Archives pour la catégorie Cyber-sécurité

Notre équipe est dotée d’expert en cyber-sécurité qui vous donnera les meilleures conseils et explications détaillés sur la protection des données.

Comment sécuriser les entreprises connectées ?

Le secteur industriel a vu la multiplication des outils utilisés qui sont devenus de plus en plus dépendant d’Internet.

La connexion des appareils en réseau a facilité de nombreuses activités de bon nombre d’entreprises. De cette même manière, ses activités ont aussi ouverts des brèches permettant de mettre mal la sécurité des services et des systèmes. Internet est devenu une épée à double tranchant pour toutes ces entreprises. Pour aujourd’hui espérer protéger de façon efficace toutes les entreprises qui ont décidé de faire leur migration vers des solutions numériques plus probantes, il faut qu’on se mettre dans une position pour d’abord détailler les risques et une stratégie capable de contenir les attaques qui se font de plus en plus régulières.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment rendre la cybersécurité des entreprises plus simple et plus efficace

Pour Thierry Notot, ingénieur et spécialiste en cybersécurité chez la firme Socomec, il faut savoir appréhender quelques clés pour comprendre et se protéger en amont des attaques informatiques. Il fera une distinction d’abord entre IT et OT : « Il y a deux types de réseaux : l’IT donc le réseau Office, bureautique, sur lequel on connecte des pc standard facilement sécurisables et l’OT, un réseau de process sur lequel on va brancher des machines, des compteurs, des capteurs IoT etc. (…) Si la sécurisation est importante pour le premier réseau, le second en revanche présente de nombreuses failles. ».

En effet, on peut comprendre cette approche par le fait que plusieurs appareils sont souvent conçus pour être utilisés pendant une dizaine d’années, mets leur système de sécurisation ne fait pas partie des priorités lors de la conception. Ce qui rend malheureusement la plupart de cescappareils assez vulnérables face au piratage informatique.

L’autre faiblesse que l’on peut révéler quant à la sécurisation des appareils dans les entreprises concerne le système de gouvernance. il n’y a généralement personne dans les entreprises pour se charger de l’aspect sécurité.

Concernant la solution, il faut les appréhender le plus simplement possible. Si le risque zéro n’existe pas, il faut toujours chercher à minimiser le plus possible les risques. Cela commence d’abord par la formation de ses agents. Car il faudrait apprendre d’abord aux personnels d’avoir les bonnes attitudes dans les bons endroits. Car comme il est dit couramment par les experts en sécurité informatique : « en matière de cybersécurité, la première faille c’est l’humain ». Mais l’ingénieur rappelle néanmoins : « Il ne s’agit pas de faire une formation isolée mais bien de mettre en place un véritable processus où on vérifie que les informations ont bien été intégrées, quitte à les répéter régulièrement ».

En deuxième point, Concernant la sécurisation, il faudrait faire constamment l’état des lieux des systèmes informatiques pour savoir réellement quel est le statut des appareils connectés. Cela vous permettra de savoir exactement quels sont vos points faibles et vos points forts ainsi que les potentiels attaques que vous aurez subi. L’analyse des risques est l’une des priorités à ne pas négliger.

Le chiffrement est l’une des alternatives les plus conseillées ainsi que la protection de l’authentification pour une traçabilité des connexions dans les systèmes internes d’entreprise. par ailleurs le budget consacré à la cyber sécurité doit être un budget assez cohérent répondant aux besoins réels de l’entreprise en tenant compte de sa position et de ses ambitions. Cependant il faut éviter : « la surenchère dans la sécurité c’est-à-dire mettre des produits hyper sécurisés alors que le risque est faible » expliquait Thierry Notot.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Quelles attitudes adoptées pour protéger ses données personnelles ?

Comme le dis sûrement cet adage, il y a toujours une faille dans le système.

Et ces failles causent généralement des milliers de victimes à travers le monde. Il n’est pas de doute, les outils informatiques sont très utiles pour nos quotidiens.

Cependant on ne peut pas aussi ignorer qu’ils nous ont mis de plus en plus en danger. Nous exposant ainsi a des personnes qui en principe n’aurait jamais pu nous atteindre. Et lorsqu’on ne prend pas garde et que nos dispositions de sécurité ne sont pas à la hauteur du danger. On en paye le prix fort.

Cet article va aussi vous intéresser : Une start-up sanctionnée par Instagram pour avoir utilisé des données personnelles de plusieurs millions de personnes à des fins marketings

Si c’est votre cas et que vous ne vous sentez pas en sécurité. Alors il existe des mesures assez coriaces pour vous protéger ainsi que vos données.

À ce sujet procédons par étape. Pour vous assurer une sécurité optimale au niveau de vos données, il va falloir les classifier. On sait que dans la vie de tous les jours, il existe trois types de données selon leur importance. On peut citer notamment :

  • Des données vitales : ce sont des données très importantes on ne peuvent pas être remplacées. Leurs pertes ou leur indisponibilité peut occasionner des nombreux dommages sur plusieurs plans, en particulier sur le plan juridique.
  • Des données importantes : de telles données comme le décrit leur nom sont assez essentielles. Cependant elles peuvent être reproduites contrairement aux premières. Le problème c’est que leur reconstitution ou leur rétablissement exige d’innombrable efforts souvent un coût assez élevé.
  • Des données utiles : toujours aussi importante, mais leur destruction ou leur indisponibilité sera bien évidemment inconvenante. Cependant, il est possible de les restituer ou de les remplacer. Cependant leur absence n’empêche pas le fonctionnement de système ou d’une institution.

Une fois le classement établi. il sera encore plus facile de définir la stratégie de protection de ses données. Chaque catégorie de données aura un système d’organisation et de sécurisation qui lui sera propre. Aussi il sera demandé :

  • Pour les données vitales et les données importantes, il faudrait les dupliquer pour un impératif de sécurité supérieur tel indiqué ci-dessus. De la sorte les copies seront précieusement gardé hors ligne si possible sur un support sécurisé. Il est recommandé pour plus sécurité, d’opter pour une sécurisation sur le Cloud. Ce qui permettra de récupérer facilement les données dès l’instant que vous en aurez besoin.
  • Vous devrez aussi opter pour un programme de gestion des mots de passe. Parmi de nombreux choix en matière de sécurité informatique, le choix du logiciel digestion de mot de passe est l’une des meilleures options qui pourrait s’offrir à vous. Avec un système de contrôle de mot de passe aléatoire. Vous pouvez accroître la rigueur de votre sécurité informatique est-ce que la protection de vos données personnelles et professionnelles. l’idée ce n’est pas les oublier ou être amené à les noter quelque part sur un bout de papier.
  • Faites un examen régulier de votre situation de sécurité. Car on n’est jamais trop prudent. Vous pourrez bien avoir un programme de protection, mais il est recommandé de temps en temps de faire une analyse complète du système pour vérifier si des dans votre réseau, des failles de systèmes ne sont pas présentées ou n’ont pas été exploitées ou tenter d’être exploitées. Cela vous permettra de savoir exactement quel est l’état de votre système. Profitez de faire un grand nettoyage concernant toutes les données inutiles. Effacer les si vous savez que vous en aurez plus besoin.
  • Utiliser un VPN. Le VPN vous permettra créer un réseau privé pour vos communications. De la sorte vous serez moins exposés et vous serez plus ou moins l’abri. Par ailleurs il sera difficile pour un pirate informatique de vous espionner si vous êtes constamment sur un VPN à moins que vous lui permettez d’y accéder.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Signal et Wire, deux applications de messagerie recommandés par Edward Snowden

Depuis que l’ancien contractant  de la NSA Edward Snowden est devenu lanceur d’alerte, il ne cesse de  déconseiller au grand public l’utilisation de certains logiciels de messagerie très reconnu tel que WhatsApp ou encore Telegram.

Il déconseille totalement même l’usage des SMS texte de téléphone. Alors récemment il profite de sa tribune médiatique pour conseiller deux applications qui sont plus sur selon lui. Ce sont Signal et Wire. Si Signal est un peu connu du grand public, Wire quand a lui fait son entrée sur la grande scène.

Ce sont tous deux on le rappelle, des applications de messagerie instantanée fonctionnant à peu près comme WhatsApp ou Telegram. Il semblerait que ce sont  des applications selon Snowden  plus sûrs que de simples SMS ce qui est d’ailleurs logique car ces derniers n’ont aucune protection. Par ailleurs signal et Wire sont  plus exigeant en matière de confidentialité que WhatsApp et Telegram leurs compères.

Cet article va aussi vous intéresser : Quelques conseils d’Edward Snowden face aux géants du numérique

Le 16 septembre dernier dans une interview accordée aux médias français France Inter, L’ancien agent américain a encore confirmé sa position sur le logiciel Wire.

Ces derniers à profiter de la promotion de son essai dénommé « Mémoires Vives » censé paraître aux éditions Seuil pour donner un coup de pub à cette application jusque-là méconnue. Il argumente en disant Que l’appli de messagerie Wire : « utilise le meilleur chiffrement gratuit qui est actuellement disponible ». Ajoute par ailleurs Qu’elle est un projet qui « n’est pas possédé par Facebook ». Et surtout, elle offre à ses utilisateurs, un chiffrement « qui est activé par défaut ». Une description qui ne s’étend pas plus loin car l’ex informaticien de la NASA aujourd’hui le lanceur d’alerte sait que « ce sont des détails techniques […] très pointus », qui « ne sont pas pertinents pour le public en général ». Ce qui est quand même surprenant car en 2017, Edward Snowden en personne a présenté une autre applicatio nouvelle dénommée Haven. Peut-être qu’elle n’a pas eu le succès escompté.

Concernant le chiffrement, ce que nous devons tout simplement retenir c’est qu’il a pour objectif de protéger les échanges les conversations des regards indiscrets. En clair en cas de piratage du terminal, il serait en principe impossible aux pirates informatiques d’avoir accès au contenu des échanges si ce n’est qu’avec la même application où il est enregistré les mêmes données. Ce qui est littéralement impossible. Ce chiffrement peut intervenir à plusieurs niveaux pour ça nous avons :

  • Chiffrement sur le serveur du service
  • Chiffrement pendant la transmission du message
  • Chiffrement d’un terminal à l’autre
  • Chiffrement de bout en bout qui est considéré comme étant la meilleure de tous

L’entreprise éditrice de Wire est basée en Suisse à l’instar de ProtonMail, un webmail reconnue pour son plus haut degré de sécurité et de confidentialité. Cependant ses infrastructures techniques se situent en Allemagne et en Irlande.  Elle est déclaré comme étant totalement conforme à la législation en vigueur en matière de protection des données en Suisse et aussi en Europe tout entière, singulièrement à l’égard du règlement général de la protection des données (RGPD).

Parlant de l’appli Wire il est à noter que ce n’est pas une simple application destiné au grand public. en effet, le média français le Monde a signifié qu’elle est beaucoup utilisée par des experts en cryptographie ou encore des défenseurs des libertés en ligne, s’opposant à Facebook qui « n’a pas une bonne réputation sur la protection des données ».

En pratique, Wire se présente comme une solution professionnelle, du moins c’est l’impression qu’on a lorsqu’on visite son site internet. C’est pour cela que l’entreprise Suisse met en évidence cet aspect en la désignant comme « la suite collaborative la plus complète du marché, avec un service de messagerie instantanée, la téléphonie, la visiophonie, le partage de fichiers, les communications de groupe et même la possibilité de faire participer des collaborateurs extérieurs. »

Pour des besoins assez particuliers, il existe une version de l’application en mouture Wire pro. Cette version particulière est facturée à l’utilisateur à hauteur de 6 dollars par mois et une remise possible de 1 dollar si ce dernier s’abonne pour l’année.

Il faut noter enfin que le logiciel Wire est disponible sur tous les systèmes d’exploitation disponible, tels que iOS, Mac OS, Windows, et Android.

Depuis sa création en 2015, l’application s’est beaucoup améliorée avec divers fonctionnalités qui ont vu le jour au fur et à mesure. Les éditeurs de cette application ont  toujours su qu’il n’y a pas que les professionnels qui ont intérêt à protéger leuyr échanges. Le grand public aussi est intéressé par cette question. Donc une très bonne initiative qu’est Wire. Avec l’intégration de chiffrement de bout en bout, Wire devient l’une des applications les plus sécurisés au monde au niveau de la messagerie instantanée. Surpassant ainsi WhatsApp et Telegram aux dires Snowden.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Comment sommes-nous piégés des logiciels d’espionnage et comment faire pour s’en débarrasser ?

De plus en plus, le logiciel d’espionnage est utilisé régulièrement par tout le monde.

Cela peut avoir un but professionnel mais aussi un objectif domestique. Ce n’est pas simplement les patrons ou encore les agences de renseignements qui espionnent. Les pères, les mères, les époux, les petites amies ont aussi tendance à espionner leurs enfants, leurs conjoints ou encore leurs amis. La banalisation de l’usage des logiciels espions est très problématique et il nous faut nous interroger véritablement. Où en sommes-nous réellement ? A qui cela profite réellement ?

Cet article va aussi vous intéresser : Un guide pour traquer et éliminer les logiciels malveillants et espions de votre appareil

De cette même manière que les solutions se développent pour lutter contre cette invasion technologique, dans la vie privée, il t’a aussi d’un autre côté, la naissance de nouveaux programmes. Comme on le sait tous, il n’y a pas seulement les pirates informatiques qui se servent de logiciels d’espionnage. Cependant dans la pratique, nous savons que cela interdit. la loi punit toute personne s’évertuant d’une quelconque manière de violer la vie privée d’une autre. En 2014 une étude réalisée par Digital Trust avait permis de dévoiler que plus de la moitié les responsables de harcèlement ont utilisé des logiciels espions pour accentuer leur pression sur leurs victimes.

Nous savons que ces programmes informatiques permettent d’avoir accès à certaines données qui sont en principe privées. Cela peut être notamment des SMS, de message instantané, le carnet d’adresses, des appels téléphoniques, des photos, même des informations relatives à la géolocalisation. Aujourd’hui cela est possible à partir de quelques euros seulement.

À la question de savoir comment est-ce que ces programmes arrive à accéder à nos téléphones, il faut d’abord vous rassurer, les éditeurs de ces programmes ne profitent pas de faille de sécurité interne à l’appareil, du moins dans la majorité des cas. Sur la question, la réalité est beaucoup plus simple. En effet, le responsable de piratage profite souvent des moments d’inattention de l’utilisateur pour installer sur son terminal le programme malveillant. L’installation se fait dans la majorité des cas de façon physique. Tout simplement pour dire que quand le coupable n’a pas votre téléphone dans ses mains, il est quasiment impossible de vous pirater. Cependant quasiment ne veut pas dire totalement. Il arrive dans certains cas que la victime installe elle-même le logiciel malveillant sur son téléphone. Un cas typique d’inattention.

On peut aller sur un site internet, vouloir télécharger une application particulière mais l’on télécharge une autre dont la dénomination lui ressemble. Et une fois installée, cette application va profiter pour installer un autre programme malveillant à l’insu de l’utilisateur. Par ailleurs, nous avons les cas où il y a des liens que nous avons reçu par email ou par message. nous sommes amené à visiter des sites internet qui sont piégés. C’est la technique du phishing. qui est une technique assez simple et classique. En effet les pirates vous vous envoyer un email vous promettant avoir gagné quelque chose ou vous proposant de participer à un jeu. Dès l’instant vous cliquez sur le lien et accéder au site, automatiquement un programme s’installe sur votre terminal et Vous connaissez alors la suite.

Les logiciels espions, une fois installés vont se cacher dans votre téléphone, donc pas de logo ni même de notification. Même celles qui apparaissent généralement dans la liste d’applications dans l’option paramètres, prennent généralement des dénominations assez stratégique tel que : « System Service » ou même « Update Service ».

Mais la véritable question ici que vous posez est de savoir comment faire pour s’en débarrasser. C’est tout aussi simple. Vous devez surveiller constamment l’activité de votre téléphone. En effet la présence de logiciel d’espionnage va affecter la performance de votre smartphone. Vous remarquerez constamment des bugs, une consommation élevée des données informatiques, l’exécution de certaines tâches sans l’autorisation d’utilisateur. Une fois que vous avez l’impression que votre téléphone ne vous répond plus, vous pouvez vous mettre en sécurité en le réinitialisant.

Cette solution fait assez peur et semble radical, cependant nous pouvons garantir que c’est la meilleure des stratégies contre un logiciel espion. Éviter après la réinitialisation d’installer une application que vous aurez effacée. Par ailleurs, n’hésitez jamais de mettre à jour votre terminal. Les mises à jour sont très importantes et peuvent vous sauver la mise. Et enfin, installer un logiciel antivirus sur votre smartphone et ordinateur. Un conseil classique mais très efficace.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Les 3 menaces qui guettent aujourd’hui sur l’Internet

Pour certaines personnes comme Tim Berners-Lee, il existe trois choses qui peuvent se constituer comme étant des menaces très sérieuses pour le web aujourd’hui.

L’une d’elles est plus connu et le plus récurrente, c’est la diffusion de fausses informations.

Cet article va aussi vous intéresser : Les 5 menaces qui guettent nos smartphones au quotidien

 Depuis que l’opinion générale a commencé à se rendre compte des effets pervers de la chose, plusieurs institutions et personnalités publiques ont commencé à s’intéresser à sa véritable portée. Parmi ces personnalités il y a Tim Berners-Lee, le fondateur du World Wide Web. Il a affirmé c’est temps-ci que l’univers du Web présentait une « inquiétude grandissante ». Et pour mieux expliciter sa pensée, il dégage les 3 menaces qui pourrait inquiéter le web, que sont : « la perte de contrôle des individus sur leurs données personnelles, la diffusion de désinformation ou « fake news » sur les réseaux sociaux et les moteurs de recherche, et enfin la publicité politique » qui selon ce dernier a plus que besoin de transparence et aussi de compréhension.

 Le problème quant aux fausses informations sur le web, ce n’est pas le fait qu’elles existent, car elles ont toujours existé, mais c’est à la vitesse avec laquelle elle se propage sur Internet qui pose le souci majeur. et comme on le sait déjà, cela profite a beaucoup de l’individu qui ne sont pas toujours de bonne foi. « Nous devons repousser la désinformation en encourageant les gardiens tels que Google et Facebook à poursuivre leurs efforts pour combattre le problème, tout en évitant la création d’organes centraux pour décider ce qui est ‘vrai’ ou non » » expliquait Tim Berners-Lee.

Mais pour lui il ne faut pas simplement se contenter de faire vraiment confiance aux géants du numérique. Il Ajoute par ailleurs : « L’équipe de notre fondation travaillera sur nombre de ces sujets dans le cadre de notre nouvelle stratégie quinquennale en approfondissant la réflexion sur ces problèmes, en proposant des solutions politiques proactives et en formant des coalitions pour obtenir des résultats dans le sens d’un Web qui accorde les mêmes pouvoirs et opportunités à tous. Je vous encourage vivement à soutenir notre travail où que vous soyez en diffusant l’information, en faisant pression sur les entreprises et les gouvernements ou en faisant un don. »

Pour pallier aux problèmes qu’il a lui-même énuméré, il propose alors une solution plus pro active où il invite tout un chacun a participé. L’objectif est de mettre en place et qu’il appelait une « transparence algorithmique ».

Mais certaines questions vont rester poser au mérite d’être toujours sans réponse :

  • Peut-on vraiment lutter contre les fake news ?
  • Comment faire pour avoir le contrôle des données ? Quand bien même que différentes législations essaient de mettre en place un système adéquat, les géants du numérique ne sont-ils pas trop puissants ?
  • Pourra-t-il existé un autre modèle économique qui ne va pas favoriser l’expansion des fake news et la maîtrise illégale des données personnelles des utilisateurs du web ?
  • Peut-on réellement mettre fin aux publicités politiques peu transparentes.

Autant de questions qui nécessitent aussi pas mal de réponse.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage