Télétravail : quels outils utilisés pour surveiller votre employé à distance

Télétravail : quels outils utilisés pour surveiller votre employé à distance

janvier 14, 2022 Non Par admin

Cela fait presque 2 ans maintenant que le télétravail devenu une habitude professionnelle.

Toutes les grandes entreprises, le PME et entreprises étatiques le pratiquent que ce soit de manière partielle ou complète. Une situation qui continue de se généraliser, aujourd’hui on parle de travail hybride. Une partie au bureau et l’autre partie à distance. Dans ce contexte, les chefs d’entreprises cherchent des moyens pour surveiller le travail de leurs employés. Cette surveillance devient compliquée à cause de la distance. À l’instar des outils de collaboration qui ont explosé littéralement depuis la généralisation du télétravail, on voit se développer de plus en plus des outils qui sont destinés aux chefs d’entreprises pour avoir un œil vigilant sur le comportement de leurs salariés à distance. Bien évidemment tout ses outils ne sont pas légaux. En effet, s’il est permis de surveiller son employé, la surveillance est encadrée par la loi.

Cet article va aussi vous intéresser : Télétravail et cybercriminalité : être résilient face à la menace

En France par exemple, selon une étude de GetApp (une plateforme qui évalue les applications professionnelles dédiées spécialement aux entreprises), 45 % des salariés qui travaillent depuis leur domicile ont affirmé qu’ils sont surveillés par leur employeur à l’aide de ce genre d’outils. Cette situation s’explique notamment par le recours massif à la collaboration à distance et l’envie des employeurs de pouvoir s’assurer que leurs travailleurs font exactement ce qui leur incombent même depuis leur domicile.

De façon pratique, il est difficile de déterminer quels sont les outils que les employeurs utilisent pour surveiller leurs salariés. Aux États-Unis par exemple, il existe des outils qui sont couramment utilisés ais si vous voulez beaucoup plus de discrétion, nous avons l’outil qu’il vous faut. Il s’agit de PASS REVELATOR.

PASS REVELATOR est une suite de multitudes d’outils informatiques multiplateformes conçus pour vous permettre d’accéder à n’importe quel compte d’utilisateur de manière discrète et simple sans que vous n’ayez besoin d’une quelconque expertise. Il est possible pour vous de l’utiliser sur un smartphone, car il est compatible sur les systèmes Android et iOS. Vous pouvez aussi l’utiliser sur une tablette numérique ou encore sur un ordinateur fonctionnant sous Windows ou Mac. C’est clairement le meilleur outil de surveillance si vous voulez avoir un œil sur vos employés à distance. Par ailleurs vous avez l’opportunité de l’essayer sur 30 jours, alors n’hésitez pas.

En outre, voici les alternatives américaines, cependant, vous ne pourrez pas compter sur leur discrétion si vous voulez les utiliser contrairement à PASS REVELATOR puisque la moitié de ces outils ne sont pas autorisés en France :

1 – Time Doctor

Il est le programme informatique le plus courant aux États-Unis. C’est un programme informatique qui donne l’opportunité de surveiller de manière précise le travail qu’effectue les salariés. Il donne l’opportunité aux employeurs de savoir quelle tâche précise est effectuée par quelle équipe en particulier. L’outil donne aussi le temps qui est passé dans l’exécution de chaque tâche ainsi que les plateforme web et site internet visités par les employés. L’outil permet aussi de savoir l’heure de déconnexion de l’employé ainsi que ses heures de connexion.

2 – Hubstaff

Ce programme informatique est célèbre parce qu’il offre l’opportunité à employeur de faire des captures d’écran chaque 5 minutes des employés. Il donne aussi l’opportunité de les traquer en suivant les données GPS de leur téléphone. Ces informations sont compilées et envoyées au manager presque instantanément en prenant la forme de rapport journalier.

3- Teramind

Celui-ci permet de pouvoir surveiller la manière dont se comporte les salariés en ligne notamment lors de leur utilisation de service de messagerie instantanée ou encore lors des suivis de documents et de fichiers partagés. Et ce n’est pas tout, il permet notamment à l’employeur de bloquer l’accès aux réseaux sociaux ou tout autre matériel non autorisé sur l’ordinateur de l’employé et cela à distance. C’est aussi un logiciel espion car il intègre activement un enregistreur de frappe et de clic de souris.

4 – CleverControl

À la base c’est un outil qui fait la promesse d’augmenter la productivité des employés et de récupérer facilement les fainéants. Par conséquent c’est un outil extrêmement intrusif. Il incorpore un enregistreur de frappe nativement. Ce qui permet à l’employeur de pouvoir connaître l’ensemble de ce qui est saisie par le clavier de son employé que cette information soit confidentielle, privée ou non. Ensuite, il permet aussi de prendre des photos des salariés via la webcam et même d’enregistrer certains de leurs conversations grâce au micro de leur ordinateur.

5 – Microsoft 365

C’est un programme informatique très célèbre dans le milieu professionnel. S’il a été lancé seulement en octobre 2020, il a connu une forte utilisation. Si à la base son objectif tel que prôné est de calculer le score de productivité, c’est malheureusement un logiciel qui a pour but de contrôler et de surveiller les employés à distance. Par conséquent il offre beaucoup d’informations sur le comportement des salariés à travers certains logiciels de Microsoft tel que Word, Excel, PowerPoint, OneDrive et même Skype.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage