La sécurité informatique comme le cœur du développement du télétravail

Le télétravail aujourd’hui est presque imposée aux entreprises.

Avec la situation actuelle imposée par la crise sanitaire. Le contexte est favorable à l’expansion de la menace informatique. C’est d’ailleurs pour cette raison que les spécialistes de la sécurité alerte les entreprises et les organisations de placer cet aspect au cœur de leur organisation du télétravail.

Cet article va aussi vous intéresser : Les cybercriminels profitent du télétravail pour s’infiltrer

Kaspersky, société russe spécialisée dans la sécurité informatique produit en ce sens des conseils qui vont permettre de mieux encadrer cette période qui se trouve énormément bouleversée par plusieurs problèmes. En particulier au niveau de l’informatique.  « Le passage forcé au télétravail a complètement modifié le paysage des menaces, et les responsables de la lutte contre le cyber-crime se sont adaptés avec plus ou moins de célérité », explique notamment Pascal Naudin, Responsable des ventes B2B pour l’Afrique du Nord, de l’Ouest et centrale chez Kaspersky.

En effet, la majorité des entreprises aujourd’hui se trouvent contraintes à appliquer le travail à distance, alors qu’elles pas à l’origine préparer à cela. Cette situation a impliqué un changement de cadre un peu brusque qui a peut-être rendu difficile la prise de bonnes décisions, pension le plan technique qu’humain. Avec le dispersement des collaborateurs des entreprises, et l’accès multiple au système informatique par voie externe a créé une situation beaucoup plus compliquée à gérer surtout au niveau de la sécurité. « D’un point de vue général, nous avons constaté une hausse significative des attaques ciblées envers les entreprises, et le Maroc n’a pas été épargné. Les attaquants ont aussi de leur côté fait preuve d’imagination en mettant au point de nouvelles méthodes d’attaques associant APT (menace persistante avancée) et ransomware (chiffrement des données dans l’espoir de soutirer une rançon) », précise Pascal Naudin.

Pour que les entreprises puissent améliorer dans de tels contextes la sécurité de leurs réseau et système informatique, la société de sécurité informatique Kaspersky le recommande de mettre en place des solutions de type EDR (Endpoints Detection & Response). Ce procédé le permettra de rendre beaucoup plus efficaces les analyses des comportements anormaux sur les différents réseaux, et cela, quel qu’en la cause. Que ce soit le fait d’un homme ou d’un programme malveillant. Dans un certain sens, cela est nettement profitable pour elles de s’équiper de ce genre d’outils informatiques pour accroître leur sécurité. Surtout dans une situation où les pirates informatiques arrivent à s’adapter facilement aux solutions de protection.

Les habitudes ont changé. La crise sanitaire qui secoue le monde actuellement pousse la majorité des organisations à adopter de nouvelles méthodes pour collaborer tout en faisant l’effort d’être en adéquation avec les législations en matière de protection des données numériques. La vigilance dans de tel contexte est plus qu’une nécessité surtout au niveau du travail à distance. Les systèmes informatiques sont plus que jamais exposé à la menace externe. Une situation qui rend la tâche beaucoup plus difficile aux responsables de sécurité des systèmes d’information qui doivent veiller à l’intégrité de toute les connexions et bien sûr à l’authentification des identités. Savoir qui a droit à accéder au système et s’il le fait dans de bonnes conditions est l’une des étapes les plus importantes de la politique de sécurité que les entreprises doivent s’imposer.

En outre, il ne faudrait aller trop vite en besogne : « Je pense que le tout télétravail ne peut être la solution, sauf pour quelques professions précises, car tous les salariés ne pourront pas dédier un espace de travail permanent à leur domicile », signifie Naudin, le responsable vente de Kaspersky. Selon ce dernier, on peut bel et bien envisager une organisation mixte du travail. Dans une certaine partie le travail à distance et dans une autre la collaboration en présentiel. Appréhender de la sorte, les effets positifs pourront être facilement visible sur les employés et leur comportement sur de long terme. Malgré tout, le spécialiste de Kaspersky ne manque pas de reconnaître le poids du télétravail en cette période. « Car nous sommes régulièrement en transit entre les 27 pays que nous couvrons, et n’avons pas de bureau physique dans chacun de ces pays. Quoi qu’il en soit, le télétravail a modifié notre façon de travailler, mais je souhaite vraiment que cela ne prenne jamais le pas sur les rencontres présentielles qui sont la base de toute relation humaine ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage