Comment éviter de subir les failles de sécurité à travers des options de configuration

À l’instar des programmes malveillants, les failles de sécurité sont aussi une véritable plaie pour les responsables de sécurité informatique.

Mais tout cela réside dans les détails. Les pirates informatiques le savent. Ils déploient des moyens considérables pour trouver ses vulnérabilités et cela doit être le cas pour les experts de la sécurité et même des gestionnaires de systèmes d’informations.

Alors voici, 5 pratiques essentielles pour vous prémunir contre les failles de sécurité.

1- Eviter la configuration par défaut des identifiants

Il est très courant de voir ce genre d’erreur. Ce genre d’action permet très facilement aux pirates informatiques de profiter, en cas de découverte d’une des informations d’identification.

2- Ne pas retarder la mise à jour logicielles

C’est un point très important et tout le monde ne peut l’ignorer. On en parle constamment de l’importance des mises à jour. Un système d’information doit être maintenu en permanence par des experts. Car il y a toujours une faille de sécurité à découvrir. Les pirates informatiques les cherchent constamment ainsi que les spécialistes de la sécurité. Les mises à jour sont mises sur pied justement pour combler ses failles de sécurité avant qu’elles ne soient exploitables ou exploitées. Une simple négligence à ce niveau peut avoir de grandes conséquences. Ne pas assurer la maintenance de façon discipliner à ce niveau et une manière très facile d’inviter les pirates informatiques à s’en prendre au système. Rien qu’à voir les primes énormes que les entreprises mise dans le bug Bounty prouvent qu’il ne faut pas prendre tout ça à la légère.

3- Ne pas utiliser le même mot de passe pour plusieurs périphériques à la fois

Les mots de passe sont les premiers obstacles qui s’opposent aux intrus. Il permet d’assurer un minimum de sécurité dans certains cas c’est la seule sécurité. Il est conseillé de constituer des mots de passe de telle sorte qu’ils ne puissent pas non seulement être deviné facilement, mais qu’ils ne puissent pas se répéter. Ce qui permet d’empêcher la personne de les craquer ainsi de briser votre défense. Par conséquent, c’est une mauvaise idée d’utiliser le même mot de passe pour plusieurs accès. Car il suffit qu’un seul soit mis en échec, pour que tous les autres le soit aussi. Les pirates savent que ce genre de pratique existe et continuent. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils ne manquent pas de toujours réutiliser les données qu’ils ont réussi à dérober.

4- Assurer une bonne configuration des interfaces à distance

Lorsque le système d’information doit être constamment en contact avec des appareils qui ne font pas partir de parc informatique originel, il faudrait mettre en place un ensemble de protocoles de sécurité qui vont sécuriser ses échanges à distance. Ce genre de service ne manque pas. L’entreprise américaine Microsoft propose même un outil permettant la gestion des terminaux à distance, à travers une interface assez bien organisé est fiable. Cela est important de s’assurer d’une très bonne organisation à ce niveau. Car il y a toujours des cybers malveillants qui sont à l’affût. La moindre erreur peut être sanctionné par une intrusion très sévère. Il faut bien sûr mettre en place un ensemble de solutions de protection à distance tel que des pare feux et des modes d’identification assez sécurisés.

5- Organiser des compagnes de maintenance régulier

Que ce soit avec des experts externes à l’entreprise ou des experts internes, il est très utile de voir et revisiter son système dans son ensemble pour essayer de trouver des potentielles vulnérabilités ou pour être sûr de n’avoir pas été victime d’une cyberattaque. Cela permet de corriger des failles de sécurité ou des bug potentiels. En même temps, il vous permettra de définir des programmes de sécurité que vous n’avez envisagé dès le début.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage