L’intelligence artificielle bénéficie plus aux départements informatiquement en entreprise

Selon une enquête récente, les entreprises qui développent des projets se fondant sur l’intelligence artificielle ont réalisé des résultats positifs.

Selon les responsables des systèmes d’information, l’apport de l’intelligence artificielle en matière de sécurité est plus que bénéfique, car les prestations se trouvent être plus efficaces.

Cet article va aussi vous intéresser : L’intelligence artificielle peut-elle venir au secours de la cybersécurité ?

Cela place en quelque sorte cette nouvelle technologie comme étant une sorte de panacée pour de nombreuses enjeux dans le domaine des entreprises. Que ce soit au niveau de la lutte contre les programmes malveillants à l’automatisation des flux gérés par les entreprises, l’intelligence artificielle devient peu à peu nécessaire. Toutefois, il a été remarqué que c’est dans les services informatiques, que le déploiement de l’intelligence artificielle a donné les meilleurs résultats. Les systèmes ont considérablement accrue en termes de performance, rendant ainsi plus utiles les services d’assistances. Cela encourage encore plus à étendre dans tous les autres domaines de l’entreprise ladite technologie.

L’étude qui démontre cette efficacité a été réalisé par les organisations, InformationWeek, Interop, ITPro Today. Pour cela, près de 154 professionnels du secteur de l’informatique ont été interrogés. Ces spécialistes d’entreprises ont été liées au moins une fois à la question de l’intelligence artificielle. 64% des professionnels interrogés ont confirmé que lors d’utilisation des applications fonctionnant sous intelligence artificielle, de très bons résultats ont été observés. 23 % parle d’excellents résultats et 41 % font référence à de bons résultats. Dans une certaine mesure le bilan est plus que positif.

En faisant une analyse approfondie, on dirait que l’utilisation de l’intelligence artificielle se fait généralement :

– A 54 % dans la maintenance prédictive

– 50% dans le secteur l’optimisation des stocks ainsi que de la chaîne d’approvisionnement

– A 50% pour l’analyse de la fabrication

– Et à 63 % dans le secteur de l’organisation informatique d’entreprise

– 45 % compte l’utiliser pour améliorer le support produit ainsi qu’une expérience client

– 29 % prévoir l’utiliser dans le but d’améliorer le secteur de la sécurité informatique

– On observe que 71 % des dirigeants d’intelligence artificielle l’utilise généralement dans le cadre du renseignement prédictif et de l’analyse de sécurité

– 54% l’appréhende dans le domaine de l’assistance

« Alors que les critiques affirment que le battage autour de la cybersécurité basée sur l’intelligence artificielle est exagéré, il est clair que les départements informatiques veulent à tout prix résoudre leurs problèmes de cybersécurité, et, à en juger par cette question de notre enquête, beaucoup d’entre eux espèrent que l’intelligence artificielle comblera ce besoin », note Sue Troy, auteure du rapport d’enquête. « Dans le secteur de l’assistance, les outils d’IA utilisent l’analyse prédictive pour améliorer la prise de décision en matière de gestion des incidents et de planification de la demande. Et l’IA est utilisée pour les chatbots du service d’assistance et les recommandations de recherche intelligente. » ajoute elle.

Malgré tous ces bons résultats, il n’en demeure pas moins que le besoin en matière d’expertise se fait sentir. 67 % des spécialistes qui ont réussi à mettre en œuvre une solution fonctionnement grâce à L’IA ont déclaré être en manque constante de compétences, surtout au niveau de l’apprentissage machine et de la modélisation des données. Quant à 51 % de ces professionnels, ils admettent qu’il recherche plus des services dans le domaine de la gestion ingénierie des données. 42 % révèle un manque de compétence en matière d’infrastructures informatiques.

Ici encore il faut monter que la sécurité demeure la principale préoccupation des professionnels approchés sur la question de l’IA et de son succès.

« 44 % d’entre elles citant cet enjeu comme étant le plus important. La transparence des modèles – ou la mesure dans laquelle les rouages internes des algorithmes d’IA sont visibles pour les utilisateurs de la technologie – est la deuxième préoccupation, citée par 36 % des personnes interrogées. Un niveau élevé de transparence peut aider à atténuer les biais et à promouvoir la confiance dans le système, mais il suscite des inquiétudes quant au fait que les explications des modèles peuvent être piratées, ce qui rend la technologie plus vulnérable aux attaques. » observe Sue Troy. De plus, 3 % des répondants considèrent comme problématiques les projets intégrés.

En outre, parmi les technologies d’intelligence artificielle qui pourront être intégrés dans les 6 à 24 mois prochain dans les différents projets en développement, l’apprentissage machine se situe à la première proposition avec 55 % des spécialistes qu’ils la confirment. 52 % optent pour l’automatisation robotisée des processus et 53 % pour le deep learning.

Par ailleurs le temps est un facteur essentiel pour un déploiement réussi des projets basés sur l’intelligence artificielle. Il faudra en pratique près de 6 mois à 1 ans pour mener à bien un déploiement et efficace une technologie basée sur l’intelligence artificielle. Cela est validé par 47 % des professionnels interrogés. Selon 32 % c’est-à-dire environ un tiers, il faudrait compter plus demain. Compte à 21 %, seulement 6 mois suffiraient.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage