Comment se protéger d’un logiciel de rançonnage ?

De nos jours plusieurs personnes se voient de plus en plus extorquer de l’argent via un système de piratage informatique sophistiqué.

Ce système se base sur l’utilisation de logiciel appelé ransomware ou ranciogiciel en français.

Cet article peut aussi vous intéresser : Un groupe spécialisé dans l’hospitalisation privée a été attaqué par un ranciogiel

Mais qu’est-ce que c’est exactement ?

Un logiciel de rançonnage ou ransomware est une application ou un programme qui permet à un pirate informatique de prendre le contrôle de l’appareil ciblé et d’empêcher l’utilisateur principal d’y accéder, une fois ce détail réalisé, le pirate informatique exigera de la part de l’utilisateur une rançon pour débloquer son système. D’où la notion de logiciel ranciogiciel.

La tactique est simple, les pirates passe généralement par l’envoi de courriels qu’ils infectent avec le programme. Une fois le courrier Ouvert, le programme s’installe automatiquement sur le terminal visé. Alors nous vous donnerons des astuces pour vous préserver de ce système de piratage, qui devient de plus en plus populaire.

Tout d’abord ayez l’habitude de sauvegarder vos données.

En effet c’est la meilleure stratégie de vous prémunir directement de ce genre de piratage. Car si le but est de vous empêcher d’accéder au Terminal, donc à vos données. Une fois les sauvegardes effectuées, vous ne risquez plus d’être sur le coup de cette technique. En effet dès l’instant que vous découvrirez qu’une attaque vous a atteint. Vous pouvez tout simplement réinitialiser votre terminal pour vous débarrasser du logiciel.

Éviter absolument d’ouvrir des courriels de destinataires inconnus.

En effet, vu que le premier moyen d’accès votre terminal est par le moyen de courrier électronique, vous devez faire attention à tous les mails que vous recevez. Si ce n’est pas important ou si ce n’est d’un destinataire connu, pas sécurité effacer le mail. Souvent la curiosité est un défaut qui peut s’avérer désastreux Par ailleurs vous devez apprendre à distinguer les mails standard des mails pièges. Pensez aussi à trouver des stratégies de récupération de vos données.

Vous devrez connaître les extensions des fichiers douteux pour ne pas vous laisser.

Tous les fichiers informatiques que vous recevrez en tenant compte de la nature seront constitués par extension. Aussi cela peut être l’extension MP4 pour les fichiers vidéo – audio où une extension de doc pour les fichiers documents surtout vous des vrais éviter le type d’extension tel que pif – .com -.bat – .exe – .vbs – .lnk… Vous vous méfierez aussi sûrement des extensions de type . cab. ou scr.

L’Agence nationale de sécurité des systèmes d’informations les catégorise comme des extensions de décompression facilitant les opérations de simulations des programmes malveillants

Mettez constamment à jour vos terminaux.

C’est le conseil le plus donné pour les dispositions de sécurité de vos terminaux. Les failles de sécurité sont constamment découvertes et les constructeurs font de leur mieux pour toujours proposer de nouveau correctifs. Les mises à jour vous permettent d’adopter ces correctifs et de vous protéger contre de potentiel faille. Aussi, assurez-vous d’être toujours au courant des patchs de sécurité qui seront délivrés par vos constructeurs. Pour conclure un système d’exploitation non mise à jour et une porte ouverte aux des pirates

Utiliser des comptes utilisateur au lieu de compte administrateur sur votre terminal.

En effet évitez d’accéder à Internet depuis votre compte administrateur. L’ordinateur dispose de plusieurs fonctionnalités qui permettent de ne pas naviguer avec le code administrateur qui gère principalement le terminal. À cause des privilèges temps dont dispose le compte administrateur. Si vous êtes piraté, votre ordinateur est à la merci de votre pirate alors que si c’est un compte utilisateur, la portée est limitée. Vous pouvez ainsi mener certaines actions action pour vous défendre.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage