Top 5 des pirates informatiques de l’histoire de la cybercriminalité

Aujourd’hui, la cybercriminalité n’est plus quelque chose qui est réservée à certaines classes bien isolées.

Le monde change continuellement, les habitudes de consommation en font pareil. Avec l’explosion de l’usage des services numériques, l’activité du piratage informatique après une tournure assez évidente. Elle continue de croître et devient par cela une activité rentable pour les cybercriminels.

Cet article va aussi vous intéresser : Les plus grands hackers de tous les temps

Chaque année le piratage informatique coûte des millions voir des milliards de dollars aux consommateurs lambda et aux entreprises. Mais cette prolifération du piratage n’est pas apparue du jour au lendemain : il a fallu le travail des pirates désormais célèbres pour découvrir des vulnérabilités critiques et d’exposer les principales faiblesses, établissant les bases d’un Internet gratuit pour tous. Au-delà de toute considération financière ou même en personnelle, certains pirates se sont démarqués par leur génie et leur efficacité.

Dans cet article nous allons vous parler de 5 des meilleurs hackers que le monde n’a jamais connus.

Kevin Mitnick

C’est l’un des informaticiens qui ont marqué l’histoire du Hacking aux États-Unis. Cet individu commence ses activités de cybercriminalité depuis l’âge de l’adolescence. Il a d’abord été accusé pour avoir volé des manuels d’ordinateur à Pacific Bell en 1981. Dans les années 1989, il réussit le piratage du commandement de la défense de l’Amérique du Nord.

Un fait historique qui a marqué le célèbre film de 1983 « War Games ». Il est aussi celui qui pirate le réseau de Digital Equipment Corporation (DEC) en 1989 pour effectuer des copies de leur logiciel. À l’époque cette entreprise se présente comme étant l’un des principaux fabricants d’ordinateurs au monde. C’est d’ailleurs cette action qui a mis ce pirate informatique sur la Select.

Il a ensuite été arrêté, condamné et envoyé en prison. Au cours de sa libération conditionnelle, il a piraté les systèmes de messagerie vocale de Pacific Bell. Ce qui a le plus marqué dans la carrière de hacker de Mitnick, à aucun moment il n’a essayé d’exploiter les accès les données qu’il avait obtenues lors de ses différents piratages. Pourtant il a été admis que ce dernier avec avoir accès à l’ensemble des données de contrôle du réseau de Pacific Bell.

Aujourd’hui Kevin Mitnick travaille du bon côté du hacking. En effet il est considéré comme étant un hacker de type white hat.

Anonymous

Anonymous n’est pas un hacker mais plutôt un groupe de cybercriminel. Ce groupe a été révélé au grand public dans les années 2003 sur le forum de 4chan. D’après ce qui a été observé sur ceux ci, ce sont des pirates informatiques qui ont des tendances d’activistes sociaux. Par exemple en 2008, ce groupe de pirate informatique se positionner comme un contestataire de l’église de scientologie.

Leur action a consisté alors à désactiver l’ensemble des sites internet de leur cible c’est qui a porté atteinte d’une manière ou d’une autre à leur placement dans les recherches de Google. Ils ont aussi submergé les télécopieurs du groupe avec des images entièrement noir. Ce groupe aussi se fait remarquer en 2008 pour avoir défilé devant des centres de scientologie à travers le monde entier avec des masques de Guy Fawkes.

Ce qui devient depuis leur un symbole de de ce groupe de hackers. Bien évidemment le FBI et plusieurs autorités à travers le monde ont lancé des actions pour arrêter les membres. S’ils ont réussi à mettre la main sur certains, le fait que ce groupe ne soit pas organiser de manière hiérarchique, rend littéralement est possible entre démantèlement.

Jonathan James

Jonathan James est un pirate informatique qui a réussi à se démarquer après avoir réussi à s’introduire dans le système informatique de plusieurs entreprises. Mais son célèbre exploit résident dans le piratage des ordinateurs du département de la défense des États-Unis. Cette situation n’est pas moins exceptionnelle en ce sens que lors de la réalisation de ce hacking, Jonathan James avait seulement 15 ans à l’époque.

Ce piratage informatique lui a permis de pouvoir accéder à des milliers de messages privés des employés de gouvernement, à des mots de passe et d’autres identifiants de connexion sans oublier des données extrêmement sensibles. Il a été arrêté en 2000. Il fut interdit d’utiliser des ordinateurs et condamné à 6 mois d’assignation à résidence. Cependant il ne réussi pas à respecter sa probation il fut condamné pour 6 mois d’emprisonnement. Il devient dans l’histoire du piratage informatique comme étant le plus jeune à avoir été condamné pour cybercriminalité.

Les années 2007, il a été soupçonné par les autorités pour avoir commandé tes l’attaque informatique d’un grand magasin du nom de tjx. Une cyberattaque qui a exposé les données personnelles de plusieurs clients de ce magasin. Mais il ne fait pas condamné pour autant.

Cependant en 2008, il se suicide et laisse dans une note publiée au Daily mail ce dernier message : « Je n’ai aucune foi dans le système de ‘justice’. Peut-être que mes actions d’aujourd’hui et cette lettre enverront un message plus fort au public. Quoi qu’il en soit, j’ai perdu le contrôle de cette situation, et c’est mon seul moyen de reprendre le contrôle. ».

ASTRA

Ce cybercriminel se démarque assez pour la plupart des pirates informatiques célèbres de milieu. En effet, il n’a jamais été identifié. Cependant selon plusieurs informations qui proviennent des forces de l’ordre, il aurait été appréhendé en 2008. Ces informations précises aussi qu’il est un mathématicien grec âgé de 58 ans. Il a été connu pour le piratage du groupe Dassault il y a il y a des années de cela.

L’objectif de sa cyberattaque a été le vol de plusieurs informations sensibles en particulier des technologies qu’il a ensuite revendus à 250 personnes dans le monde. Les dégâts estimés de son attaque informatique ont été évalués par Dassault hauteur de 360 millions de dollars, que ce dernier a dû verser en dommages et intérêts.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage