Télétravail et sécurité informatique : la protection de son réseau domestique et de sa collaboration à distance

Chaque année, l’on observe une intensification des incidents de sécurité.

Le paysage de l’informatique a totalement changé. Les cybercriminels ont le vent en poupe et la situation actuelle favorise nettement la propagation et la pertinence de leurs actions de cybermalveillance. En 2020, il est clair que la sécurité informatique, qui avant était très importante, a hissé de niveau. D’un autre côté, les campagnes de sensibilisation on s’est connu une certaine augmentation. En particulier dans un contexte les organisations et les particuliers se trouve de plus en plus exposé à la cybermalveillance. Et cela à cause de l’adoption massive du télétravail comme mode privilégié de collaboration du fait de la pandémie à coronavirus.

Cet article va aussi vous intéresser : Télétravail et sécurité informatique

« Si les campagnes de sensibilisation à la cybersecurité se normalisent chaque année un peu plus, l’année 2020 est sans doute l’année où leur nécessité aura été la moins contestée. Effets indésirables du confinement et du passage forcé en télétravail, l’augmentation exponentielle des cyberattaques ne cesse d’inquiéter les professionnels de l’IT, les entreprises et les particuliers. » note Gigamon dans un récent billet de blog.

Les organisations à travers, le réseau des grandes entreprises et des administrations publiques françaises, le Cigref, a interpellé d’une certaine manière le gouvernement français dans une lettre ouverte au Premier ministre, Jean Castex. Ces organisations mettent notamment en avant l’accélération et de l’augmentation des accidents qui sont cyber malveillance. Mettant ainsi en danger non seulement les activités économiques, mais aussi, les données des utilisateurs, la vie privée, et la confidentialité des échanges.

Dans ce contexte il qualifie 2020 comme étant l’année de la vulnérabilité informatique.

Pourtant, à la question de savoir, si nous disposons des outils suffisants pour nous protéger véritablement, il clair que la réponse sera non.

Une récente étude réalisée par Gigamon auprès des professionnels de la sécurité de l’informatique a permis de découvrir que les vulnérabilités se sont multipliées en regard de l’adoption du travail à distance. En d’autres termes, les organisations sont beaucoup plus exposées, acteurs de cybermalveillance à travers les rançongiciels et les phishing

Avons-nous les bons outils pour contrer le phishing ?

Dans un contexte où les menaces informatiques continuent de se développer, il faudrait interpeller l’ensemble des utilisateurs de solutions numériques sur l’importance d’adopter les bonnes pratiques nécessaires.

« Les acteurs malveillants sont devenus de plus en plus habiles dans leurs plans d’attaques. Il ne s’agit plus seulement de princes étrangers retenus en captivité, de gagner un concours auquel vous n’avez jamais participé ou de payer une dette dont vous n’avez jamais entendu parler. Les escroqueries d’aujourd’hui sont conçues pour vous prendre au dépourvu. » note Gigamon. En clair, contrairement aux pratiques d’escroqueries classiques, les pirates informatiques développent des styles beaucoup plus rapides et furtifs. Et cela semble faire effet, une étude des spécialistes de InfoSec portant sur le Zero Trust, 44 % des spécialistes en confirmer l’augmentation des attaques de phishing en 2020. Il est donc important de veiller au mieux à l’utilisation et aux traitements des correspondances électroniques en particulier les emails. Il faudra faire attention aussi aux messages suspects et la connexion au réseau sociaux. Car tout ceci est la voie privilégiée des pirates informatiques.

Par ailleurs, il faudra accorder de l’importance aux mises à jour de sécurité du réseau domestique. Comme nous le savons, les mises à jour sont très importantes pour combler les failles de sécurité les pirates informatiques pour nous atteindre. En particulier sur le réseau domestique où il y a suffisamment de largesse de la part des utilisateurs lambda.

« Avec un flux presque constant d’annonces de cyberattaques de grandes entreprises ou réseaux, il est facile de penser à la sécurité en termes de protection d’une entité majeure. Mais les individus sont tout aussi vulnérables sur leurs réseaux domestiques. Cela est particulièrement vrai pour ceux qui pensent que leur équipement est sûr dès le départ alors qu’en réalité il ne l’est pas. » explique la firme. Surtout lorsqu’on sait que c’est qu’on 3 % des responsables de sécurité de système d’information ont reconnu que le travail à distance rendait beaucoup moins sécurisé l’ensemble des dispositifs. Par conséquent, les mises à jour de sécurité se présente comme essentielles. Beaucoup plus importantes, dans la négligence peut coûter littéralement cher.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage