Top 5 des menaces dirigées contre les appareils mobiles

Depuis une dizaine d’années maintenant, les appareils mobiles ont connu une explosion au niveau de leur utilisation dans presque tous les domaines de la vie courante.

Surtout dans le domaine professionnel, où ses outils informatiques ont démontré leur flexibilité et leur ergonomie. En dépit de tous les avantages que l’on pourrait citer, il n’en demeure pas moins que ce succès des appareils mobiles a aussi ces inconvénients. En particulier au niveau de la sécurité informatique. Les cybercriminels cherchent toujours un moyen encore plus efficace pour atteindre de plus en plus d’appareils. Et les appareils mobiles sont aujourd’hui une cible à ne pas négliger pour ces derniers. Que ce soit des tablettes ou encore des smartphones, il est facile de les percevoir dans l’équipement informatique d’une entreprise.

Cet article va aussi vous intéresser : Le phishing ou la problématique d’une menace persistante

C’est d’ailleurs pour cette raison que la société américaine spécialisée dans la sécurité informatique, CheckPoint a réalisé une étude portant sur les menaces qui pourrait bien cibler ces outils mobiles

« Il ne fait aucun doute que, ces derniers temps, les appareils mobiles (Android et iOS) sont devenus partie intégrante de nos activités, tant sur le plan personnel que professionnel. Parmi leurs principales fonctionnalités figurent la mobilité et l’accessibilité à l’information en tout lieu, » note Mario Garcia, Directeur général de Check Point pour l’Espagne et le Portugal. « Cependant, la prolifération des appareils mobiles, ainsi que leur faible niveau de sécurité, en font l’une des cibles préférées des cybercriminels pour mettre en danger la sécurité des données des entreprises. La conclusion est donc claire : la protection des appareils mobiles n’est plus optionnelle, mais une nécessité, quel que soit le système d’exploitation dont ils sont équipés, » ajoute ce dernier.

Dans le rapport de 2019 réalisé par la société de sécurité informatique, 6 professionnels de la cybersécurité sur 10 affirment qu’ils ne sont pas certains que les entreprises soient en mesure de résister à une faille de sécurité touchant un appareil mobile. Face à une situation de ce genre, les spécialistes de checkpoint, vont classifier un ensemble de menaces pouvant cibler particulièrement les appareils mobiles.

Menaces 1 – Les applications malveillantes

Installer une application sur un appareil mobile peut aussi entraîner certaines conséquences indésirables. Il existe aujourd’hui une multitude d’applications malveillantes destinés à tromper l’utilisateur d’appareils mobiles pour diverses raisons. Généralement c’est pour le vol de données et l’espionnage que ces programmes sont développées. Il n’empêche qu’il n’est pas rare non plus de voir des chevaux de Troie et les exemples et cas palpables ne manques pas.

Généralement les utilisateurs sont eux-mêmes responsables de ses menaces. En effet, soit il néglige le plus souvent de lire les conditions générales d’utilisation, ils utilisent des applications provenant de stores non-officiels, téléchargées à la va vite sur un site quelconque. Un autre souci, l’hameçonnage où l’utilisateur se permet de cliquer sur des liens provenant de correspondance douteuse.

Menace 2 –  Les vulnérabilités

Selon le rapport 2019 de CheckPoint, 27 % des entreprises dans l’entier ont été victime de cyberattaque qui ont porté atteinte à la sécurité de leurs appareil mobile. D’un autre côté, les failles de sécurité qui sont liées directement aux systèmes d’exploitation de ses mobiles. Des vulnérabilités qui permettent aisément aux cybercriminels de pouvoir accéder à des informations stockées sur ces appareils à leur insu.

Menace 3 – L’hameçonnage

La cybermalveillance cachée derrière le phishing est beaucoup plus conséquent que l’on ne pourrait le croire. Selon une étude de Verizon, un d’opérateur américain, 90 % des attaques informatiques ont débuté par une compagne de phishing. Avec l’explosion des outils mobiles et les moyens de communication à travers les messagerie populaire tel que WhatsApp ou Messenger, il devient aujourd’hui plus facile pour les cybercriminels d’initier des campagnes de phishing. Et souvent avec l’aide mêmes des utilisateurs de mobiles.

Menace 4 – Les attaques de type Man-in-the-Middle

« Les appareils mobiles éliminent les barrières physiques et offrent la possibilité de se connecter et de communiquer en tout lieu. Des millions de messages contenant des informations sensibles sont échangés chaque jour. Les cybercriminels en profitent pour lancer des attaques de type Man-in-the-Middle, une méthode qui leur permet de capturer le trafic de données entre l’appareil et le serveur. Par exemple, une cyberattaque sur un service bancaire en ligne permettrait à l’attaquant de modifier facilement les détails d’un virement bancaire. » explique Mario Garcia.

Menace 5 – Les attaques réseaux

« Il est essentiel d’analyser les communications reçues et envoyées par les appareils mobiles pour empêcher un grand nombre d’attaques, car la plupart des variantes de logiciels malveillants mobiles doivent établir une connexion avec leur serveur de commande et de contrôle pour mener à bien les vols de données. ».

Malheureusement, les appareils mobiles font rarement partie des priorités lors du déploiement de protocole de sécurité. On se dit généralement que ces appareils possèdent déjà des systèmes de protection intégrés. C’est bien sur le cas mais, les cybercriminels trouvent toujours un moyen pour les contourner. C’est pour cette raison que les dirigeants d’entreprises et même les employés sachent déjà quel est le problème et développe des moyens pour le combler. Selon la société de cybersécurité checkpoint. Les appareils mobiles doivent être traité au même niveau que les appareils classiques. Car aujourd’hui ils sont plus exposés aux cyberattaques que les appareils fixes.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage