Tous les articles par admin

Passionner l'informatique, nous travaillons dans la sécurité informatique afin de proposer des conseils à nos lecteurs pour qu'ils évitent de se faire pirater leurs comptes et leurs mots de passe.

Comment devenir un hacker ?

D’abord, que referme la notion de Hacker ?

En vérité, la définition du Hacker est bien loin de ce que beaucoup d’entre nous pensons. De façon générale, un Hacker est une personne qui a la capacité technique et stratégique de contourner les systèmes informatisés pour avoir accès aux données non autorisé de ces systèmes. Et de par cette définition peu précise que les plusieurs personnes ont tendance à penser malheureusement que les Hackers ne sont des pirates informatiques qui n’ont pas de très bonnes intentions dans leurs pratiques informatique. En clair, hacker veut pas forcément dire pirate informatique, même si certains hackers le sont.

Cet article va aussi vous intéresser : Black Hat vs White Hat Hacker

Le hacking (Ce que fait le hacker) est, il faut le dire un état d’esprit, un esprit de compétition, pour les esprits curieux et cela dénote clairement d’une vaste connaissance qui donne la disposition de voir les détails les plus petits des choses et puis dégager ses vulnérabilités afin de les rectifier. Il faut aussi souligner que le hacking peut s’étendre à plusieurs domaines, ou le sens de la notion « hacker » devient : « DEVELOPPER ».

Pour conclure notre approche définitionnelle notons que le Hacker est un individu qui montre qu’il a une passion pour la compréhension du fonctionnement des appareils informatiques et les réseaux qui les relient entre eux.

Comment devenir Hacker ?

La première disposition du hacker est la connaissance de la programmation. C’est, absolument la compétence fondamentale d’un hacker. Dans les années 97, le langage de programmation à connaître forcément était le langage C. Cependant, sachez que vous ne pouvez pas prétendre être un hacker ni même un programmeur juste, si vous n’avez la maîtrise d’un seul langage de programmation. Il faut absolument apprendre à concevoir la programmation en terme général, de façon indépendante d’un langage de programmation en particulier.

Pour être un véritable hacker, il faudrait que vous soyez à un niveau être où vous serez capable d’apprendre un nouveau langage de programmation en quelques jours, en établissant le rapport entre ce qui est noté dans le manuel d’apprentissage et vos connaissances propres.

Ce qui veut dire que vous devez connaître plusieurs langages de programmation et très différents. En plus du langage C, vous devez également apprendre le « LISP (ou Schème – NDT) » et le langage « Perl (ou Python – NDT), et le langage Java a depuis un moment sa place également dans la liste. En plus d’avoir le statut de langages les plus utilisés par les hackers, ils forment chacun une approche très variées de la programmation, et contribueront certainement de façon très sensible à votre formation.

Récupérer le système Unix en open source et apprenez à le manier et à le développer.

Unix, il faut le préciser est le système d’exploitation d’Internet. Vous pouvez aussi bien utiliser Internet sans même connaitre le monde Unix. En revanche, vous ne deviendrez jamais un véritable hacker de l’Internet sans connaître ce qu’est Unix. C’est pour cette raison, l’univers du hacking est fortement tourné vers Unix.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Le géant Google sanctionné par l’Office de la Protection des Données de Hambourg

Le géant du numérique, la toute puissante firme Google est à nouveau montré du doigt pour la protection des données à caractère personnel de ses usagers.

La puissante firme américaine est une encore accusée de traiter par le biais de ses nombreux employés les conversations de ses utilisateurs enregistrées via ses programmes d’assistants vocaux.

Cet article va aussi vous intéresser : 45 failles de sécurité corrigées chez Google

« L’office de la protection des données de Hambourg » (HmbBfDI) a déclaré jeudi dernier que Google se se serait engagé auprès de lui pour ce que toutes les transcriptions des enregistrements vocaux ne soient plus utilisées durant une période d’au moins trois (3) mois à partir du 1er août 2019, et cela, dans toute l’Union européenne. Ces programmes sont présents dans nos smartphones et ces outils numériques qui s’invitent aussi dans nos salons grâce à ces enceintes connectées se sont de plus en plus démocratisés. Surtout ces dernières années et touchent près de 1,7 million d’utilisateurs en France seulement.

À la suite des révélations faites par la presse, le géant américain avait reconnu courant mi-juillet que effectivement, ses employés ou encore des sous-traitants analysaient des parties d’enregistrements des usagers, dans l’optique semble-t-il de perfectionner la compréhension des langues utilisées et aussi des accents de ses programmes d’intelligence artificielle. Présenté comme un risque élevé pour la sécurité de la vie privée, Le groupe américain cède alors à la pression de l’autorité de Hambourg. Cette autorité qui venait d’ouvrir une action administrative interdisant à la firme américaine cette exploitation de données personnelles pendant trois (3) mois, soit la durée maximale qui est prévue par la réglementation européenne, la RGPD pour de telle mesure locale.

L’office de la protection des données de Hambourg déclare que Les conversations qui sont enregistrées, dont certaines sont très sensibles, se basaient essentiellement sur des infos personnelles provenant de la vie privée et personnelle des utilisateurs. Par ailleurs, une partie non négligeable donc importante des enregistrements sont liés au sans l’oublier déclenchement involontaire de l’assistant lui-même.

Le géant américain de son côté indique que ses employés n’ont pu accéder qu’à 0,2% des enregistrements. Il soutient aussi que ces derniers enregistrements ne sont pas associés aux comptes privés des utilisateurs.

Google rappelle également que les usagers de ces programmes peuvent changer leurs paramètres pour désactiver la fonctionnalité de stockage des données audio. Non seulement leur compte personnel. Mais aussi qu’ils les supprimer systématiquement tous les trois (3) ou dix-huit (18) mois.

C’est Le média belge VRT qui a révélé en mi-juillet avoir réussi à écouter plus d’un (1) millier d’enregistrements qui provenaient de plusieurs appareils se trouvant en Belgique et aux Pays-Bas, dont près de cent cinquante-trois enregistrements (153) captés accidentellement. Parmi ces enregistrements, il y avait des usagers qui discutaient de leur vie amoureuse ou bien de leurs enfants, et fournissaient souvent des informations assez personnelles comme leurs adresses.

« Nous procédons à un examen complet de nos dispositifs de sécurité afin d’éviter que cela se reproduise » avait répondu Google.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



3 astuces sur comment pirater un compte Outlook ?

S’il existe quelques affaires un peu risquées dont vous avez l’obligation de les traiter. Ou bien qu’il y a des données ou des documents dont vous aurez besoin d’accéder et qui se trouve sur un compte Outlook anciennement appelé Hotmail, mais il se trouve que vous n’avez ni une autorisation de le faire ni les données de connexion pour accéder au compte, alors une seule chose vous reste à faire. C’est évidemment de le pirater. Le piratage vous donnera accès aux comptes bloqués sans l’autorisation des administrateurs ou des personnes propriétaire.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment sécuriser son compte Outlook ?

Utilisez un logiciel pour pirater le mot de passe

Pirater un compte Outlook. Il est possible d’hacker un mot de passe Outlook avec PASS REVELATOR à partir d’un email. En quelques minutes il va pirater le compte où se trouve toutes les informations de la messagerie et tout cela en 3 étapes :

– Premièrement, installez l’application pour accéder aux comptes.

– Ensuite, exécutez le programme PASS REVELATOR.

– Pour terminer, entrez l’adresse email du compte Outlook à pirater.

PASS REVELATOR va pirater le compte Outlook et vous afficher le mot de passe sur votre écran.

Vous pouvez le télécharger ici : https://www.passwordrevelator.net/fr/passrevelator.php

Servez vous d’un programme d’enregistrement de frappe.

En effet, vous devez installer un logiciel d’enregistrement de frappe. Ils sont très pratique et peu compromettant. Les enregistreur de frappes sont des logiciels qui, lorsqu’ elles sont installées sur un ordi, enregistrent les touches utilisés sur le clavier. Pour installer ce programme un quelconque ordinateur, vous devez téléchargez tout simplement un fichier d’installation sur le web et exécutez-le.

« Refog » est un logiciel enregistreur de frappe assez populaire, que vous pouvez avoir ce site internet : http://download.cnet.com/Refog-Free-Keylogger/3000-2162_4-10357898.html.

Prenez bien garde quand vous installez des programmes qui servent à pirater sur votre ordinateur. La majorité de ce genre d’applis contient en vérité des malwares et des logiciels espions qui peuvent abimer votre appareil.

Prenez le mot de passe enregistré depuis les paramètres du navigateur.

Les navigateurs web ont une certaine fonctionnalité qui permet d’enregistrer les mots de passe sur les pages internet habituellement visitées pour ne pas avoir à les entrer à nouveau les jours identifiants à chaque visite. Pour avoir les mots de passe enregistrés depuis les navigateurs, voici ce que vous devez faire.

Pour le navigateur Google Chrome : vous cliquez sur le bouton menu et sélectionnez « Paramètres » dans la liste. Descendez alors dans la fenêtre du paramètre et vous accéderez à tous les mots de passe enregistrés dans l’onglet « Mots de passe et formulaires ».

Pour le navigateur Mozilla Firefox : vous cliquez sur le bouton menu du côté haut à droite de la fenêtre puis sélectionnez « Options » dans la liste. Cliquez pour continuer sur l’onglet « Sécurité » dans le menu « Options » pour accéder à tous les mots de passe sauvegardés dans ce navigateur.

Pour le navigateur Internet Explorer : vous sélectionnez « Outils » à partir de la barre de menu dans en haut à gauche de la fenêtre ensuite sélectionnez « Options Internet » dans la liste. Cliquez alors sur l’onglet « Contenu » dans la fenêtre « Options Internet » pour accéder à tous les de mots de passe sauvegardés.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



3 astuces faciles pour sécuriser son Facebook

Comptabilisant près de deux (2) milliards d’usagers, Facebook est le réseau social le plus utilisé au le Monde.

Il est à juste titre comme Google, un acteur incontournable de l’Internet. Nous pouvons retrouver toutes les générations du monde entier sur ce réseau social.

Cependant, certains scandales, particulièrement, ceux concernant la vie privée ou l’exploitation des données personnelles de ses usagers comme l’affaire « Cambridge Analytica », n’ont pas seulement terni l’image de Facebook, ils ont aussi soulevé la question de la sécurité et de l’intégrité des données émises par tout un chacun lors de son passage si ce réseau.

Le succès connu par Facebook a suscité beaucoup d’intérêt, à fois des grandes entreprises mais aussi des individus aux intentions pas toujours catholiques. Notamment des pirates informatiques et autres criminels du web.

Cet article peut aussi vous intéresser : 3 astuces pour éviter un hack Facebook

Tout ceci démontre la nécessité d’un contrôle mais aussi de dispositions donc nécessaire se protéger en mettant en sécurité leur compte Facebook.

Pirater un compte Facebook avec PASS FINDER

PASS FINDER est l’application la plus puissante permettant à n’importe qui de pirater un compte Facebook en quelques minutes seulement. Il hack un mot de passe à partir d’un email, d’un numéro de téléphone ou d’un nom d’utilisateur.

Comme indiqué sur l’écran en haut, PASS FINDER affiche le mot de passe du compte Facebook que vous avez piraté. Même si le compte est protégé avec la double authentification, il poura pirater le mot de passe.

Vous pouvez télécharger PASS FINDER ici : https://www.passwordrevelator.net/fr/passfinder.php

Voici alors des astuces et quelques conseils pour sécuriser votre compte et vous mettre ainsi à l’abri de nombreux problèmes de nombreux problèmes.

1- le choix du mot de passe

Définissez un mot de passe fort pour votre compte Facebook est impératif ! Le mot de passe est le premier bouclier que vous ayez contre les pirates. Si vous utilisez un mot de passe aussi faible du genre «123456»  ou « 098765», vous faciliterez aisément la tâche au pirate qui souhaite se connecter illégalement à votre compte.

Surtout, vous devrez évitez aussi les mots de passe qui pourraient être facilement deviné par votre entourage (par exemple le nom de votre jouet préféré ou votre date de naissance, etc.) Ce sont véritablement des mots de passe trop aisé à deviner. Et si vous n’avez pas envie que n’importe ait accès à votre compte Facebook (ou les autres réseaux sociaux ou site internet sur lequel vous partageriez vos données personnelles), prenez soin de ne pas divulguer pas votre mot de passe !

Ça parait assez simplet de dire ça mais il n’est pas rare de voir certaines personnes, généralement les usagers les plus jeunes, communiquent en effet leur mot de passe à leurs amis ou à des membres de leur famille… le mot de passe est personnel et reste sensible.

2- l’authentification à double facteurs

L’authentification à double facteurs est une des actions les importantes à mettre en œuvre pour sécuriser son compte Facebook. Car ce procédé augmente le niveau de sécurité de votre compte. En plus de saisir votre mot de passe, l’authentification â double étape va exiger un autre code pour vous confirmer.

Ce code ne pourra être utilisé qu’une seule fois, il vous est envoyé soit par SMS au numéro indiqué dans les paramètres Facebook, soit par Mail. Ainsi Votre connexion à votre compte Facebook sur un autre appareil non connu du réseau ne sera possible que si vous saisissez correctement le second code.

3- L’usage d’applications annexes dans Facebook

Faites très attention à l’application annexe que vous utilisez en étant connecté sur Facebook. En effet, il arrive fréquemment à un détour de vous intéresser à un quizz. Ou vous jouez souvent à des jeux en ligne et qu’on vous demande de permettre telle application pour quoi que ce soit. Réfléchissez bien. Faites gaffe aux autorisations que demandent ces applis tiers, n’autorisez pas sans réfléchir n’importe quoi ! Sinon, vous risquez de vous retrouver avec des publications qui font des pubs à tout bout de champ, alors que vous ne publiez de votre propre chef.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Comment sécuriser son compte Outlook ?

Cet article que nous vous proposerons aujourd’hui aura pour objectif de mieux vous expliquer comment vous pourrez préserver votre compte Outlook d’un hacker.

Nous aborderons aussi la question d’une faille qui est désormais corrigée qui montre clairement qu’une erreur d’implémentation avait des conséquences vraiment graves voûtes désastreuse. Ce qui nous sera utile pour tirer des conclusions sur les stratégies à mettre en place pour la protection de votre compte Outlook.

Cet article peut aussi vous intéresser : Sécuriser son compte Twitter en quelques étapes

Le véritable problème dans le domaine de la sécurité informatique est généralement le même. Et ce problème est l’être humain. Outlook a amélioré la sécurité de son système en y rajoutant des alertes de connexion et le système d’authentification à double facteur (2FA). Mais le problème était sur deux angles et se situait plus généralement au niveau des adresses de secours. Il s’agissait d’adresses e-mail à procurer obligatoirement à la création du compte. Il y avait dans un sens des internautes peu soucieux de la protection de leur compte qui remplissaient n’importe comment les champs dédié à l’adresse de secours. Et dans un autre sens, les développeurs Microsoft qui se permettaient d’afficher l’adresse de secours d’un compte Outlook donné à tout le monde.

Il aurait suffi d’une démarche très simple, presque trop facile pour voler un compte Outlook. Connaissant le nombre d’usager de ce terminal et le budget), c’était ainsi une véritable négligence de la part de Microsoft qui retombe en effet sur la faute humaine.

Dorénavant, vous pourrez mettre sur vos listes de précaution, la sécurisation de son adresse de secours.

Cette adresse est également importante au même titre que l’adresse principale. De plus, quand vous ne connectiez pas pendant long moment, cela rendait votre compte vulnérable ça n’importe qui d’autre pouvait le réutiliser, ne aberration de plus.

Notez absolument ceci. Toutes les informations de sécurité autour de votre compte Outlook doivent être maniées avec sérieux et mises à jour dès maintenant s’il est nécessaire.

Prenez garde à ne jamais donner vos propres identifiants que ce soit les adresses e-mail les mots de passe à certains sites internet ou programmes.

Un logiciel capable de pirater Outlook.

PASS REVELATOR est le logiciel conçu par un groupe de pirate informatique capable d’hacker n’importe quel mot de passe de la messagerie Outlook. Cela fonctionne aussi pour Hotmail, MSN, Live, Passport et Office365.

A partir d’une adresse email, le logiciel va pirater le compte Outlook de la victime en quelques minutes seulement.

Vous pouvez télécharger l’application PASS REVELATOR : https://www.passwordrevelator.net/fr/passrevelator.php

Faites attention au enregistreurs de frappe.

Les enregistreurs de frappe ou keyloggers récupèrent tout ce que vous tapez sur votre clavier, qu’elle que soit la fenêtre active, peu importe le cryptage de la connexion. Avec les enregistreurs de frappe, sont des programmes de piratage les plus populaires de nos jours.

Mais à côté de cela nous avons le phishing, si vous voulez disons l’hameçonnage.

C’est un procédé très simple. On vous fera croire que vos infos ne sont pas à jour ou le pirate prétendre tout autre problème de connexion. Le but est de vous conduire sur un faux site qui récupèrera vos données de connexion dont votre identifiant et votre mot de passe. Le l’hameçonnage (phishing) par logiciel existe également, de façon typique, avec des logiciels qui vous demandent de vous connecter pour accomplir une action alors qu’ils vous subtilisent vos informations.

Outlook oblige en principe de choisir au minimum deux (2) éléments d’identification, mais pour beaucoup d’usagers, ces informations ne sont pas vraiment utile, d’où les soucis.

Faites attention à la réponse secrète

Certains des utilisateurs de Outlook pensent que la réponse secrète ne servira à rien, donc ils la donnent au hasard et ne s’en soucie plus. Ils l’oublient. Souviennent plus ou répondent généralement de façon mécanique à la question posée ce qui semble être juste cependant, c’est une très grave erreur. Car si une autre personne autre que vous connaît le « nom de votre premier animal» ou votre « héros de bande dessinée » votre compte est à sa merci.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage