Les arnaques en ligne dont il faut se méfier

Avec le développement des outils numériques de leur utilisation au quotidien, les arnaques en ligne en proliférer.

Que ce soit de simples tactiques destinées a soutiré quelques informations ou de l’argent aux internautes ou de quelques stratégies dignes d’un vrai hacker, il y’en a malheureusement pour toutes sortes. Pour mieux se protéger, il faudrait être informé de ces menaces. Et prendre les mesures qui s’imposent. Dans cet article nous allons aborder la question certaines menaces informatiques.

1- GINP

C’est ainsi que les professionnels de la cybersécurité l’ont baptisé. C’est en réalité un programme malveillant, qui prend la forme d’une application assez populaire ou même une application fictive. Il permet aussi des criminels de prendre le contrôle du smartphone sur lequel il est installé. Durant le mois d’octobre dernier, c’est un malware qui a fait de nombreux dégâts en Espagne, en particulier près les clients de certaines grandes banques tel que Santander, BBVA, Caixa, etc.

Ayant la capacité de se camoufler comme une application légitime, Ginp pouvait être téléchargé sur des magasins d’application Android. Une fois qu’il est installé, il fait disparaître le logo de l’application corrompu, ce qui empêche toute désinstallation. Il a aussi la fonctionnalité de remplacer l’application de message, permettant alors aux cybercriminels de pouvoir accéder à au SMS ou même vos e-mails. Il permettait aussi d’accéder aux applications bancaires ou de paiement.

Pour le moment, l’application n’a été observé seulement que sur le système d’exploitation de Google c’est-à-dire Android. Le conseil aux utilisateurs smartphone tournant sur Android est de ne jamais télécharger l’application en dehors de Google PlayStore. Les programmes de protection de Google sont en alerte et il empêche d’infecter et les applications de son store. De plus, il a conseillé d’utiliser un antivirus sur votre smartphone pour garantir plus de sécurité. Enfin, n’oubliez pas de mettre à jour l’ensemble de vos applications et même de votre système d’exploitation lorsque les correctifs sont disponibles.

2- Le SIM Swapping

On l’appelle aussi la fraude à la carte SIM. C’est une pratique qui a l’air d’être assez simple mais qui peut faire beaucoup de dégâts. Elle a été découverte sur l’année dernière, même s’il semble que cela existait depuis un bon moment. La banque française Boursorama a même envoyé des mails à ses clients pour les avertir des risques. L’arnaque consiste tout simplement à contacter votre opérateur mobile, déclare être le propriétaire de votre numéro de téléphone en affirmant par exemple égaré son téléphone. L’idée est de pouvoir récupérer une nouvelle puce avec votre numéro. De La sorte, votre contact téléphonique est entre les mains du cybercriminel. Il peut ainsi avoir accès à vos messages et tout autre compte ou accès utile utilisant votre contact.

Si vous voulez vous protéger de cette pratique, il faudrait être méfiant lorsque votre téléphone n’arrive plus accéder au réseau mobile de votre opérateur. N’hésitez pas alors à contacter ce dernier pour vous rassurer que le problème est technique ou non. Dans la mesure où le problème ne viendrait pas de l’opérateur mobile, exigez automatiquement la désactivation de votre numéro de téléphone. Changer automatiquement vos mots de passe peu importe les comptes que vous utilisez et l’adresse de vos messageries de récupération.

3- Les abonnements frauduleux

Cette arnaque consiste tout simplement à pousser le à s’abonner par exemple un service de VOD, souvent pour une somme dérisoire. Pourtant cela est purement une farce, destiné à tromper l’utilisateur.

4- L’arnaque des fausses sociétés d’épargne en ligne

Il n’y a pas si longtemps de cela, l’Autorité des marchés financiers met en garde l’ensemble des consommateurs de l’augmentation de certains sites internet il surprend les identités visuelles de Services financiers autorisé. Leur objectif est de vendre à des particuliers des offres et les produits liés à l’épargne. Si cela semble assez difficile à croire, il faut signifier que cette arnaque a coûté près de 1 milliards d’euros aux Victimes.

Donc faites attention lorsque vous décidez de souscrire à une quelconque offre sur internet. Assurez-vous avoir les bonnes informations et les bonnes références.

En clair, l’internaute doit aujourd’hui se méfier de tout lorsqu’il se connecte. En cas d’hésitation, ne jamais exécuté l’action qui était prévue. Toujours être prompt à contacter les autorités en cas de problèmes.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage