Elles ont oublié la seule clé qui leur permet d’accéder à leurs fortunes.

Parmi les victimes de cette situation, celui de Stefan Thomas a été mis en avant. C’est un informaticien, précisément un développeur qui vit à San Francisco. Ce dernier fait partie de ces détenteurs qui possèdent beaucoup de bitcoin sur une clé, depuis la création de cette technologie financière. Malheureusement, le support de ses bitcoins ne peut pas être débloqué. Malheureusement, pour ce dernier, il n’arrive pas à trouver le bout de papier sur lequel il a copié le code depuis des années. Pourtant il ne dispose que de 10 tentatives, sinon la clé aura pour réaction immédiate de crypter son contenu de manière définitive. Il ne possède a moins de 7 002 bitcoins, ce qui équivaut à 220 millions de dollars.

Force est de constater que ce genre de cas de figure est nettement plus courant que l’on ne pense. Selon certaines estimations, près de 20 % du bitcoin existant dans le monde est inaccessible. Avec le caractère volatile de cette monnaie, certains au début ne lui avait pas accordé suffisamment de bénéfices pour se souvenir des mots de passe. Pourtant en fin d’année 2020, la monnaie cryptographique première de son genre atteignait des records assez inavoués. Pourtant cette hausse a été immédiatement suivi d’une baisse assez significative de près de 18 % de sa valeur. Ce qui replongeait la monnaie après de 31 225, 85 dollars, contre 40 000 dollars en fin 2020.

Le média américain le New York Times a confirmé le fait qu’une bonne partie de cette monnaie cryptographique reste malheureusement hors de portée de la sphère financière virtuelle. Elles font partie de ces portefeuilles qui sont bloqués où voir perdus. Cela a été évaluée à hauteur de 140 milliards de dollars. À cause de la chute connue par le bitcoin au mois de janvier, les propriétaires se sont mobilisés pour trouver un moyen de débloquer leur portefeuille. Quitte à se rabattre sur des experts en cryptographie pour tenter de trouver un moyen de dépasser ces mesures de protection qui ont été choisi par eux-mêmes à base. Tout en espérant que d’ici le moment où il trouve une solution, la valeur de la monnaie ne s’est pas effondrée totalement.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Bitcoin : l’un des plus gros portefeuilles au monde dévalisé

On parle ici du quatrième plus gros portefeuille de bitcoin au monde.

Il comptait près de 975 millions de dollars en bitcoin soit 69 369 BTC. Le portefeuille était resté inactif depuis 2015 il faut le préciser. Mais une découverte récente qui surprend tout le monde, il est totalement vide aujourd’hui. Le pire dans tout ça c’est que l’identité de la personne qui est à l’origine dessus coup de chapeau est inconnu.

Cet article va aussi vous intéresser : Le Bitcoin peut-il être piraté ?

La nouvelle a affolé plus d’un, dans la communauté bitcoin. Par ailleurs il faut préciser, que l’origine de ce fond virtuel a toujours un mystère. Personne ne sait d’où vient réellement ces bitcoins et sa disparition l’est autant plus.

La personne ou le groupe de personnes derrière cela reste en totalement inconnu. Il y a de fortes chances que l’on ne sache jamais qui a initié une telle opération. On peut dire avec certitude que pas mal de pirates informatiques seront troublés par cette situation, car ce portefeuille il faut le noter était dans le collimateur de beaucoup d’entre eux.

La question aujourd’hui est de savoir où a bien pu disparaître une somme aussi astronomique. Les faits se sont déroulés 24 heures après la découverte de la plateforme virtuelle sur Internet. La nouvelle a fait le tour de la toile, et même aujourd’hui plusieurs personnes sont encore intriguées par cette situation. Parmi ces personnes le premier responsable de la société de sécurité informatique, UnderTheBreach, connu sous le nom de Alon Gal. Les informations ont même été relayées par le cofondateur de la société dénommée Elliptic, une société spécialisée dans les analyses de Blockchains, M Tom Robinson. Selon ce dernier, il semblerait que les beats quand ils n’ont qui se trouvait sur ce portefeuille virtuel provenait de marché noir du dark web, le Silk Road. La réponse évidente concernant les identités de la personne qui a vidé le portefeuille serait que le propriétaire de ce compte ce soir la personne tant recherchée. Mais l’hypothèse d’une opération initiée par des pirates informatiques n’est pas exclue. Notons tout simplement que les enquêtes sont en cours.

Il serait totalement un exploit si l’opération était le fait d’un pirate informatique car, il faut avouer que cela n’était pas du tout facile. Par exemple la sécurité d’un portefeuille pareil n’est pas si simple.

Mais certains misent beaucoup plus sur l’hypothèse du propriétaire de compte. Et cela semble logique apparemment. Ces derniers étaient au courant de toutes ces informations qui circulaient sur son compte, partout sur la toile et même sur le Dark web, il aurait certainement très peur, et à transférer ces précieux bitcoins vers un autre compte, par mesure de sécurité.

Mais en attendant les résultats de l’enquête initiée, l’on ne peut que supposer sur les faits. À ce propos, plusieurs théories continuent de fuser sur cette transaction mystérieuse. Une hypothèse voudrait que la personne qui aurait initié la transaction serai un proche du pirate informatique à l’origine du Silk Road, connu sur le nom de Ross Ulbricht. Pour le moment il faudra attendre que les autorités un retour officiel de cette histoire.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage