L’influence de l’Internet des objets sur la transformation de la sécurité informatique des entreprises industrielles

L’étude récente menée par le géant de la cybersécurité Kaspersky a démontré que 55 % des organisations industrielles pense que l’Internet des objets va modifier d’une certaine manière l’approche sécuritaire des systèmes de contrôle industriel.

Depuis un certain moment, le basculement vers une numérisation beaucoup plus accrue s’observe du côté des industries. L’Internet des Objets jouent un grand rôle dans cette transformation.

Cet article va aussi vous intéresser : La cybersécurité des objets connectés et le travail à distance

L’édition 2020 du rapport annuel de Kaspersky intitulé « État de la cybersécurité industrielle à l’ère de la numérisation » explique que 20 % des entreprises accorde une priorité à l’Internet des objets, surtout face aux différents résidents qui sont liés. Cela ça présente dans un sens où l’on sait que les solutions de sécurité pour les objets connectés ne sont pas encore généralisées.

Malgré la pandémie à coronavirus qui a freiné d’une manière conséquente cette transformation, le secteur des industries et en marche au vers une numérisation à grande échelle. Selon une étude de McKinsey et Company, 90 % des professionnels du secteur industriel de manufacture et de la supply chain en dans leur projet le recrutement de plusieurs personnes étant expert dans le domaine de la numérisation. La même étude a mis en évidence le fait que les industries qui avaient déjà entamé leur processus de numérisation sont de plus en plus confiance face aux inconvénients de la pandémie à coronavirus.

Avec le développement des projets de numérisation, les risques inhérents à l’Internet des objets ont été mis à nu grâce à l’aspect industriel de la chose. Ceux qui poussent 20 pourcents des entreprises industrielles a accordé un intérêt non négligeable aux dispositifs de l’internet des objets et des cyberattaques dont ils peuvent être victimes. De ce fait, 15 % des entreprises craignent les exfiltrations de données, 15% autre se prépare contre les attaques de supply chain. Pour se faire, l’implication des professionnels de la sécurité et ce qui est des plus recommandé. La moitié des entreprises interrogés lors de l’étude de Kaspersky a affirmé que d’ici la fin de l’année 2020, l’objectif des équipes informatiques serait de protéger les technologies d’exploitation.

Par ailleurs on retient du rapport de Kaspersky que l’ensemble des entreprises industrielles interrogées affirment ne pas être prêtes à faire face aux différentes menaces qui pèsent sur l’internet des objets. Cela se voit en pratique par le nombre faire restreint d’entreprise qui a mis en place un système de surveillance active de leur réseau informatique et de leur trafic. Seulement 14 % d’entre elles ont adopté des solutions de détecter visant à observer et détecter les anomalies de leur réseau informatique

« Lorsque les entreprises industrielles mettent en place des dispositifs connectés et des systèmes intelligents, elles doivent faire en sorte d’avoir le même niveau d’exigence en matière de protection. Pour y parvenir, la protection doit être prise en compte dès le début d’un projet. Les dispositifs IoT doivent être sécurisés en leur cœur afin de prévenir toute tentative d’attaque contre eux. Avec la protection du trafic et d’autres technologies, l’ensemble du réseau est sécurisé dès sa conception et protégé contre les cyber-risques », a commenté le chef de l’unité commerciale KasperskyOS de Kaspersky, Grigory Sizov.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage