Les tendances aux Cybermenaces 2021 : les « attaques d’extorsion »

La société spécialisée en matière de sécurité informatique Acronis vient de présenter son rapport de décembre 2020 dénommé « Acronis Cyberthreats Report ».

Ce rapport fait le point sur les menaces les plus courantes dans le domaine cyber et réalise une projection sur celles qui pourraient survenir les années les années suivantes.

Avec l’influence de la pandémie à coronavirus, qui a déboulé littéralement vers le travail à distance de manière massive, les enjeux de la cybercriminalité ont littéralement. Acronis dans son rapport fait état d’une intensification des actes des cybermalveillance pour 2021. Selon cette dernière, les pirates informatiques pourraient privilégier des attaques d’exfiltration de données au profit des attaques qui consistent à chiffrer les données et exigées des rançons comme on a l’habitude de voir pour les rançongiciels.

Cet article va aussi vous intéresser : Télétravail et cybersécurité sur le marché Français selon le rapport ISG Provider Lens™ Cybersécurité – Solutions et Services

Pour le moment, les rançongiciel demeure pour le moment la menace principale. La moitié des attaques connues sur la base de logiciel de rançonnage était marquées par l’empreinte de Maze.

Les cybercriminels marquent une forte envie selon le rapport d’accroître rapidement leurs gains financiers lors des différentes attaques informatiques. En effet, il a été remarqué qu’en plus de souvent exiger des rançons qu’ils reçoivent de leurs victimes, ces derniers ont tendance à faire chanter à nouveau ces mêmes victimes où vendre les données qu’ils ont récolté sur le dark web. Faut oublier qu’il met souvent la pression pour montrer mon temps sur les personnes où les entreprises qu’ils ciblent.

Selon le rapport d’Acronis, près de 1 000 entreprises à travers le monde ont été victimes de vol de données après avoir rencontré une attaque de type rançongiciels durant l’année 2020. Le rapport précise que c’est une tendance qui commencera à augmenter. Une commence qui va prendre le pas sur le chiffrement.

« Plus encore que les années précédentes, 2020 aura posé un nombre incroyable de défis aux professionnels IT, ainsi qu’aux entreprises et à leurs fournisseurs de services », « Les criminels s’adaptent vraiment très vite au nouveau contexte IT. Par l’analyse de l’activité, des attaques et des tendances détectées et l’exposé de nos conclusions, nous espérons pouvoir aider nos partenaires et la communauté IT dans son ensemble à mieux se préparer. », précise Stas Protassov, cofondateur d’Acronis et président en charge de la technologie.

On peut retenir en bref du rapport Acronis Cyberthreats Report :

– L’augmentation des attaques informatiques touche plus particulièrement le secteur du télétravail

– 31% des grandes entreprises mondiales ont subit presque tous les jours des attaques informatiques

– Une intensification des attaques informatiques à l’égard des télétravailleurs est à prévoir pour 2021 car il sera plus facile comme d’habitude aux cybercriminels de pouvoir s’en prendre au système informatique depuis l’extérieur

– Automatisation des attaques de ransomware causera beaucoup plus de dommage que les attaques classiques.

– Les cybercriminels auront tendance à cibler les entreprises qui pourront leur rapporter beaucoup plus d’argent.

– Les petites entreprises continueront à être ciblées par les cybercriminels

– Le secteur du cloud et les entreprises du secteur de services gérés qui permettent de donner accès à d’énormes quantités de données seront beaucoup plus ciblés par la cybercriminalité.

– Les solutions de sécurité deviendra de plus en plus obsolète face à la sophistication des malwares, dont la durée des vies augmentera. Une situation qui exigera de la part des organisations le déploiement de nouvelles procédures et de méthodes de protection et de lutte contre les programmes malveillants. Car les solutions existantes ne pourront plus servir à grande chose d’ici 2021.

« Toutes les tendances des cyberattaques montrent que les solutions et stratégies de cybersécurité traditionnelles échouent, le plus souvent en raison de la faiblesse des technologies et d’erreurs humaines, deux aspects pourtant évitables », « Comme les cybercriminels ne cessent de faire évoluer leurs attaques, les organisations doivent renforcer leur protection et leur sécurité. Des solutions complètes de cyberprotection suffisamment intégrées et automatisées éliminent la complexité, optimisent la performance et rationalisent le retour à la normale chaque fois qu’une attaque aboutit, ce qui est inévitable. », déclare Candid Wüest, vice-président en charge de la recherche sur la cyberprotection chez Acronis et co-auteur du rapport.

Par conséquent 2021 s’annonce plus difficile que 2020 sur le plan de la sécurité informatique.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage