1, 34 millions de dollars pour un ordinateur portable infecté

Durant le mois de mai dernier, il y a eu une vente exposition dans la ville américaine de New York.

Cette vente a été présentée comme étant « l’œuvre la plus dangereuse au monde », pourtant c’est une œuvre intitulée « Persistence of Chaos ». En réalité, ce n’est pas un tableau ni une sculpture. C’est plutôt un ordinateur portable qui aurait été corrompu par six des plus gros programmes informatiques malveillants existant au monde depuis ces 20 dernières années.

Cet article va aussi vous intéresser : Un virus réussi à contourner les antivirus sur Windows

Ce concept artistique totalement inédit y allait aussi de son prix. Effectivement, cet ordinateur portable a été vendu à hauteur de 1,34 million de dollars. Chose qui est totalement étonnante. Dans tous les cas, c’est son concepteur qui se sera rempli les poches. Pour ce dernier, l’objectif était de mettre en évidence le véritable impact des virus informatique sur notre monde. L’artiste s’est expliqué en ces termes : « Nous avons cette fantaisie de penser que ce qui se passe dans les ordinateurs ne peut pas nous affecter, mais c’est absurde. Les virus qui affectent les réseaux électriques ou les infrastructures publiques peuvent causer des dommages directs ». Il faut l’avouer, ‘il a sur ce point totalement raison. En effet, les programmes malveillants qui ont été implantés dans l’ordinateur ont provoqué des dégâts considérables pouvant s’évaluer à 95 milliards de dollars. tout est imputé à l’économie mondiale.

Ce qui pousse alors à penser que la somme de 1,345 million de dollars déboursée pour acquérir cet ordinateur est un peu dérisoire. L’acquéreur de cet ordinateur a dû s’engager à ne connecter son bien à aucun réseau, car l’ordinateur était bel et bien en état de marche et il ne faudrait pas créer une nouvelle contamination quand on sait que les virus informatiques ne meurent jamais. Peut-être que dans un sens le message du concepteur de ce produit assez insolite est passé. Vu le prix qui a été investi pour l’acquisition de son chef-d’œuvre informatique. Et il faut l’avouer, c’est sans aucune contestation « l’œuvre la plus dangereuse au monde » et il faudrait mieux qu’elle ne tombe pas entre de mauvaises mains.

Mais de notre côté on peut simplement se rendre compte que le virtuel comme d’habitude est une source inévitable d’argent.

Dans un certain sens on pourra se rendre compte de la dualité qui existent aujourd’hui dans l’environnement cybernétique. En effet si d’un côté nous avons certaines personnes qui essaie de se faire de l’argent en créant des applications, des utilitaires permettant de faciliter la vie. D’autres essaient de créer des programmes informatiques pour voler et  de causer du temps à Autrui. Ces derniers sont très dangereux et sans scrupule. Ils peuvent détruire des années de travail, et mettre en mal des entreprises pour leurs simples profits personnels.

Si le danger informatique à ce niveau est désormais bien connu. Il ne faut pas quand même occulter le fait qu’il y a beaucoup de négligence encore au niveau de la cybersécurité. Négligence que veut mettre en évidence cet artiste informatique du nom de Guo O Dong avec son ordinateur très frais de virus très dangereux.

Parmi ces 6 virus les plus dangereux au monde, il y a le Mythique « ILoveYou qui a fait trembler les Etats-Unis en 2000 » le fameux rançongiciel WannaCry qui a considérablement posé problème en 2017.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage