Twitter livre les numéros de téléphones de ses utilisateurs à des annonceurs

Nous avons toujours cru et bien sûr nous continuons de croire que le système de double authentification est plus sûr pour la sécurité de nos données et aussi pour la protection de nos comptes en ligne.

Après ce qui s’est passé on se rend compte que l’authentification à deux facteurs n’est pas une si  bonne chose qu’on le croyait. En effet, il mettra en péril notre vie privée et notre capacité à choisir librement sur Internet.

Cet article va aussi vous intéresser : Le PDG de Twitter et son compte piraté. Quel est le fond de l’histoire ?

Récemment il a été communiqué par TechRadar précisément ce 9 octobre 2019 que le réseau social Twitter avait autorisé l’accès aux annonceurs d’utiliser des numéros de téléphones de ses utilisateurs. En plus de numéro de téléphone, il se pourrait que le réseau social avait aussi permis à ces même annonceurs de pouvoir récupérer les adresses mails enregistrées.

Comme pour s’excuser ou encore pour se défendre, Twitter affirmait que cela était dû à une faille de sécurité « récemment découvert », qui concernait sa méthode pour protéger les données personnelles des utilisateurs ayant activé la double authentification. Comme on le sait, ce dernier procédé permet de doubler sa sécurité d’accès par envoie de code à l’adresse  par l’utilisateur. Ce second code vient après l’usage du premier code d’accès. Ce qui rend bien sûr difficile le piratage de compte à partir d’un terminal étranger.

On sait que cette fonction existe depuis 2017 sur Twitter, et apparemment toutes les personnes ayant renseigné leur numéro de téléphone pour profiter de cette protection seront touchés par cette probable faille de sécurité. Et on sait que le réseau social aussi se sert souvent de ce procédé d’identification pour s’assurer que le compte n’est pas géré par un robot. En clair c’était une méthode qui profite aux deux camps. Jusqu’à maintenant bien sûr. Car malheureusement, « Ces données ont pu être utilisées par inadvertance à des fins publicitaires », avait finalement reconnu le réseau social dans un communiqué. Apparemment, cette faille avait servi à la création de plusieurs programmes de ciblage publicitaire des partenaires de Twitter et aussi à la mise en place de nouvelles audiences ciblées.

Faille de sécurité ou action délibérée ?

Pour pas mal d’observateurs, le réseau social aurait des volontairement procuré à ses annonceurs une liste pour ne pas dire des listes contenant des données marketing  essentiellement de numéro de téléphone et l’adresse mail. «  Nous sommes vraiment désolés que ça se soit passé, et nous prenons des mesures pour s’assurer de ne pas reproduire une telle erreur (…) Nous précisons ne pas savoir combien de personnes sont touchées exactement (…) Dans un effort de transparence, nous voulons que tout le monde soit au courant ».

Twitter a voulu malgré tout confirmer qu’aucune donnée personnelle de ses utilisateurs n’a été partagé à des tiers. Que tout usage qui ont été fait avec les informations personnelles qui ont fuité, n’ont servi qu’a des activités organisées sur sa plate-forme.

Cependant cela relève d’une véritable violation de la vie privée des utilisateurs. Ce genre d’égarement n’est pas un fait tout isolé. Cela devient pratiquement une habitude chez les géants du numérique. On se demande bien à quelle sanction sera condamné Twitter car de telle légèreté ne devrait pas rester impunie.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage