Les données d’anciens clients dérobées, Koodo s’est fait pirater

L’on vient d’apprendre que Koodo, une filiale de Telus, société de fourniture de services téléphoniques à moindre coût pour une cible relative jeune, a été victime de piratage informatique.

Selon les dernières infos provenant de la société elle-même, une « personne non autorisée » a accédé de manière intrusive dans son système informatique et a réussi à dérober des informations qui datait environ de 2017 précisément le mois d’août et de septembre. Des informations appartenant à des clients, qui était composées essentiellement de numéros de compte et de certaines références.

Cet article va aussi vous intéresser : Fuite de données chez Wyze, 2,4 millions clients touchés

Les faits à l’origine de la Découverte de ce problème de sécurité se situe au moment où le cybercriminel a tenté de « de vendre les renseignements en ligne » comme on pouvait le lire dans un courrier électronique envoyé aux abonnés de la société.

Selon Koodo, toutes les personnes concernées par cette fuite de données en été averti le plus tôt possible pour leur permettre de prendre les précautions nécessaires. Du moins c’est ce qui a été déclaré par le porte-parole de la firme, Jacinthe Beaulieu.

Pour le moment on ne sait pas exactement combien de personnes ont été touchées par ce problème informatique. Cependant, durant la journée d’hier, plusieurs clients se sont manifestés sur le réseau social Twitter en interpellant la société à travers son compte officiel de l’entreprise, et manifestant la peur des conséquences potentielles de cette fuite de données. Selon un gestionnaire de communauté du compte officiel de la société : « tous les clients concernés seront contactés ».

De son côté, la maison-mère de Koodo, TELUS, a contacté les autorités concernant l’incident de sécurité.

Selon Jim Senko, le président « Solutions Mobilité » de Telus, celui qui s’est chargé et personnellement d’informer les clients touchés : « certains clients auraient pu être exposés à un risque de transfert non autorisé de leur numéro ». Cependant ce dernier a noté le fait que l’entreprise a mis en place un système qui protégera les victimes de la fuite de données au cas où le cybercriminel tenterait de frauder en se servant de leurs informations. « Pour prévenir cette situation, nous avons activé la protection contre les transferts pour votre compte. La protection contre les transferts est une fonction qui empêche quiconque de transférer un numéro de téléphone à une autre entreprise de télécommunication sans d’abord nous appeler. (…) Nous avons la preuve que le tiers non autorisé tente de vendre les renseignements en ligne » explique t-il. Cependant : « grâce à la protection contre le transfert, nous sommes d’avis que vos renseignements ne seront pas utilisés à des fins frauduleuses », essai-t-il de rassurer. « Soyez assuré que nous prenons cette situation très au sérieux (…) Nous regrettons sincèrement tout inconvénient que cette situation pourrait vous causer et nous espérons continuer de vous servir à l’avenir. »

« Je ne me sens pas en sécurité » déclarait un client de l’entreprise du nom de Michel Patry malgré les différentes déclarations des responsables de Koodo. « Quand j’ai vu la lettre, je me suis dit : « Ça n’a pas d’allure. Encore une autre fuite de données! Il faut que j’avise les médias. (…) Après la fuite de données chez Desjardins l’an dernier, je me disais que les compagnies avaient compris. Mais là, je réalise que ce n’est vraiment pas le cas. ». Ce dernier a notifié le fait qu’il envisage de changer de fournisseur.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage