Le Bitcoin peut-il être piraté ?

Le mot Bitcoin provient de deux mots anglais que sont « Bit » qui signifie unité d’information binaire et coin qui veut dire pièce de monnaie ou
en abrégé BTC, le Bitcoin est une monnaie numérique.

Dans le jargon on dira crypto monnaie ou encore monnaie cryptographique. Il fut créé par un individu (une personne, ou un groupe de personnes) connu sous l’appellation de Satoshi en novembre 2008. Le code source de l’implémentation de référence fut publié en 2009.
L’on peut se procurer les bitcoins en les achetant en ligne sur des plateformes spécialisées. Ces plateformes permettent également de suivre l’évolution du prix en temps réel du bitcoin en tenant compte des autres monnaies ou cryptomonnaies.

Cet article va vous intéresser aussi : Les meilleurs logiciels de cryptage en 2019

Le bitcoin il faut le noter se repose entièrement sur une cryptographie solide sans point central. Indubitablement, la sécurité de ce système est très robuste. Mis à l’épreuve durant plus de 2 ans, le Bitcoin a démontré sur me terrain sa capacité à résister à de nombreuses formes d’attaques. Aujourd’hui, le Bitcoin ouvertement considéré comme le réseau de calcul distribué le plus puissant du monde avec pour référence la blockchain. Cependant, en tant que programme, l’on s’interroge de savoir si on pouvait pirater les bitcoins.

La question est assez difficile à aborder car il faudrait avant tout préciser le sens de pirater. Pirater le système bitcoin dans l’intention de l’encourager est littéralement impossible. Son système de base est organisé autour de configuration trop complexe et tellement épars qu’il semble impossible de le pirater.

Mais si la notion de pirater vas dans le sens d’employer des moyens frauduleux pour s’emparer du portefeuille d’un tiers oui. Cela est totalement possible et très courant. L’actualité en est parsemée d’événement de ce genre. Par exemple, le 7 mai 2019, un piratage d’envergure a été la cause d’un vol conséquent de bitcoins (7000 BTC, environ 40 000 000 de dollars américain) a une société d’exchange dénommée Binance. Avant cela, en 2018, Un hacker a dérobé environ 750.000 dollars américain valeur de Bitcoin au cours durant sept (7) jours. Et les attaques, semble-t-il, pourrait de nouveau avoir lieu prochainement.

Lex Sokolin, directeur de la stratégie fintech chez Autonomous Research affirmait ceci : « Chaque année, des milliers de personnes sont victimes de phishing (sites d’hameçonnage), envoyant volontairement des centaines de millions de dollars en cryptomonnaie, qui ne sont jamais retrouvés ».
Ainsi, hameçonnage est l’une des pratiques bien que basique, utilisée par les pirates voleurs pour s’en prendre aux bitcoins.

« De plus, selon une étude menée par ING Bank NV et Ipsos – qui n’a pas pris en compte l’Asie de l’Est dans l’étude – environ 9 % des Européens et 8 % des résidents américains possèdent des cryptomonnaies, et 25 % de la population occidentale prévoit d’acheter des actifs numériques dans un avenir proche. Ainsi, c’est près d’un quart de milliard de victimes potentielles qui pourraient bientôt tomber dans le domaine du piratage informatique. » Publiait le site Journal du coin.

Le risque est donc grand. Dans un prochain article, nous vous donnerons des astuces pour protéger vos Bitcoins.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage