La ville de Marseille, victime des cyberattaques qui dure depuis maintenant 1 mois

Depuis maintenant un mois, la ville de Marseille est durement touchée par une attaque informatique qui a affecté durement ses habitants et continuent de les affecter.

Cette attaque informatique a eu lieu entre le 13 et 14 Mars dernier, elle a touché de plein fouet la collectivité de Aix-Marseille-Provence, qui est composée de plus de 90 communes. Les experts l’ont qualité de « Inédite par son ampleur », l’attaque était « massive et généralisée ». Pour la population, les conséquences sont assez graves. Surtout en cette période où le télétravail est devenu plus qu’un standard mais une obligation pour beaucoup d’entre eux, leur rendement est déjà mis en mal.

Cet article va aussi vous intéresser : La ville de Châteauguay, au prise des pirates informatiques

En revenant sur les détails de l’attaque, les autorités de la localité ont témoigné : « Nos serveurs ont été cryptés à hauteur de 90% contre une demande de rançon ». « Ce sont l’ensemble des services numériques de la Métropole qui ont été touchés à différents degrés de gravité dont notamment les systèmes d’information et de gestion des ressources humaines, de la paye, des finances (…) Les outils d’exploitation opérationnels des services mais aussi une partie de la téléphonie, les sites internet et les services aux usagers. » expliquait la métropole à l’Agence Française de Presse.

Pour utiliser le télétravail en sécurité dans cette période de confinement, il a été conseillé aux agents qui opéraient à distance d’utiliser des réseaux WiFi personnels. Parce que le réseau de la ville avait été coupé pour éviter que l’infection ne se répande sur les autres terminaux (publics et privées). Pour aider et maintenir les activités essentielles de l’administration et permettre aux agents de la collectivité de continuer à travailler, des systèmes pour permettre le travail à distance par visioconférence ont été déployés.

Pour le moment, la mairie de Marseille évite toute communication sur l’ampleur de l’attaque, il ne donne pas assez de détails sur les potentiels conséquences. Sûrement pour ne pas effrayé, étant donné que la pandémie du COVID-19 inquiète déjà beaucoup plus. Cependant, elle a quand même souligné que certains services ont été restaurés, tel que l’outil de paiement numérisé des factures et les traitements des marchés et même celui de « Allô mairie ». Par ailleurs, la ville n’a pas manqué de souligner que : « Les services municipaux travaillent sans relâche pour un retour à la normale. ». Selon une estimation des autorités de la ville, il faudrait attendre jusqu’au 20 Mai pour compter sur un retour au calme et avoir ainsi la possibilité de « reconstruire un système complet. ».

Mais cette cyberattaque ne s’est pas limitée qu’à localité de Marseille. En effet, La ville de Martigues avait été aussi touchée. Cependant cette dernière a mentionné avoir réussi à endiguer son problème il y a une dizaine de jours maintenant.

Après une intervention de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information, il a été décompté que près de 300 machines ont été mis hors service depuis le début de cette attaque informatique.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage