Le Play Store de Google à l’épreuve de 24 000 applications non fiables

Comme toujours, la boutique d’applications de Google est confrontée à des problèmes d’applications illicites.

Certains logiciels continuent de cacher leurs fonctionnalités d’espionnage, ce qui met grandement en danger les utilisateurs. Selon les spécialistes de la cybersécurité de chez Comparitech, le FireBase du PlayStore présente une faille de sécurité critique. Il existe certaines vulnérabilités dont peuvent profiter des pirates informatiques pour mener à bien la propagation de certains logiciels ayant des fonctionnalités malveillantes. Et dans cette nouvelle vague de cyber criminalité, l’objectif des hackers est de dérober le maximum de données appartement au utilisateurs.

Cet article va aussi vous intéresser : 12 000 applications Android potentiellement vérolées

Il faut noter que les failles de sécurité dont il est question, sont visibles sur la plate-forme Firebase, une plate-forme qui fait partie du grand groupe de Google, acquise en 2014 par le géant américain. Cet espace permet aux développeurs de programmer de nouvelles applications très rapidement dédiées au web et au mobile. Peut-être que le problème vient du fait que plusieurs utilisateurs peuvent utiliser en même temps le même outil sans en connaître la faille de sécurité.

Selon les chercheurs en sécurité de Comparitech, le problème de sécurité vient d’une mauvaise configuration du système de protection de Firebase par ces développeurs d’origine. Et cela a pu affecté près de 24 000 applications déjà présentes sur le PlayStore. Ce qui fait que les données personnelles qui seront collectées par les développeurs à travers leurs applications plus ou moins vérolées sont menacées car, ces informations peuvent être récupérées sur les serveurs de Firebase. Il suffit d’un simple ajout de « .json » à la fin de chaque adresse web de Firebase pour en avoir accès. En somme, un véritable problème de sécurité. Car, tout cybercriminel étant suffisamment expérimenté, pourrait s’infiltrer dans le système, et dérober suffisamment de données d’utilisateurs qu’il le souhaiterait. En d’autres termes les cybercriminels peuvent avoir accès à présent à plusieurs types de données tels que des identifiants de connexion comme des mots de passe des adresses mail des noms d’utilisateurs, et mieux encore, les adresses IP des adresses postales et même des coordonnées téléphoniques.

Bien sûr certaines informations qui seront collectées seront encore plus sensibles. Car comme on peut l’observer, il existe des bases de données présentes sur le Firebase de Google, qui contiennent des informations de nature financière telles que des coordonnées bancaires et des photos d’identité. En tenant compte du fait que Firebase est utilisé dans la création de logiciel tournant sur le système de Apple, iOS et en même temps sur le web, qu’on peut alors imaginer la masse d’informations qui être compromises à n’importe quel moment si elles ne sont pas déjà.

Par ailleurs, « Les malwares se cachent dans les applications. Les informations collectées par les hackers sur le FireBase peuvent valoir très cher sur le Dark Web. Les pirates informatiques exploitent la faille qu’ils ont trouvée sur cette plateforme pour avoir une source de revenus plutôt conséquents. » comme le signifient les experts de Comparitech.

De plus, notons que les pirates informatiques ont la possibilité d’exécuter un code malveillant.  Ils le peuvent en implantant tout simplement un logiciel malveillant, quand ils veulent causer plus de tord ou un programme de rançonnage dans les logiciels qui sont disponibles dans le Firebase. C’est pratique dans un sens et très dangereux. Il peut causer encore plus de dommages. Tout simplement parce que cela serait de nature à n’éveiller aucun soupçon du côté des développeurs.

Cette fois-ci la situation est véritablement critique. On parle de 24 000 logiciels qui seraient touchées par une faille de sécurité importante. On parle ici de près de 4,22 milliards de téléchargements dans monde, ce qui peut équivaloir au même nombre de personnes qui serait exposé. La société Comparitech après la découverte a déjà signifié la faille de sécurité à Google. Cette dernière entrera en contact avec les différents développeurs dont les applications sont menacées par la vulnérabilité afin de trouver un moyen pour les corrigés. Le géant américain à part ailleurs assuré que ça plateforme Firebase dispose de plusieurs fonctionnalités qui permettent différents développeurs de pouvoir faire aisément des configurations de sécurité dans la mesure où des corrections s’imposent. Google a assuré aussi il met tout en œuvre pour prévenir tous les programmeurs dans la mesure où leurs applications connaîtront des erreurs de configurations lors des différents déploiements des parties des sécurités.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage