Une entreprise estime les dégâts d’un piratage au ramsonware à 95 millions de dollars

Un fabricant Danois d’appareil auditif dénommé Demant a été victime d’une attaque informatique de type ramsonware.

Un mois après l’attaque, ce dernier ne s’en est toujours pas remis car n’ayant pu récupérer encore la totalité de ses fichiers.

Cet article va aussi vous intéresser : Yves Rocher : une fuite de données mettant à nu les informations personnelles des clients

Le dégât évalué s’élève à 95 millions de dollars, ce qui fait de cette attaque l’une des plus onéreuses qui soit au monde.

Il s’apparenterait à l’attaque du programme NotPatYa qui avait aussi infecté plusieurs grands groupes par-delà le monde dont Maersk ou encore FedEx. les dommages se sont élevés en ce temps à environ 300 millions de dollars. Cependant les pertes subies par Demant dépassent largement celles subies par le géant de l’aluminium norvégien Norsk Hydro qui tournait autour de 40 millions.

Le problème avec la firme d’appareils auditifs a commencé depuis le mois de septembre. Depuis sa déclaration sur son site web dans laquelle elle affirmait qu’elle fermait son département informatique suite à une faille de sécurité critique. Malheureusement, la société ne donne pas plus de détails sur ce qui est arrivé à ce réseau informatique. Tout ce qu’on avait su c’est que « son infrastructure informatique a été visée par la cybercriminalité ».

Mais en analysant de plus près, nous avons constaté que c’était plutôt une attaque de type Ramsonware. Provenant de l’extérieur dont l’objectif est bien sûr de prendre en otage le système informatique de la société. Toutes les structures de la société ont été gravement touchées et parmi tant d’autres selon la société elle-même : « le système ERP, les installations de production et de distribution de la société en Pologne, les sites de production et de service au Mexique, les sites de production d’implants cochléaires en France, le site de production d’amplificateurs au Danemark et l’ensemble de son réseau Asie-Pacifique. »

Il a fallu littéralement des semaines à Demant pour essayer de mettre en route son système. C’est ce qu’elle avait besoin encore environ 2 semaines pour être en mesure de mettre en route totalement ce système.

À ce propos la conséquence on été immédiate. Il était signalé par la société que l’attaque a eu pour effet immédiat « des retards dans la fourniture de produits ainsi qu’un impact sur notre capacité à recevoir des commandes (…) dans notre secteur de la vente au détail d’appareils auditifs, de nombreuses cliniques de notre réseau n’ont pas été en mesure de servir les utilisateurs finaux de manière régulière ».

la société peut quand même compter sur une police d’assurance qu’elle pourra encaisser d’environ 14,6 millions de dollars. On sait que le coût total de réparation des dégâts causé par l’attaque s’élève à environ 7,3 million de dollars. Cependant, la majorité des pertes subies par l’entreprise touche généralement ces services de vente. « Environ la moitié des ventes perdues estimées sont liées à nos activités de vente en gros d’aides auditives. Cet incident nous a empêchés d’exécuter nos activités au cours d’un des mois les plus importants de l’année, en particulier aux États-Unis, qui représentent notre marché le plus important (…)

Un peu moins de la moitié des ventes perdues estimées concerne notre activité de vente au détail : un nombre important de cliniques ont été incapables de fournir les utilisateurs finaux de manière régulière. Nous estimons que l’impact le plus important se ressentira sur nos activités en Australie, les États-Unis le Canada, et le Royaume-Uni. La grande majorité de nos cliniques sont à présent entièrement opérationnelles, mais, en raison de l’impact de cet incident sur nos activités, nous nous attendons à perdre des ventes sur les prochains mois.» déclarait l’entreprise.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage