4 faits qui prouvent que c’est l’homme la faille principale de sécurité

Depuis toujours, les spécialistes ont toujours été d’accord sur le fait que l’humain est sans nul doute le maillon le plus faible de la chaîne de la sécurité informatique.

Cet article va aussi vous intéresser : La sécurisation des données : une possible stratégie sans mot de passe

Cela se voit alors dans les mauvais actes, incessamment répétés, souvent partant de l’insouciance à la Webnonchalence en passant par la maladresse. D’où la fameuse question posée par les plus ironiques : « l’humain court-il à sa cyberperte ? »

Selon le président du général de la firme de cybersécurité Avast Ondrej Vlcek : « Plus de 90% des attaques en entreprises sont imputables aux hommes, aux ouvertures d’e-mails et de pièces-jointes inconnues »,

Durant l’événement de la MasterCard innovation forum, qui a eu lieu le 14 novembre dernier précisément à Paris en France, un expert de la sécurité informatique du nom de Ilan Graicer, a essayé de démontrer à travers quelques illustrations, qu’il n’est pas nécessaire d’être un génie ou même hacker pour exercer le piratage informatique. en effet certaines actions se sont déroulés et qui permettent de dire clairement que l’homme est lui-même le premier fautif des attaques informatiques.

1 – Le premier cas remonte depuis le début de l’année 2017, l’agence américaine de Hawaii pour les situations d’urgence, suite à une fausse alerte essaie de s’expliquer à la presse les raisons de cette méprise. Le problème, c’est que dans le fond de la vidéo on pouvait Clairement déchiffrer les codes confidentiels notés sur des post-it et collés sur le mur ou sur des écrans d’ordinateurs. Fait qui a quand même fait sourire notre expert en sécurité informatique qui dira : « continuez à faire ce que vous faites, vous nous facilitez le travail. »

2- Le deuxième cas se réfère à une bourde faite par l’actuel premier ministre d’Israël, Benjamin netanyahu. En effet, ce dernier en voulant montrer à l’opinion publique qu’il paye lui même ses déjeuners professionnels, lui et son prédécesseur, Ehud Barak ont eu la maladresse de publier une photo d’eux, durant ce mois de juillet 2019, leur carte bancaire à la main lors d’une réception. Erreur qui leur a fallu de bloquer cette dernière carte une fois l’énorme erreur commise découverte.

3- Le 3e cas concernant généralement la composition des mots de passe. Pour Ilan Graicer, « les mots de passe sont toujours les mêmes. Ils sont prédéfinis sur des routeurs Internet, des téléphones portables et même les pacemakers. Personne ne les change ! ». cela explique simplement pourquoi il est si facile aujourd’hui de pirater un système informatique, un compte en ligne ou un terminal tout simplement. généralement les internautes ne sont pas véritablement motivés de former des mots de passe assez costaud pour les protéger contre les attaques informatiques. Dans la catégorie des mots de passe et plus célèbre et plus facile à pirater nous avons le 1 2 3 4 5, celui de la fameuse expression ‹« mot de passe ». Le mot de passe de Kanye west est une bombe atomique. De quoi faire marrer plus d’un. On se rappelle qu’en octobre 2018, le chanteur Américain avait été invité à la maison Blanche. Durant la visite, ce dernier déverrouille son téléphone devant les caméras parquet sur lui. Résultats, tout le monde a pu se rendre compte que son mot de passe était 6 x 0. Une négligence quelque qui peut coûter très cher au niveau de la pratique.

4 – Nous parlerons du porte-parole de la maison Blanche et une bourde commise sur Twitter. En effet en 2017, paroles de la maison Blanche et du président américain Donald Trump connu sur le Sean Spicer qui a fait une publication où on pouvait lire d’étranges inscriptions « n9y25ah7 » et « Aqenbpuu », ce qui ressemble fort à l’écoute secret.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage