Une faille de sécurité découverte sur le navigateur Safari permettrait de pirater les iPhones et les Mac

La semaine dernière, il a été publié, avoir été découverte sur le navigateur de Apple, Safari, une faille de sécurité jugée critique.

Cette faille de sécurité permettrait à un pirate informatique, d’avoir accès à la webcam et au micro de votre iPhone ou votre iMac. « La faille qui est liée au moteur de rendu Webkit permet d’obtenir sans votre consentement l’autorisation d’accès à des composants sensibles et donc de vous espionner à votre insu. » Expliquait David Igue, journaliste IT.

Cet article va aussi vous intéresser : Pirater le Mac d’Apple, une chose qui semble si facile pour certains experts

Apparemment la faille de sécurité serait une ancienne vulnérabilité qui aurait été découverte par Ryan Pickren, un chercheur en sécurité informatique, lors d’un d’un programme de bug Bounty qui, l’a mise à nue récemment avec l’autorisation de Apple. En des termes plus simples, la vulnérabilité proviendrait d’un système de demande d’autorisation. En effet, lorsque les utilisateurs sont sur un site internet, et que de la navigation, le site demande l’autorisation d’accéder au micro ou encore à la webcam de l’iPhone ou du Mac, le navigateur de Apple conserve généralement les paramètres de l’autorisation, pour qu’une prochaine fois, la demande ne se réitère. Histoire de faciliter la navigation. C’est exactement cet aspect qui cause en quelque sorte la base de notre problème. Car en se servant un script malveillant, un pirate informatique peut induire en erreur le navigateur, en lui faisant croire, que le site qui est sous son contrôle a aussi les mêmes droits d’accès à la webcam et au micro des terminaux. Du moins, c’est ainsi que le chercheur a procédé. On notera alors que C’est cette « confusion sous la forme d’une réaction en chaîne qui rendrait un site malveillant similaire à Skype (par exemple), du point de vue de Safari », nous expliquait le chercheur Ryan Pickren.

Sous certains terminaux (encore vulnérables), cette faille de Safari donne la possibilité au pirate de « lancer discrètement un logiciel d’infiltration de webcam pour enregistrer des conversations et prendre des photos, ou même réaliser des partages d’écrans ». Détaille le chercheur. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a fortement recommandé de mettre à jour ces terminaux iPhones ou Macs dans les plus brefs délais. Car depuis le mois de janvier et celui de Mars, des correctifs ont été proposées pour combler la faille de sécurité. Apple avait en effet été informé depuis un moment, dans le courant du mois de décembre 2019 par le chercheur lors de sa découverte la vulnérabilité durant le programme. Ce dernier a d’ailleurs empoché une récompense de 75 000 dollars après avoir alerté le géant américain du problème.

Par ailleurs, une telle faille de sécurité est véritablement dangereuse en cette période de confinement, car l’utilisation des moyens de communication par webcam c’est véritablement accru avec l’explosion du trafic d’Internet. Il serait prudent alors de s’assurer d’avoir tous ses terminaux à jour.

Ce cas de figure démontre encore que le programme de bug Bounty lancé par Apple présente des avantages notoires. Ça sera une manière pour le géant américain de rattraper les erreurs commises vers la fin de l’année 2019 sur le plan de la sécurité de cet appareil.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage