Sécurité informatique : comment gérer la cybersécurité de son entreprise ?

Sécurité informatique : comment gérer la cybersécurité de son entreprise ?

avril 8, 2022 Non Par admin

Pour toutes les organisations qu’elles soient privées ou publiques, la sécurité informatique est devenue un point essentiel pour leur stabilité et leur développement.

Les entreprises en particulier sont sur la sellette car leur rentabilité, leur productivité ainsi que leur pérennisation sont grandement mises à mal par la criminalité cybernétique qui se développe de plus en plus.

Cet article va aussi vous intéresser : Les dirigeants d’entreprises et la cyber menace

Tout le monde a pu l’observer, la menace informatique devient de plus en plus sophistiquée. Les Pirates déploient des moyens considérables et utilisent des tactiques beaucoup plus avancées. Le nombre d’attaques informatiques a littéralement explosé et les victimes continuent de tomber. Dans les faits, il existe encore bon nombre d’entreprises qui ne disposent pas de suffisamment de moyens pour se protéger correctement en traitant de vagues de cybercriminalité.

Pourtant, tout n’est pas perdu. Il est en effet possible de trouver des stratégies pour se protéger quand même, si les moyens financiers font défaut ou les ressources humaines. Avec le développement des prestations de services dans le domaine de la cybersécurité, il est possible d’avoir des offres suffisamment conséquentes pour pallier cette difficulté majeure.

La nature des attaques informatiques a bien changé depuis les années 2000. Au commencement d’Internet ainsi que lors de son explosion comme outil de communication privilégié, les types d’attaques informatiques étaient essentiellement des vols des informations confidentielles, des attaques de déni de service distribuée ou des comportements d’acteurs malveillants qui visent des objectifs purement activistes tel que le célèbre groupe Anonymous.

Dans les années 2010, les pirates informatiques ont constaté qu’il pouvait monétiser leurs actions beaucoup plus qu’avant. Les choses ont basculé vers une monétisation croissante de la cyber malveillance. Et bien sûr, les actes de cybercriminalité sont devenus très lucratifs. Les attaques informatiques paye bien en particulier les rançongiciels. On assiste même aujourd’hui à des hackers qui vendent leurs services à d’autres pirates informatiques.  Ce qui était avant des comportements isolés, est en train de devenir de plus en plus une organisation professionnelle de l’ombre. L’ONU estime que, la cybercriminalité va peser durant les 5 prochaines années, près de 5 200 milliards de dollars en termes de chiffre d’affaires. Ce qui est suffisant pour constituer une économie parallèle.

Cependant, l’évolution de la cybercriminalité a aussi et parler d’une certaine manière le développement des offres en matière de cybersécurité. Les entreprises se sont typiquement spécialisées dans la protection et la défense des programmes informatiques.

« Lutter contre un adversaire si tentaculaire, opaque, organisé et capable de déjouer les techniques de sécurité les plus récentes est devenu mission impossible pour une très grande majorité des entreprises. Et pour cause. Configurer les outils de sécurité, les administrer, mettre à jour des centaines d’ordinateurs sont des opérations chronophages et requérant des compétences spécifiques. Or, aujourd’hui, les entreprises sont insuffisamment staffées et formées pour assurer toutes ces opérations et ce type de profils manquent sur le marché. », explique Lionel Doumeng, un professionnel de la cybersécurité chez F-Secure. « Outre le volet compétences, les entreprises font face à un manque de motivation de la part des professionnels de sécurité lorsqu’ils parviennent à en recruter. Sachant qu’une entreprise compte environ 5 alertes d’intrusion pour 100 postes chaque mois, les professionnels de la sécurité informatique des entreprises passent la majeure partie de leur temps à surveiller les réseaux, à traiter les faux positifs. Une activité peu palpitante pour ces profils qui aiment déjouer les attaques des cybercriminels et comprendre leurs logiques. », ajoute ce dernier.

Par conséquent, il est beaucoup plus rentable pour les entreprises de confier leur sécurité informatique à des prestataires. Ces derniers seront beaucoup plus propres et efficaces dans la recherche des menaces, la gestion des détections ainsi que dans l’élaboration des plans de réponse tout en participant et en accompagnant des activités dans leur numérisation.

« Toutefois, souscrire à de tels services est souvent trop onéreux pour les TPE et PME et inadapté au volume de cyberattaques. En revanche, un contrat de cybersécurité à la demande ou SOC as -a-service (Security Operations Center) est un bon compromis car moins coûteux et très intéressant pour des structures qui veulent confier progressivement leur sécurité aux équipes internes. Ces offres permettent de choisir les niveaux de sécurité externalisés, de s’adapter à l’évolution de l’entreprise, et de se reposer sur des équipes compétentes et au fait de toutes les cyberattaques. », conclut Lionel Doumeng.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage