Une faille de sécurité sur iPhone qui pourrait permettre des Jailbreaks d’iOS de façon permanente

Récemment il était découvert par un chercheur en sécurité informatique, une énorme faille de sécurité sur iOS.

Cette faille de sécurité est qualifiée de « impatchable ». En d’autres termes qu’il serait peut-être impossible à Apple d’y remédier. Si cette faille est imparable, en quoi consistait-elle réellement ?

Cet article va vous intéresser aussi : 4 méthodes pour garder l’iPhone en sécurité

Notons d’abord que cette faille concerne les modèles d’iPhone depuis le 4S jusqu’à l’iPhone X. La découverte a été faite par un utilisateur de Twitter connu sous le pseudonyme axi0mX. Ce dernier se présente comme un spécialiste du système iOS. La faille qu’il a découverte est un exploit de type « bootrom ». Le pseudo chercheur, lui, l’appelle « checkm8 » que signifie littéralement en anglais « échec et mat ».

Si la tournure semble drôle, il faut noter que un véritable problème se soulève en ce moment. En effet des centaines de millions d’appareils sont vulnérables à cette faille de sécurité. La chance est que les appareils tels que les modèles XS, XR, 11, 11 pro ne sont pas concernés par ce problème.

L’exploit tel que défini par le chercheur, de type Bootrom, signifie tout simplement qu’il puise sa source d’une faille de sécurité existant dans le code initial des appareils de type iOS. Et cette faille se charge dès le démarrage des appareils. Le souci étant stocké dans une mémoire vive (ROM), il ne peut être alors patché par une simple mise à jour du logiciel. De plus il se pourrait, selon les informations des experts que cette faille ne puisse pas permettre pour le moment de faire un Jailbreak complet. Disons que c’est une option pour les développeurs pour leur permettre d’effectuer des tâches assez delicates telles que de le déchiffrage des clés via le moteur AES ou encore le déchargement de secureROM.

On sait que dans le temps, il existait plusieurs communautés de développeurs qui étaient spécialisées dans le Jailbreak des appareils iOS. Mais depuis un certain moment avec l’énorme prime proposé par Apple pour la découverte de faille de sécurité (1 million de dollars), beaucoup de chercheurs n’ont plus trop envie de publier leurs trouvailles.

Si d’un autre côté, l’on essaie de rassurer en disant que cette fois ci, il n’est pas encore exploitable pour développer des outils de Jailbreak, il ne faut pas nier que la découverte d’une telle faille soulève un véritable problème de sécurité majeure.

En effet, des pirates informatiques ayant une mauvaise volonté pourrait se servir d’une telle ouverture pour accéder à des aspects qui jusqu’à présent leur étaient impossible tel que les comptes iCloud de iPhone par exemple. On imagine par exemple qu’ils pourront bénéficier facilement de ce genre de faille. Automatiquement aux voleurs de téléphone de la marque Apple ou encore des personnes ayant retrouvé des iPhones perdu par leurs propriétaires. De la sorte il aurait accès totalement au contenu du téléphone mais aussi au compte qui permettent aux utilisateurs de profiter des différents services de l’environnement Apple.

Alors on s’attend bien évidemment une proposition de solution de la part de la firme américaine. Car s’il est vraiment impossible de réparer cette faille à distance via un simple patch de sécurité, c’est quand même condamnées des millions de personnes à avoir au-dessus de la tête exposés à l’épée de Damoclès.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage