Comment pirater des mots de passe : voici quelques astuces utilisées couramment par les cybercriminels

Comment pirater des mots de passe : voici quelques astuces utilisées couramment par les cybercriminels

janvier 7, 2022 Non Par admin

Les mots de passe sont toujours important dans la sécurisation de nos accès.

Malgré le développement accru des méthodes d’authentification biométrique, le mot de passe restant malgré tout au cœur des systèmes de connexion.

Cet article va aussi vous intéresser : Pirater un compte Facebook : comment les hackers s’y prennent

Dans notre article, nous avons décidé de faire un point sur la méthode la plus couramment utilisée par les cybercriminels pour voler vos mots de passe. Certains sont déjà connu d’autres très peu. Pourquoi c’est si important de connaître ces méthodes ? Bien évidemment pour vous en protéger. Il existe tout un business qui fonctionne autour des identifiants de connexion. Avec une meilleure approche et une meilleure connaissance du sujet, vous pouvez vous protéger accroître la sécurisation de vos accès en ligne.

1 – Le phishing / l’hameçonnage

C’est une pratique assez populaire dans le secteur de la cybermalveillance. Tous les utilisateurs d’Internet ont déjà été victime de phishing ou de tentative de phishing. C’est une pratique tellement courante qu’elle passe aujourd’hui inaperçue. On ne s’en rend pas compte peut-être mais, c’est une activité clé dans la réalisation de campagne de piratage informatique d’ampleur. Le phishing consiste tout simplement à attirer l’utilisateur vers une plate-forme gérée typiquement par le pirate. L’objectif est de pousser l’individu à fournir des informations sur lui de manière autonome tout en lui faisant croire qu’il est sur un site internet légitime. Il possède généralement par l’envoie de courriel ou de message texte à travers les réseaux sociaux, message qui contient le plus souvent un lien qui redirige l’utilisateur lorsqu’il clique dessus.

2 – L’ingénierie sociale

Cette pratique montre à quel point les humains peuvent être facilement manipuler. En vérité l’ingénierie sociale n’est pas un vraiment du piratage informatique. Si pendant longtemps c’était une pratique qui était méconnu par les utilisateurs de services numériques, en 2020 elle a été au cœur de plusieurs discussions et même au cœur de l’actualité. Notamment à cause du piratage de plusieurs comptes Twitter appartenant à des personnalités très importantes dans le monde à savoir Bill Gates, Barack Obama, Elon Musk. Il a été démontré que le hacker qui n’est autre qu’un adolescent, avait user de cette pratique pour détourner des données important qui lui ont permis de réussir son hacking. L’ingénierie sociale est une méthode qui consiste à tisser des liens avec la personne ciblée dans le but de lui soutirer des informations de manière prudente et déguisée. En d’autres termes c’est de la manipulation. Et de manière certaine elle fonctionne efficacement.

3 – Les programmes malveillants (malwares)

Aujourd’hui, il existe énormément de programmes malveillants en circulation qui ont été conçu spécialement pour voler les mots de passe. Ils se cachent généralement derrière des messages de phishing considérés comme les vecteurs principaux de ce genre de logiciels. Il n’est pas rare aussi qu’ils sont dissimulés derrière des applications disponible sur des stores de logiciels, se faisant passer pour les applications de légitime. Certains de ces logiciels sont même mise en vente et constamment utilisés par des particuliers qui ne sont pas forcément des pirates informatiques. Il en existe différentes formes dont les plus répandus sont le plus souvent les chevaux de Troie (Trojan) et les enregistreurs de frappe (Keylogger). On n’exclut pas dans la foulée les logiciels espions (spyware)

4 – L’attaque par force brute

L’attaque par force brute est une technique consiste à forcer la connexion à un système en essayant de manière brutale plusieurs identifiants de connexion de sorte à briser l’intégrité de ce dernier. Le plus souvent, les hackers utilisent un ensemble de données qu’ils ont récolté via les bases de données (piratées ou récupérées) pour répéter les tentatives de connexion jusqu’à ce que la meilleure information puisse être à trouver. Dans le contexte, il existe plusieurs versions de l’attaque par force brute. L’homme le plus courant est le bourrage d’identifiants (creditial stuffing) où le hacker va insérer un grand volume de données personnelles dans le système dans le but de trouver le bon. Selon une étude, c’est près 293 milliards de tentatives de ce genre qui ont été tentés en 2020.

5 – Le cassage de mot de passe

Contrairement à l’attaque par force brute, celle-ci consiste à essayer plusieurs éventualités et plusieurs combinaisons de mot de passe sans fortement s’appuyer sur des données qui existent déjà. Cependant le cassage de mot de passe s’inspire des méthodes utilisées par les utilisateurs pour constituer les mots de passe le plus couramment. Pour augmenter leur efficacité, les pirates informatiques utilisent des logiciels automatisés.

6 – Shoulder Surfing

Cette méthode n’est pas aussi du piratage informatique. C’est plutôt une méthode de sournoise qui consiste tout simplement à profitez de l’inattention de quelqu’un pour lui voler une information. Par exemple quelqu’un qui saisit son mot de passe sur son clavier pendant que le malveillant est à côté. Ce dernier se contente d’observer et de retenir l’information. Le plus souvent, cela arrive lorsqu’on compose des codes secrets en public. Il est aussi possible d’utiliser cette méthode en utilisant des jumelles pour une mise en pratique à distance ou encore une caméra embarquée. Il peut aussi s’agir de micro. Ensemble tout moyen qui permet d’observer une personne en train de saisir son mot de passe.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage