Comment intégrer la sécurité informatique dans le processus du télétravail

Les 12 derniers mois ont été assez difficile pour les entreprises et organismes publics.

À cause de la pandémie à coronavirus et toutes ses exigences, des aménagements ont été imposés. Depuis lors, le secteur informatique se trouve au centre des interactions professionnelles. Le télétravail s’est démocratisé littéralement. Disons dans un certain sens qu’il s’est imposé. L’utilisation du Cloud a explosé, et la digitalisation de la collaboration et si que des activités d’entreprise continuent de battre son plein. Regarde toute cette révolution numérique plus ou moins imposée ou accélérée, la cybersécurité est devenue quelques choses de délicat.

Cet article va aussi vous intéresser : Télétravail et pertes de données : comment éviter sérieusement ce problème

C’est d’ailleurs ce qui a été mis en évidence par Don Mowbray, le responsable EMEA de la technologie et du développement chez Skillsoft. « Après avoir accéléré la transformation digitale en réponse à l’impact du Covid-19, les entreprises de toutes tailles doivent désormais défendre une multitude de plateformes cloud, d’interactions digitales avec les clients et de canaux de télétravailleurs. Il n’est donc pas surprenant que la sécurité informatique soit désormais au cœur des préoccupations des équipes de direction. Le raccourci vers la digitalisation empruntée à la suite de la pandémie planétaire a créé une multitude d’opportunités dont les cybercriminels et les acteurs de la menace comptent bien profiter partout dans le monde. À tel point que l’année dernière, un record a été atteint en termes de volume, d’ampleur et de sophistication des cyberattaques ciblant les entreprises, les organisations gouvernementales et les particuliers. », souligne le professionnel.

Malgré l’aperçu que nous avons tous de la situation, les professionnels de la cybersécurité sont confrontés à beaucoup de défi essentiellement liés à leurs modèles économiques et à l’organisation de travail de entreprises. Ils sont nombreux, c’est-à-dire 80 % des responsables de sécurité de système d’information qui affirme que leurs organisations ne sont pas suffisamment bien protégées contre la cybermenaces. Et cela malgré une prévision qui estimait les dépenses mondiales en matière de sécurité informatique à hauteur de 55,7 milliards de dollars américains d’ici la fin de l’année 2021.

Alors de manière pratique, il est essentiel de savoir maîtriser l’intégration de la cybersécurité à l’utilisation intensive des programmes informatiques en entreprise. Pour cela, il faut impliquer tout le monde et tous les ressources disponibles.

« Défendre l’entreprise, un sport d’équipe. La technologie elle-seule ne peut résoudre tous les problèmes. Pour demeurer vigilant dans un environnement en ligne, il est essentiel de former tous les employés en conséquence. Donner aux utilisateurs finaux un accès à un learning progressif qui leur permet d’identifier un courriel de phishing et de savoir quand et pourquoi ils ne sauraient cliquer sur un lien ou ouvrir un document, constitue une première ligne de défense vitale pour protéger le réseau et les données de l’entreprise. En outre, il est essentiel de veiller à ce que les responsables de la sécurité informatique soient dûment formés à l’application des lignes directrices et procédures de sécurité dictées par les meilleures pratiques. Cela devrait notamment consister à s’assurer que ces personnes comprennent comment intégrer des mesures préventives aux processus quotidiens et structures de l’entreprise. », explique Don Mowbray.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage