Des milliards de personnes utilisant des terminaux sous Android sont exposés aux attaques informatiques

Suite à un rapport rédigé par un média dirigé vers le droit des consommateurs dénommé Which, le nombre de personnes exposées au faille de sécurité et aux attaques informatiques utilisant différents types d’appareils sous Android tend vers le milliard.

Cet article va aussi vous intéresser : Android plus sécurisé que iOS ?

Et cela se peut notamment par le fait qu’ils utilisent toujours une version d’Android qui n’est plus prise en charge par le géant américain. Et cela fait beaucoup selon une analyse faite par Google, le monde d’appareils qui tourne sous des versions d’Android qui ne sont plus prise en charge peuvent s’évaluer a plus de 2,5 milliards. Le problème, c’est que ce nombre ne fais pas allusion seulement qu’à des appareils anciens. Mais aussi certains appareils récents font partie de ce lot. On parle de plus de 40 % des appareils sous Android en circulation aujourd’hui.

Du côté de Google, il a été mentionné que le support des anciennes versions est belle et bien d’actualité mais se limite qu’à certaines années seulement. En se référant au rapport de Which, les versions que Google continue de prendre en charge parmi les anciennes versions sont ceux qui sont antérieures à Android Nougat 7.0), c’est-à-dire les versions sorties en 2016. Alors on se rappelle que Android 9. 0 pie n’a été installé que seulement sur 10,4 pourcents des terminaux Android. Ce qui fait que les personnes qui détiennent les appareils fonctionnant sous ses anciennes versions sont facilement exposés à différents types d’attaques informatiques notamment : « vols de données, à des demandes de rançon et à d’autres attaques de logiciels malveillants », car comme on le sait, ils ne reçoivent plus les patchs de sécurité permettant de combler les vulnérabilités.

Actuellement la seule solution observée pour combler ce problème est bien sûr d’utiliser un appareil fonctionnant sous les modèles récents d’Android, c’est-à-dire abandonner son ancien terminal pour profiter de la sécurité que les nouveaux offrent. Ce qui malheureusement n’est pas au goût de tout le monde, comme le décrit Kate Bevan, une informaticienne spécialiste chez Which. Pour cette dernière, les géants du numériques tels que Apple ou encore Google doivent faire preuve de plus de transparence sur ce genre de question en particulier celui de la durée des supports des machines : « Le gouvernement doit également faire avancer la législation prévue pour garantir que les fabricants sont beaucoup plus transparents sur les mises à jour de sécurité pour les appareils intelligents – et leur impact sur les consommateurs » avait t-elle noté.

Par conséquent, pour toutes les personnes qui utilisent des version d’Android 7 ou en deçà, il est recommandé de faire preuve de prudence. Vu que l’appareil n’est plus véritablement protégé, il est clair qu’il faudra limiter les téléchargements de l’application, et surtout Play Store et aux applications connues. Par ailleurs utilisateurs de cette version d’Android devra aussi faire attention aux liens sur lesquels ils sont tentés de cliquer. Il suffit d’un simple geste et le risque d’infection est automatiquement de 100 pourcents. Pour finir, la sauvegarde de vos données sur le cloud et tâchez d’avoir un bon antivirus. Si la protection ne sera pas absolue, au moins les risques seront réduits de 80 %.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage