Archives pour la catégorie Hackers

Les attaques de hackers sont de plus en plus fréquentes. Découvrez sur ce blog les conseils de sécurité afin d’éviter de vous faire pirater.

Comment devenir un hacker ?

D’abord, que referme la notion de Hacker ?

En vérité, la définition du Hacker est bien loin de ce que beaucoup d’entre nous pensons. De façon générale, un Hacker est une personne qui a la capacité technique et stratégique de contourner les systèmes informatisés pour avoir accès aux données non autorisé de ces systèmes. Et de par cette définition peu précise que les plusieurs personnes ont tendance à penser malheureusement que les Hackers ne sont des pirates informatiques qui n’ont pas de très bonnes intentions dans leurs pratiques informatique. En clair, hacker veut pas forcément dire pirate informatique, même si certains hackers le sont.

Cet article va aussi vous intéresser : Black Hat vs White Hat Hacker

Le hacking (Ce que fait le hacker) est, il faut le dire un état d’esprit, un esprit de compétition, pour les esprits curieux et cela dénote clairement d’une vaste connaissance qui donne la disposition de voir les détails les plus petits des choses et puis dégager ses vulnérabilités afin de les rectifier. Il faut aussi souligner que le hacking peut s’étendre à plusieurs domaines, ou le sens de la notion « hacker » devient : « DEVELOPPER ».

Pour conclure notre approche définitionnelle notons que le Hacker est un individu qui montre qu’il a une passion pour la compréhension du fonctionnement des appareils informatiques et les réseaux qui les relient entre eux.

Comment devenir Hacker ?

La première disposition du hacker est la connaissance de la programmation. C’est, absolument la compétence fondamentale d’un hacker. Dans les années 97, le langage de programmation à connaître forcément était le langage C. Cependant, sachez que vous ne pouvez pas prétendre être un hacker ni même un programmeur juste, si vous n’avez la maîtrise d’un seul langage de programmation. Il faut absolument apprendre à concevoir la programmation en terme général, de façon indépendante d’un langage de programmation en particulier.

Pour être un véritable hacker, il faudrait que vous soyez à un niveau être où vous serez capable d’apprendre un nouveau langage de programmation en quelques jours, en établissant le rapport entre ce qui est noté dans le manuel d’apprentissage et vos connaissances propres.

Ce qui veut dire que vous devez connaître plusieurs langages de programmation et très différents. En plus du langage C, vous devez également apprendre le « LISP (ou Schème – NDT) » et le langage « Perl (ou Python – NDT), et le langage Java a depuis un moment sa place également dans la liste. En plus d’avoir le statut de langages les plus utilisés par les hackers, ils forment chacun une approche très variées de la programmation, et contribueront certainement de façon très sensible à votre formation.

Récupérer le système Unix en open source et apprenez à le manier et à le développer.

Unix, il faut le préciser est le système d’exploitation d’Internet. Vous pouvez aussi bien utiliser Internet sans même connaitre le monde Unix. En revanche, vous ne deviendrez jamais un véritable hacker de l’Internet sans connaître ce qu’est Unix. C’est pour cette raison, l’univers du hacking est fortement tourné vers Unix.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Pourquoi les réseaux sociaux sont-ils la cible des pirates ?

Si vous utilisez Internet au quotidien, vous savez qu’il existe un risque non négligeable de se faire pirater, notamment par le biais des réseaux sociaux. Vous vous demandez pourquoi Facebook ou encore Twitter sont la cible de ces hackers ? L’équipe de Password Revelator vous propose 3 explications à ce fait de société :

Parce que les données personnelles sont nombreuses sur les réseaux sociaux

Vous avez sans doute l’impression de ne pas trop en dire sur vous sur les réseaux sociaux. Pourtant, prenez le temps de bien y réfléchir. Si vous êtes totalement honnête avec vous-même, vous allez pouvoir vous rendre compte à quel point vous disséminez facilement des informations personnelles qui vous concernent sur les réseaux sociaux. Bien évidemment, certaines personnes prennent plus de précautions que d’autres. Mais même si vous ne racontez pas toute votre vie sur Facebook ou Twitter, sachez qu’il existe un risque. Rien que le fait de vous inscrire sur un réseau social fait de vous une cible facile pour les pirates. Avant de poster un statut sur Facebook, vous y réfléchirez donc à 2 deux fois avant de cliquer sur bouton “Envoyer”.

Vos données personnelles peuvent vous coûter cher : et ça, les hackers en ont totalement conscience !

A lire également : La gestion de la vie privée sur les réseaux sociaux

Parce que les internautes ne sécurisent pas assez bien leurs comptes sur les réseaux sociaux

Cela ne concerne pas que les réseaux sociaux : les internautes ont tendance à ne pas bien sécuriser leurs comptes. Alors que ce n’est pas bien compliqué : il suffit de choisir un mot de passe complexe et unique pour chaque plateforme ! Et si possible, d’en changer de temps en temps pour brouiller les pistes ! Il faut aussi prendre le temps, lors de l’inscription sur un réseau social, de bien remplir les paramètres de confidentialité : promis, vous aurez tout le temps de naviguer sur le réseau social d’ici quelques minutes… Mais en attendant, pensez à votre sécurité et celle des autres !

Les réseaux sociaux sont une porte d’entrée très facile pour les pirates : ne leur simplifiez pas la tâche !

Vous trouverez des astuces de piratages ici https://www.passwordrevelator.net

Parce que les virus s’y propagent à vitesse grand V !

L’usurpation d’identité est courante sur les réseaux sociaux (rien d’étonnant étant donné qu’il est facile de hacker un mot de passe peu sécurisé). Pour les pirates, il s’agit donc d’un excellent moyen de propager des virus en moins de temps qu’il en faut pour le dire ! Vous avez déjà sans doute cliqué sur un lien posté par un de vos contacts sans vérifier la provenance du lien et du message. Sur les réseaux sociaux, les virus et autres attaques se propagent à vitesse grand V : il est important d’en avoir conscience pour éviter de se faire avoir !

Restez sur vos gardes, mais n’oubliez pas de profiter tout de même de vos réseaux sociaux !

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :
Découvrez nos logiciels de piratage

Black Hat vs White Hat Hacker

Pas une semaine ne se passe sans que nous apprenions qu’un nouveau piratage de données personnelles ait eu lieu. Qu’il s’agisse de récupérer des adresses email, de pirater Facebook, de voler un mot de passe Twitter ou de procéder au hack d’un wifi, les hackers ont l’embarras du choix : les sites Internet étant encore rarement sécurisés à 100%.

Pourtant dans l’univers des pirates, il est important de distinguer le Black Hat Hacker du White Hat hacker :

Le Black Hat Hacker : le piratage malveillant des données informatiques

2-blackhathacker

L’objectif du pirate Black Hat est simple : voler des informations personnelles sur les sites Internet dans le but de les diffuser. En général, le hacker fait pression sur le site Internet d’où proviennent les données afin d’obtenir une contrepartie financière (afin d’éviter la diffusion des données). Cependant, la contrepartie demandée n’est pas toujours financière.

Prenons l’exemple du site AshleyMadison, spécialisé dans les rencontres en ligne extra-conjugales. En juillet 2015, des hackers ont piraté des données provenant des comptes clients du site de rencontre. L’affaire a fait beaucoup de bruit étant donné que les hackers demandaient la fermeture du site Internet. Dans le cas contraire, les informations clients allaient être mises en ligne. Une menace qui n’a pas été assez prise au sérieux : les données personnelles des clients ont été divulguées sur la toile en août 2015 !

Le White Hat Hacker : un professionnel au service de la sécurité des données

2-whitehathackerjpg

Le piratage des données n’est pas toujours malveillant. En effet, il existe ce que l’on appelle des White Hat Hackers : ici l’objectif n’est pas de divulguer les informations sur la toile. Le but est plutôt de déceler une faille de sécurité afin d’inciter les sites Internet à trouver une solution plus sûre pour les données personnelles des internautes. Certaines sociétés de sécurité informatique sont spécialisées sur ce créneau et travaillent avec les plus grandes entreprises et organismes au monde. Mais parfois, le White Hat Hacker ne fait pas partie d’une société de cybersécurité : il peut aussi s’agit d’un individu (ou d’un groupe d’individus).

Fin 2013, le réseau social Snapchat a ainsi été massivement piraté. L’objectif du hacker n’était pas de divulguer les informations personnelles des utilisateurs, mais plutôt de les avertir que les réseaux sociaux ne prennent pas toutes les mesures pour protéger leurs données. Il s’agissait aussi d’une démonstration incitant Snapchat à mieux sécuriser son réseau social.

Une frontière très mince entre Black et White Hat ?

La frontière est mince entre le hacker Black et White Hat. En effet, les pirates qui transgressent les lois afin de prévenir des failles de sécurité sont considérés comme étant des cyber-terroristes (black-hat), alors qu’ils s’appellent plutôt eux-mêmes des White Hat. L’appellation White Hat étant actuellement réservées aux professionnels de la cyber-sécurité.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :
Découvrez nos logiciels de piratage