Archives par mot-clé : film

Le recrutement de nouveaux agents à la CIA, le besoin de diversité se fait sentir

Ici nous ne sommes pas dans les films avec une bande-annonce accrocheur.

C’est juste une en réalité. L’agence de renseignements la plus célèbre au monde, est dans une phase de recrutement. L’objectif, trouver quelqu’un d’original pouvant jouer correctement son rôle et être efficace d’un point de vue novateur. En d’autres termes, on entendra pas les phrases cultes tel que : « La plupart des gens ne verront jamais votre travail », venant d’un recruteur à l’air secret ou d’un instructeur les premières recrues. Vous n’entendrez pas non plus cette expression un peu clichée : « Votre plus grande récompense, c’est de savoir que vos efforts aideront à assurer la sécurité de tous les Américains… La nation compte sur vous pour découvrir la vérité. ». Mais il y a quelque chose d’assez originale dans tout ce qui se passe. En effet, la CIA (Central Intelligence Agency), l’agence de renseignement américain est en phase de recrutement. Et il le fait à travers une pub. Ce qui est assez inédit en même temps amusant. Ce film publicitaire est disponible sur plusieurs plateformes officielles. Le film est intitulé : « Découvrez la CIA : votre pays compte sur vous. »

Il faut dire que l’agence américaine n’a jusqu’à présent jamais eu de problème quant à ses recrutements. Il est courant pour cette dernière de recevoir chaque année des milliers de candidature venant de toute part. Cependant, elle est face à un problème non négligeable. Celui de la sécurité informatique. Aujourd’hui les ennemis de la nation ne misent plus sur les attaques physiques. Il se concentre en contrepartie sur les cyberattaques et d’autres actes de cybermalveillance. C’est pour cela que la célèbre agence américaine décide de faire pareil en se fondant sur la stratégie de recrutement dans le domaine de high-tech. En clair, la structure de renseignement mise sur de nouveaux cadres spécialisés dans la sécurité informatique.

Pourquoi une pub. Ce qui n’est pas son mode opératoire habituel. Tout simplement parce que la CIA se trouve dans une situation où elle manque cruellement de diversité. Pour une agence qui a l’habitude de recruter dans des universités prestigieuses comme celle de Yale ou encore Harvard, le souci aujourd’hui est de pouvoir toucher à toutes les branches sociales avec les différentes compétences il y aura à exploiter. Et cela se confirme dans un rapport publié en 2015, où il est mentionné que : « le haut management de l’Agence était devenue sur les vingt dernières années moins divers ». En d’autres termes en, le groupe dirigeant était trop blanc. On comprend alors que le film publicitaire met en avant différents acteurs de plusieurs origines tels que des noirs, des asiatiques, des Indiens, en clair, les minorités.

Par ailleurs, cette méthode de recrutement s’explique par le fait que l’utilisation massif des réseaux sociaux par la jeune génération rend encore plus difficile le processus de recrutement. Car comment peut-on couvrir la vie intime d’une personne qui depuis très jeune n’a fait que divulguer des informations personnelles sur lui. Comment l’envoyer dans un état étranger, pour une mission clandestine, alors que ce dernier est sur les réseaux sociaux, plusieurs photographies de lui dans différentes postures et à plusieurs moments de sa vie « Du point de vue d’un agent qui essaie de créer et de garder sa couverture – peut-être l’élément le plus fondamental de l’espionnage –, ça peut poser un vrai défi », soulignait il y a quelques années de cela, le directeur adjoint de la CIA David Cohen

D’un autre côté l’agence de renseignement américaine à une image à redorer. Elle a été impliqué durant ces 10 dernières années, dans différents scandales impliquant de grandes personnalités en particulier le président Donald Trump. Ce dernier a notamment accusé plusieurs fois les services de renseignements des États-Unis. Le président américain déclarait furieux lors d’une audition au congrès que les analystes à de la CIA étaient naïfs et qu’ils devraient même retourner à l’école, car la patronne de l’agence, durant la même audition avait étalé une situation géopolitique de l’Iran différente de la sienne. Et il ne faut surtout pas oublier le scandale de 2017, celui mis en avant par WikiLeaks où la CIA avait été dévoilée au grand jour, suite à la publication de certains documents secrets mettant en avant des techniques et des armes cybernétiques de dernière génération développées et employées par cette dernière dans des intentions exclusives d’espionner, un espionnage qui s’étend même aux Américains. Ce qui a été constitué par un rapport interne qui la décrit comme étant la plus grosse fuite jamais connu par la CIA. Ce qui a notamment causé de lourds dommages. Le même rapport produit sur la pratique de l’agence concernant mentionne le fait que cette dernière a une culture de piratage qui « s’est donné comme priorité de concevoir des cyberarmes aux dépens de la sécurité de leurs propres systèmes ». Car, au regard du scandale, les procédures de sécurité de l’agence étaient selon les enquêteurs « terriblement laxistes ».

L’agence a donc lancé une campagne de promotion de son image et de recrutement à la fois. Dans l’un de ses spots, disponible sur YouTube, c’est l’actrice Jennifer Garner qui vante les mérites d’être un agent de la CIA, ce qu’elle a déjà incarné dans un film très célèbre, Alias. Et comme si tout ceci n’était pas bizarre, l’agence de renseignement américaine a créé un compte Twitter, dont la première publication est quand même humoristique : « Nous ne pouvons ni confirmer ni nier qu’il s’agit de notre premier tweet. ». On se rappelle alors qu’en 2019 elle ouvre un compte Instagram dans le but d’atteindre une cible un peu plus jeune. « Nous allons à la rencontre des Américains là où ils se trouvent, sur les plateformes de streaming, pour leur donner un aperçu des excitantes carrières de la CIA », souligne Sheronda Dorsey, l’une des responsables de l’agence. Sur le site, de cette dernière, on peut lire : « On trouve à la CIA pratiquement tous les emplois imaginables, plus quelques-uns qui vont au-delà de votre imagination. ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Quel VPN utilisé sur Netflix ?

On sait qu’il est difficile de trouver aujourd’hui un VPN compatible au service en ligne ou Netflix.

Pourtant comme tout service en ligne, il est bien sûr important de pouvoir se protéger. de plus, utiliser un VPN pour Netflix vous permettra d’avoir accès à plus de contenus que vous n’en n’avez depuis vous êtes abonnés, car comme on le sait, certains contenus dépendent de l’espace géographique dans lequel l’abonné se trouve. Par exemple Netflix Canada proposer plus de contenu que Netflix France. alors depuis la France si vous utilisez le bon VPN, vous pouvez avoir accès au contenu de Netflix Canada.

Cet article va aussi vous intéresser : Netflix se serait rendu coupable piratage informatique ?

Cependant, utiliser un VPN sur Netflix, n’est pas une chose aussi aisée. Car la majorité de ces technologies sont détectés par la firme américaine. Et une fois détecté, l’utilisateur fera face à un message d’erreur proxy qui s’affiche comme suit : « Il semble que vous utilisiez un proxy ou un débloqueur ».

Alors dans notre article nous vous proposerons 3 VPN dédiés à Netflix qui fonctionnent encore. Et la sélection se justifie par le fait que cette trois ont quelque chose de commun :

  • Il permettre à l’utilisateur de débloquer le contenu de Netflix en tenant compte des intérêts et de l’éventail de possibilités qui ne veut atteindre.
  • Il permettra aussi d’avoir accès à Netflix États-Unis, qui se constitue comme étant le plus grand catalogue du monde.
  • Offrent aussi des solutions pour permettre à l’utilisateur de toujours pouvoir accéder à Netflix même si ce dernier bloque l’IP de son serveur.
  • Il y a aussi sans compter leur capacité à permettre aux utilisateurs d’avoir accès à d’autres plateformes autre que Netflix tels que BBC iPlayer Amazon Prime ou encore IT ITV.

Voici donc les VPN choisis :

1- ExpressVPN, le meilleur VPN pour Netflix.

Il veux bien se lancer dans le défi qu’il relève depuis maintenant un bon moment avec succès : permettre à ses utilisateurs d’accéder à Netflix et de débloquer les contenus dont il ne devrait pas avoir accès du fait de sa position géographique. pour le moment il faut avouer que cela lui réussit. Et il tient encore le Paris. c’est le meilleur choix que vous ferez en matière de VPN. Et sa qualité et son expertise en tant que VPN de Netflix s’explique par différent points :

  • Sa plus grande force réside dans sont très grand nombre des serveurs un peu disséminées dans le monde entier. de la sorte les utilisateurs de Netflix qui souhaite avoir accès à de nouveau contenu, pourront facilement trouver un moyen pour débloquer celui de certaines zones géographiques tel que les USA le Royaume-Uni de Canada ( contenus préférables pour les francophones).
  • Par ailleurs ExpressVPN avait un moment intégrer à son interface une fonctionnalité denommée media streamer DNS aux offres qu’il fait à ses utilisateurs. Ce qui permet bien sûr de débloquer certaines zones tels que les USA pour le moment.
  • Par ailleurs il y a la possibilité d’installer sur ce VPN sur pratiquement tout type de support informatique que ce soit des tablettes, des PC sous Windows ou encore Mac OS, des Freebox, cette interface est vraiment pratique et se plaira à votre guise.

2- PureVPN

PureVPN comme le précédent fonctionne aussi avec Netflix. Lui de son côté, les paramètres permettent de débloquer pour le moment certains catalogues dont celui des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de l’Australie, de l’Allemagne, du Canada, du Japon, et de la France. pour les francophones, on dira que c’est Netflix Canada qui est le plus intéressant parmi les catalogues proposer parce ce VPN. Pour accéder à Netflix, ce VPN vous proposera un logiciel de connexion qui fonctionne avec le mode streaming. s’il débloque moins de catalogue que le prédécesseur il a notamment la qualité d’être 3 fois moins cher.

3 – NordVPN

Totalement fonctionnelle avec Netflix, NordVPN pourra vous permettre de débloquer sans vous soucier de quoi que ce soit du contenu Netflix de votre choix. cependant, votre choix ne sera limité qu’à 3 catalogues possible. Ce sont les catalogues les plus demandés que sont ceux des États-Unis, de la Grande-Bretagne et du Canada. S’il propose moins que ces prédécesseurs NordVPN, a le mérite d’avoir une bonne qualité au niveau de la vitesse de lecture du streaming.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Un groupe de pirates arrêté en Europe, la fin d’une odyssée de piratage a grande échelle

En début de semaine, il a été mis aux arrêts, des pirates pour activité de revente illégale d’offre IPTV dans certains pays de l’Europe notamment en Italie.

C’était environ une vingtaine de personnes qui avaient été arrêtés par la police italienne pour piratage.

Cet article va aussi vous intéresser : Des fournisseurs de contenus audiovisuels illégaux arrêtés aux Etats-Unis

Il faut avouer que c’est une fierté pour les forces de l’ordre Italienne en particulier la douane. Elle prétend avoir démanteler ce mercredi l’un des plus vastes réseaux de piratage au monde d’IPTV. L’enquête avait été diligentée sous la direction de parquet de Naples. Il était signifié que 23 personnes en tout ont pu être arrêtées et inculpées. C’est qui s’en est suivi, la désactivation « de la plate-forme d’IPTV illégale la plus répandue parmi les pirates informatiques ».

La plateforme de télévisions payantes illégal était dénommé « xtream codes ». Elle comptabilise en Italie seulement plus de 5 millions d’utilisateurs. Son chiffre d’affaires s’évalue à environ 60 millions d’euros. Cette plate-forme aurait été mise en place par deux pirates d’origine grecque selon les autorités douanières italiennes.

Le site web illégal proposait un service de télévision en ligne, sous différents formats pouvant être accessible « aux hôtels, aux entreprises et aux passionnés ».

Les offres étaient tarifaires de deux formules bien définies. D’abord la formule professionnelle qui coûtait 59 € par mois est la formule minimale qui coûtait 15 € par mois. Selon les infos recueillis par les officiers en charge de l’enquête, le site comptait environ plus de 5000 abonnés pour environ 18000 serveur liquidé pour un total de 50 millions d’utilisateurs.

Les prélèvements relatives aux abonnement ou à tout autre prestation émanant de ce site illégal étaient faits « sur des comptes courants ou via PayPal équivalents à 100 000 euros par mois » avait notifié le représentant du ministère public de Naples. La plateforme avec pour spécialité de convertis des flux de signaux en productions audiovisuelles qui étaient protégées par le droit d’auteur ou de la reproduction. Si 23 ont été arrêté, il faut noter que ces 25 membres qui ont été identifiés ce qui sous-entend que deux sont encore en cavale. Ces pirates géraient leur installation depuis un pays étranger. Cependant il existait un réseau des commerces répartis sur tout le territoire italien qui partait de la Lombardie jusqu’en Sicile passant par la Companie la Vénétie les Pouilles et Calabre.

Par ailleurs nos pirates, grâce à la plate-forme mettaient a la disposition de ses clients le contenu de certains bouquet à un prix moyen de 12 €. Et selon l’agence de coopération judiciaire européenne, le site illégal fournissait plusieurs pays dans l’Union européenne. L’enquête continue toujours et on essaie de découvrir le fin mot de l’histoire. il semblerait que cette plate-forme pirate, collabore avec d’autres sociétés européennes. Le ministère public de Naples a fait une demande de 8 enquêtes qui seront menée dans différents pays tels que les Pays-Bas, la France, la Bulgarie, l’Allemagne et la Grèce. En collaboration avec Eurojust. Plus de 800 sites internet et environ 183 serveurs sont impliqués dans cette histoire. En note que les responsables de ce piratage à grande échelle ont été inculpé et seront poursuivis pour association de malfaiteurs, atteinte au droit à la reproduction et bien évidemment de piratage informatique.


Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Des fournisseurs de contenus audiovisuels illégaux arrêtés aux Etats-Unis

Il y a quelques temps, la police Américaine a mis la main sur les responsables de deux sites illégaux fournissant des contenus audiovisuels.

Ces sites web prennent l’apparence de site légaux qui fonctionnaient sur base d’abonnement. Plus de 8 personnes ont été mises aux arrêts âgée de 36 à 61 ans et seront probablement inculpés pour piratage informatique.

Cet article va aussi vous intéresser : Ces stars qui se font pirater leurs comptes

Nos pirates ont réussi à développer et le mettre à la disposition de consommateur des plateformes qui sont devenus avec le temps des sites très prisés en matière de streaming illégal dans le pays de l’Oncle Sam. On les a surnommé les Netflix du piratage.

Le premier site du nom de Jetflicks a vu le jour en 2009. Il compile un ensemble de productions cinématographiques dont des long-métrages et des séries télévisées. Le second site dénommé iStreamItAll l, a quand lui été créé en 2014 par quelques membres de Jetflicks ayant quitté la production du premier. Ils ont réussi à se fait passer pour des sites légaux tant leur organisation était bien faite. Ils présentaient l’image d’un service SVOD classique. Pour avoir accès aux contenus, il fallait souscrire un abonnement dont le tarif on variait selon les avantages voulus.

Il faut noter que ces sites illégaux de streaming, ont diffusé, plus de contenu que Amazon Prime où encore Netflix. « Les deux services offraient plus d’émissions et de films que les services de streaming légaux tels que Netflix, Hulu et Amazon Prime Video » confère l’acte d’accusation des inculpés.

C’est en tout plus de 11 000 films, 4 000 séries et 120 000 épisodes. Un contenu énorme !

Les abonnements étaient d’environ 15 à 20 dollars le mois, relativement cher pour des sites illégaux, cependant, nos pirates informatiques ont réussi à avoir des dizaines de milliers de clients à travers les États-Unis. C’est qui vous permet d’avoir une idée des revenus qu’ils ont pu engranger.

Pour l’heure il est assez difficile de déterminer le nombre de clients qui se rendaient bien compte qu’il était sur un site illégal et lesquels ne s’en sont jamais rendu compte jusqu’à la fin.

À la question de savoir comment c’est site ont pu fonctionner depuis tout ce temps sans attirer l’attention, il nous a été notifié par le département de la justice que « Jetflicks aurait obtenu des programmes de télévision contrefaisants de sites Web pirates du monde entier à l’aide de divers scripts informatiques automatisés, fournissant souvent des épisodes aux abonnés le lendemain des émissions initialement diffusées à la télévision (…) auraient utilisé un code informatique sophistiqué pour parcourir les sites pirates mondiaux à la recherche de nouveaux contenus illégaux pour télécharger, traiter et stocker les émissions, puis rendre ces épisodes disponibles sur des serveurs aux États-Unis et au Canada aux abonnés Jetflicks ». En clair, c’est site internet illégaux avec de très compétents informaticiens à leur service.

Les 8 personnes qui ont été arrêtées selon l’acte d’accusation pour atteinte au droit d’auteur et fraude ‘informatique.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage