Le réseau social Facebook va étendre les capacités de son programme de bug bounty

Dans le souci d’accroître la protection de ses utilisateurs, le géant Américain des réseaux sociaux, Facebook va accroître son programme de bug Bounty.

Effectivement Facebook pourra désormais récompensé à hauteur de 500 dollars tous les spécialistes ou chercheurs en sécurité informatique qui arriveront à déceler une quelconque vulnérabilité sur sa plate-forme. Il sera aussi exigé de la part des chercheurs plusieurs vérifications de façon régulière.

Cet article va aussi vous intéresser : Quand la divulgation de failles de sécurité demeure un problème épineux

On voit depuis un certain moment que Facebook mise beaucoup sur ces programmes ses bugs Bounty. Depuis le mois avril de l’an dernier, la société américaine s’était engagée à verser une rémunération à toute personne trouvant des failles sur son site internet. Et c’est dans ce contexte que le chef de la sécurité de chez Facebook Collin Greene, avait annoncé que « des récompenses financières seront reversées aux personnes qui détecteront des vulnérabilités. ».

Mais dorénavant, le réseau social ne compte plus observer de manière à attendre qu’es ses chasseurs de bug trouvent une failles avant les pirates. Il sera engagé des tests sur demande pour mettre à l’épreuve l’ensemble de son système et ainsi que les modèles de sécurité. Et pour cela le réseau social compte mettre en place une équipe de chercheurs de cybersécurité à l’exemple du Project Zero de Google. Le directeur du département sécurité du réseau social le plus utilisé au monde va expliquer cela dans une publication qui est très ravissante : « nous élargissons la portée de ce programme pour récompenser les rapports faisant mention des vulnérabilités avérées, dans les applications et les sites web tiers qui s’intègrent à Facebook ».

Quand on sait que le métier de chercheur de bug est un travail qui est très en vogue de nos jours, Facebook de prendra pas du temps pour se constituer son armée des chasseurs de bug informatique. Cependant pour être admissible, il y a certaines règles relatives à la divulgation des vulnérabilités ainsi que des primes auxquelles il faudrait d’abord se conformer, sinon Facebook de vous ne considèrera pas comme un collaborateur dans ce secteur.

Le réseau social espère grandement que cette initiative va accroître encore la portée des recherches et par ricochet la sécurité de ses utilisateurs dans son ensemble : « nous espérons encourager la communauté des chercheurs en sécurité informatique à s’engager encore un peu plus à nos côtés ».

Le montant de la prime moyenne est de 500 dollars soit 450 €. Mais ce n’est pas ce qu’on pourrait appeler une récompense stable car elle peut grimper en tenant compte de l’importance de la faille de sécurité découverte. C’est l’exemple de ce jeune de nationalité Finlandaise, âgé de seulement 10 ans, qui a obtenu 10 000 dollars de récompense pour avoir découvert une faille importante de sécurité. Son exploit avait été de trouver un moyen de s’introduire dans les serveurs de Facebook, pour retirer des commentaires fait par des utilisateurs.

Pour le moment on ne sait pas exactement quand est-ce que le programme démarrera décrit par Facebook.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage