Quelles procédures déployées pour une meilleure protection des données sensibles ?

Quelles procédures déployées pour une meilleure protection des données sensibles ?

avril 28, 2022 Non Par admin

Ce sont des questionnements qui font la part belle depuis que le travail à distance s’est positionné comme étant un standard dans le secteur du professionnel.

La protection des données sensibles n’a jamais été aussi délicate. C’est pour cela ils deviennent urgents de trouver le plus tôt possible des solutions qui peuvent être adaptés à la situation.

Cet article va aussi vous intéresser : Protection des données : les sauvegardes ne sont pas si efficaces

Ce que nous pouvons retenir de manière concrète, c’est que les vecteurs d’attaques se sont démultiplier. À tout moment un pirate informatique peut attaquer et mettre en mal l’intégrité d’un système informatique et, bien évidemment, l’ensemble des données qu’il contient.

Quelles sont les solutions à envisager dans ce contexte ? À cette question, Bastien Bobe, Ingénieur Commercial Sécurité, Europe du Sud chez Lookout, souligne : « À mesure que les opérations se déplacent vers le cloud, les équipes de sécurité informatique se retrouvent à protéger des données qui se sont éparpillées dans des centres de données, des cloud privés et des applications SaaS (Software-as-a-Service), et auxquelles on accède par des Endpoints situés sur des réseaux qu’elles ne gèrent pas. Mais contrairement à l’époque où tout était bien rangé à l’intérieur de périmètres, elles n’ont plus la visibilité ni les contrôles nécessaires pour protéger leurs données. ». Il ajoute par ailleurs « Ce que vous devez rechercher dans une plateforme unifiée. Une plateforme SSE doit être plus qu’un patchwork de technologies. Non seulement pour réduire les coûts et la complexité opérationnelle, mais aussi pour réduire les risques et sécuriser vos données. Pour y parvenir efficacement, vous devez disposer de la visibilité et des contrôles nécessaires pour prendre des décisions intelligentes concernant l’accès Zero Trust, quels que soient l’utilisation de terminaux et l’endroit où résident vos applications et vos données. ».

On peut interpréter son approche en trois points clés :

– Tout d’abord une unification et simplification dans l’application des politiques de sécurité. Selon l’expert, il est important que les solutions de sécurité soient déployées de sorte à être intégrées sur une plate-forme unifiée. Cela facilite la tâche aux équipes de sécurité qui n’auront qu’à rédiger une seule politique tout simplement. Cette situation va faciliter leur application, ainsi qu’un meilleur suivi de l’ensemble de l’infrastructure à leur charge et cela peu importe la nature du parc informatique.

– Ensuite l’expert envisage certainement une protection des données beaucoup plus approfondie. Selon ce dernier : « Une plateforme robuste SSE doit pouvoir permettre la collaboration tout en sécurisant vos données sensibles. Vous avez besoin d’une plateforme dotée d’un système de prévention des pertes de données (DLP) natif et moderne qui reconnaît les types de données dont vous disposez et applique des politiques partout où elles se trouvent. Cela inclut le filigrane ou le caviardage des données sensibles dans les documents. Vous devez également être en mesure de crypter le contenu lors de son téléchargement grâce à la gestion des droits numériques de l’entreprise. » ;

– Enfin, le déploiement d’une mesure de protection de bout en bout pour s’opposer au menace persistante. En prenant en compte la nature des données qui doivent transiter dans certains contextes professionnels, le système doit être. On fait allusion notamment aux attaques de type rançongiciel ou aux logiciels malveillants qui de nature portent atteinte à la confidentialité des échanges.

« Le SSE nécessite une plateforme unifiée avec une protection de bout en bout de vos données. », explosion Bastien Bobe.

Comme plusieurs études l’ont déjà démontré, l’année 2021 a marqué un tournant dans le monde de la cybersécurité. Près de la moitié des entreprises ont été victimes d’une attaque informatique. Par rapport à 2020, les spécialistes évoquent une augmentation de près de 31 % des attaques de tous types et la situation continue de s’empirer en 2022. Il est donc temps de prendre la décision qu’il faut.

Au-delà de toute procédure, il s’impose aux entreprises la rigueur et la discipline dans la manière de se comporter avec tout ce qui comporte de l’informatique. Tous les acteurs doivent se sentir impliqués et poser les actes nécessaires pour une amélioration des circonstances. Que ce soit le plus petit employé, le dirigeant d’entreprise ou même le prestataire, il faudra des sensibilisations pour apprendre les bonnes pratiques et l’hygiène numérique dans ce sens.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage