Des pompes à essence connectées, la cible de cybercriminels

Les pompes à essence aujourd’hui par le biais des objets connectés sont devenues une des nouvelles cibles des pirates informatiques.

Les chercheurs en cybersécurité affirme que c’est le nouveau sésame des cybercriminels.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment trouver des réseaux WiFi où se connecter gratuitement ?

Elles sont devenues l’un des sujets favoris d’actualité sur les forums de discussion axés sur la sécurité informatique. Si depuis un moment  les pirates Informatique s’intéresse  de plus en plus aux objets connectés, les pompes à essence quand elles sont à la tête de leur intérêt.

Les chercheurs en sécurité informatique de Trend Micro ont découvert cette nouvelle cible qui intéresse tant les hackers. Après un examen minutieux des marchés présents sur le dark web dans différentes langues dont le russe, l’espagnol, l’anglais, l’arabe et le portugais. Et le marché russe s’est montré l’un des plus attractifs dans le domaine.

Ces chercheurs ont constaté que sur ces différents marchés, on y vend déjà des compteurs intelligents qui ont été modifiées. Cela se comprend quand on sait qu’en Russie, la législation oblige tout type de compteur électrique à être un compteur intelligent. De la sorte, les pirates informatique vont s’atteler à modifier le firmware de ses appareils et fais en sorte que les utilisateurs reçoivent des factures moins chères qu’ils ne devraient payer.

Mais d’un autre côté, les utilisateurs des forums russes ont des articles qui expliquent comment faire pour pirater des pompes à essence avec des tutoriels à la base décrivant le fonctionnement même de ses outils.

Plusieurs articles portant sur les méthodes à mettre en œuvre pour pirater des pompes à essence sans très fréquemment publiés sur ces forums dans différents langue mais en particulier en portugaise. Certains tutoriels décrivent étape par étape comment s’y prendre pour réussir le piratage de la pompe à essence.

Le risque de ce nouvel intérêt pour les pompes à essence est grand. En effet certaines personnes peuvent s’en servir a des fins très dévastatrices.

On se dit qu’à l’instar de tout objet connecté, les pompes à essence pour être attaqué par la technique du déni de service qui va consister pour les pirates à surcharger les services entrants et sortants liés à la gestion en ligne des pompes.

Dans leur rapport, les chercheurs de Trend Micro nous explique comment les hackers peuvent s’en prendre au système des pompes à essence qui ne sont pas sécurisées : « Il y a un certain nombre d’autres scénarios qui pourraient éventuellement se concrétiser. Cela comprend la reconnaissance pour connaître le calendrier de livraison, l’extorsion consistant à bloquer l’accès du propriétaire en échange d’une certaine somme, et même le sabotage de la pompe à essence en ajustant les limites du réservoir pour qu’il déborde.»

On se rencontre alors que le dangers est bel et bien réel. pour se proteger un tel danger qui pourrait menacer la sécurité non seulement des usagers mais aussi des gestionnaires des pompes à essence, il faudrait des mesures assez solides. À ce sujet les chercheurs de Trend Micro conseillent : « Les opérateurs de ces appareils devraient également envisager d’utiliser des fonctions telles que les VPN pour chiffrer le trafic et l’authentification mutuelle, par laquelle l’appareil et l’utilisateur se valident mutuellement avant de continuer. »

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage