2 pirates Russes aux prises avec la justice Américaine

Ils se nomment respectivement Maxime Iakoubets et Igor Tourachev.

Depuis le 5 décembre, ils sont sous le coup d’un mandat d’arrêt international émis par la police fédérale Américaine.

La raison de ce mandat d’arrêt relève du domaine de la sécurité informatique. En effet, ils sont reconnus comme étant de dangereux pirates Informatiques qui ont effectué plus d’une centaine de milliers d’ordinateurs. Ils ont réussi à gagner dans leurs méfaits plus de 100 millions de dollars en une dizaine d’années seulement.

Cet article peut aussi vous intéresser : Un groupe de pirate APT identifié par la firme Russe Kasperky

Il faut noter par ailleurs que ces pirates informatiques sont soupçonnés de faire partir d’une équipe d’informaticiens rattachés au service d’espionnage de la Russie. Arrêtés, ils sont sous inculpation aux États-Unis actuellement.

Les deux pirates informatiques Russes ont été reconnus être à la tête d’un groupe de cybercriminels ayant la dénomination « Evil Corp ». C’est un groupe de cybercriminels ayant la notoriété de s’en prendre aux institutions financières, aux banques, aux entreprises et autres organisations privées ainsi qu’aux autorités locales. Leur méthode favorite de piratage est l’hameçonnage encore appelée « le phishing ». Selon les accusations de la justice américaine, le groupe russe dirigé par les deux inculpés serait à l’origine de la propagation de plusieurs programmes malveillants à travers le monde entier depuis maintenant 10 ans. Parmi les programmes malveillants qu’ils auraient divulgués, nous pouvons compter notamment le programme Zeus, Bugat et Dridex. Ils sont généralement utilisés par la méthode du phishing derrière des pièces jointes envoyées par courriels. Ces logiciels avaient la particularité de dérober des données financières (des numéros de compte bancaire, des identifiants de connexion, des codes secrets…). Ils s’en servent ensuite pour voler leurs victimes, vider leurs comptes bancaires en transférant frauduleusement les fonds de ces derniers sur les leurs. Par exemple le programme malveillant Zeus a été utilisée à partir de 2009 aux États-Unis pour dérober plus de 24 000 dollars du compte de l’ordre des sœurs Franciscaines basé à Chicago. On a analysé que les attaques les plus récentes de ce groupe remontent depuis le mois de mai de cette année.

Maxime Iakoubetselle est considéré par les autorités judiciaires américaines comme étant le responsable du groupe des pirates d’Evil Corp. Il serait alors « responsable de la gestion et de la supervision des activités malveillantes du groupe (…) et Igor Tourachev comme un des administrateurs (…) ayant le contrôle sur le logiciel Dridex » . Maxime Iakoubets « est un vrai criminel du XXI e siècle qui, en appuyant sur une touche et en cliquant sur sa souris, a commis des crimes informatiques à travers le monde », a souligné Brian Benczkowski, le ministre adjoint de la justice, durant d’une conférence de presse. « Chaque intrusion informatique était en réalité un braquage de banque assisté par ordinateur. » ce dernier aurait il semble-t-il collaboré Avec les services d’espionnage du Kremlin (FSB) « à partir de 2017 (…) sur des projets pour le gouvernement », expliquait le Trésor américain.

Par ailleurs le Trésor américain a mis en place plusieurs sanctions diriger vers 17 individus et 7 organisations ayant une affinité avec Evil Corp.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage