Le manque de main d’œuvre dans le domaine de la cybersécurité se fait de plus en plus sentir

Le manque de main d’œuvre dans le domaine de la cybersécurité se fait de plus en plus sentir

juin 11, 2022 Non Par admin

Selon une étude réalisée par l’APEC, 7000 offres d’emploi pour des cadres ont été émises en 2021 dans le domaine de la sécurité informatique.

Seulement la moitié des offres ont pu avoir des réponses favorables.

Cet article va aussi vous intéresser : Une grande partie des attaques aux rançongiciels se déroule le week-end et les nuits

Aujourd’hui, 46 % de Profils que recherchent les entreprises sont généralement des spécialistes dans :

– La conception d’architectures ;

– Dans l’administration des systèmes d’information ;

– Le développement de solutions de sécurité.

Si les enjeux de la cybersécurité se présentent comme étant quelque chose d’incontournable, malheureusement les professionnels du domaine manquent grandement à l’appel.

Une étude réalisée par l’APEC et le Pôle d’excellence cyber, de 2017 à 2021 met en évidence un certain dynamisme dans la filière de la sécurité informatique. Cependant ce dynamisme souffre grandement d’une pénurie notoire de main d’œuvre qualifiée. L’exigence de de compétences pour gérer des postes de cadre a doublé en l’espace de 5 ans. Entre 2017 et 2021, les offres d’emploi liées à la sécurité informatique ont augmenté de 90 %. Seulement au niveau des cadres cyber, on parle d’une hausse de 20 %.

De nos jours, 51 % des offres d’emploi sont pourvues par les SSII. Juste derrière avec 34 % d’offres d’emploi le secteur de l’ingénierie et de la recherche et développement. 14 % mais pour les pourvoyeurs d’emplois de ce domaine sont des institutions financières comme les banques et les maisons d’assurance. Une dernière position se trouve l’administration publique.

Les offres d’emplois sont pour la plupart émises par des entreprises spécialisées dans le domaine de l’informatique.

« Pénalisées, les TPE-PME peinent aujourd’hui à se rendre visibles et à attirer des cybers spécialistes à l’embauche, face à la forte présence des entreprises des services sur le marché de la sécurité IT. D’autant que la filière cybersécurité bénéficie encore d’une attractivité relative, par méconnaissance de ses métiers ou d’idées préconçues. Pourtant, le spectre des professions liées à la sécurité informatique est vaste. », peut-on lire dans le rapport.

En France, la région de la Bretagne se présente comme la plus grande émettrice d’offres d’emplois dans le domaine de la sécurité informatique.

« Du côté des régions les plus dynamiques, l’Île-de-France est celle qui continue d’exprimer le plus de besoins en cybersécurité, devant la région Auvergne-Rhône-Alpes. Toutefois, la Bretagne se démarque fortement. En effet, elle se hisse au 5e rang des régions qui publient le plus de propositions dans le domaine et à la 1ère place en termes de progression. En effet, le volume des offres en cybersécurité a triplé en 5 ans sur ce territoire. Elles pèsent ainsi 2,8 % du marché local (vs 1,3 % au niveau national). La Bretagne se montre également attractive pour les jeunes diplômés avec 44% des offres d’emplois en cybersécurité leur étant ouvertes contre 22% au national. », note le rapport.

Pour le moment, ce problème est généralisé à l’échelle mondiale. L’idée est sûrement de trouver moyen d’attirer beaucoup plus de personnes dans le secteur de la cybersécurité. Pendant ce temps les entreprises doivent faire de leur mieux avec ce qu’elles ont sous la main.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage